Faire des économies d’électricité, à quel prix ? 

Economies électricité

Si faire des économies d’électricité est l’une de vos priorités, voici notre to-do list dans laquelle piocher inspirations et idées. La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a pour tous les budgets ! Zéro euro, 15€, 200€, 1000€ ou plus : que vous misiez sur des petits prix ou que vous soyez prêt à investir un peu d’argent au départ. Dire stop aux factures élec’ trop élevées, c’est possible. Tout dépend de vos moyens et de vos envies ;). On y va crescendo ? 

Budget de 0€ pour faire des économies d'électricité ? Vive les bons gestes et réflexes écoresponsables !

Le saviez-vous ?

Notre vie est constellée de petites habitudes. Soit parce qu'on aime ça, soit parce qu'elles nous font gagner un temps précieux. Notre cerveau enregistre ces comportements qui deviennent rapidement automatiques.

Le problème, c’est qu’il n’y a pas que du bon dans nos petites habitudes de conso d’énergie… #bainsàrallonge #chauffageàfond #appareilsbranchésH24 🙈. Eh oui, certains réflexes auxquels on ne prête même plus attention sont bien trop énergivores dans un monde où la conso élec’ augmente alors ques les ressources naturelles, elles, sont limitées. Et puis la facture en fin de mois pique trop souvent les yeux.

Alors, on fait quoi ? Eh bien, vous allez voir qu'il ne faut pas grand chose pour commencer à réaliser des économies sur la facture d’électricité et se rapprocher d’une conso plus juste et équilibrée. Pas besoin de se transformer en homme des cavernes. Il suffit juste de prendre de bonnes habitudes de conso, quitte à bousculer un poil cette fameuse routine bien ancrée. Ça ne coûte pas grand chose (pas même un centime). Il faut juste s’armer d’un peu de bonne volonté et faire le plein d’astuces très branchées “économies d’électricité” ;). 

Plus de bonnes habitudes = moins de gaspillage

L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas. Du coup, en consommant mieux, aux bons moments, quand on en a réellement besoin quoi, vous consommez moins. Malin !

Besoin d’exemples ? Pas de souci. On a recensé la crème de la crème (rien que ça !) des gestes simples pour économiser facilement de l’élec’ à la maison :

  • régler le chauffage sur 19°C dans le salon (et non pas à 22°C même si c’est tentant !)
  • préférer les douches aux bains (même si on n’exclut pas un petit plaisir de temps en temps)
  • utiliser un max de lumière naturelle pour éviter d’allumer l’éclairage à tout va
  • éteindre systématiquement les appareils élec’, comme l’ordi, lorsqu’on ne s’en sert pas.

Voilà de quoi réduire la conso sans rogner sur le confort.

Autre bon réflexe à adopter pour réaliser des économies d’électricité ? Faire une croix sur les achats inutiles spontanés !

Un 2e aspirateur de table, un oreiller musical, vraiment ??… Dans la famille des gadgets élec’ dont on pourrait se passer et qu’on finit pourtant par acheter, on vous laisse fixer la limite à ne pas dépasser selon vos affinités ;).

Lire aussi :

Quels sont les objets connectés (vraiment) utiles à la maison ?

Et pour cause, notre conso élec’ tend à croître d’année en année en raison d’une multiplication exponentielle de ces appareils qui nous entourent. Alors, si être à la page niveau nouvelles technos, ça se comprend, gare tout de même à la surconsommation d’équipements pas vraiment essentiels.

Budget de 5 à 15€ : les prises à interrupteur en ligne de mire

Le saviez-vous ?

Une multiprise permet de réaliser jusqu’à 10% d’économie* sur la facture en fin de mois. C’est beaucoup !

La raison, on vient de l’évoquer : les appareils électriques qui nous entourent sont de plus en plus nombreux. Bouilloire, cafetière, mixeur, enceintes, lampes d’appoint, PC, tablette, télé, babyphone, consoles, chaîne Hi-Fi… La liste est l-o-n-g-u-e. LONGUE. Et le point commun de tous ces engins, c’est d'utiliser l’élec’ comme énergie. Tiens, tiens, c’est précisément ce que l’on nomme “l’usage spécifique de l’électricité”. Un usage envahissant et pas si innocent que ça puisqu’il représente à lui seul plus de la moitié de la conso d’électricité des ménages !** Vous y croyez ? Il faut dire qu’il est facile de tomber dans le piège.

Lire aussi :

Économies d’énergie dans toute la maison, comment faire ?

Parce qu’étant accessible à toute heure de la journée, en un clic IRL, l’élec’ paraît inépuisable à la maison (à tort bien sûr).

Parce que le mode “veille” des appareils est trompeur. En effet, lorsqu’ils sont simplement branchés, sans être en cours d’utilisation, les appareils électriques grignotent passivement 10% de l’énergie à la maison.

Bref, ce n’est pas un hasard si la conso élec’ ne cesse d’augmenter (+40% depuis 1990*) quand bien même le budget consacré au chauffage diminue d’année en année… 

Plus de prises à interrupteur, moins d’appareils qui consomment secrètement !

Bon, alors, comment ne pas gaspiller de l'énergie quand on a toute une escorte audiovisuelle, culinaire, informatique et multimédia chez soi ? Eh bien, en faisant la chasse aux appareils qui restent en veille, ces faux-amis qu’on compte par dizaines dans tout foyer – et encore, on est sympa !

Lire aussi :

Cinq bonnes raisons de craquer pour la prise domotique

Consoles de jeu, micro-ondes, chargeurs de téléphone portable, enceintes ou box internet…  Autant vous dire qu’on les préfère éteints et complètement débranchés à chaque fois que c'est possible.

Pour y arriver en un seul clic, votre meilleur allié n’est autre que la prise spéciale “économie d’électricité”. Nous avons nommé… tadaaaam : la multiprise à interrupteur. Comptez entre 5 et 15 € pour l’acquisition (y’a pire), et en un coup de main, hop, vous vous évitez d’avoir une quantité astronomique d’appareils qui consomment inutilement de l’énergie… En voilà une solution pas chère, facile et rapide à déployer ;). 

Budget de <150€ : gros plan sur le thermostat connecté 🙂

Le saviez-vous ?

Le pilotage des radiateurs élec’ permet de réaliser d’importantes économies d’électricité côté chauffage (d’ailleurs, ça vaut aussi pour le chauffage au gaz), jusqu’à 25% avec la Station connectée Sowee***. Alors, quand on sait que ce poste de consommation représente à lui seul 60% des dépenses énergétiques d’un logement**** – et qu’il peut même atteindre les 70 voire 75% -, ça vaut le coup de se pencher sur le sujet. Ça permettra d’adoucir le poids des factures et notre amertume en les découvrant. Notre conseil ? S’équiper d’un thermostat connecté. Ou comment suivre de très près sa conso de chauffage pour la réguler et l’optimiser au mieux ! 

Un vrai “plus” pour consommer moins 😉

Si on reprend, s’entourer d’un thermostat connecté, c’est s’offrir la possibilité de maîtriser son chauffage dans les règles de l’art. Là où on se contentait de chauffer l’appart’ ou la maison de façon approximative, il s’agit désormais de reprendre les rennes et d’être beaucoup plus regardant sur la température exacte pour chaque pièce de l’habitat et pour chaque moment de la journée.

Lire aussi :

Comment réaliser des économies d’énergie avec un thermostat connecté ?

Bref, c’en est fini de laisser les radiateurs dans les mains du hasard ou du “à peu près”. Merci aux fonctions intelligentes de cet outil miracle qu’est le thermostat connecté. Au menu, on peut disposer, selon les modèles : d’un suivi personnalisé, d’une analyse précise de la conso d’énergie, d’alertes pour suivre et mieux maîtriser ses dépenses (comme la notification “fenêtre ouverte” par exemple), de rapports conso hebdomadaires et mensuels, d’un mode absence pour adopter une meilleure gestion de la conso lorsqu’on quitte le domicile, etc.

S’équiper d’un thermostat connecté permet de prendre la main sur sa conso, un peu comme si vous faisiez votre propre audit énergétique pour la partie chauffage. Encore plus efficace qu’un boîtier spécial économies d’électricité ! 

Budget de 500€ : zoom sur l’achat du bon électroménager

Le saviez-vous ?

Le prix d’achat d’un appareil électroménager conditionne en grande partie notre intérêt pour l’acquérir. Et pourtant… ce coût initial peut induire en erreur ! En effet, de nombreux appareils sont à prix tout doux sur le papier et pourtant très énergivores à l’usage.

Le problème est qu’au final, on paie le prix fort alors qu’on pensait faire des économies. De fait, le critère n°1 à prendre en compte pour bien choisir un congélo, un lave-vaisselle ou un sèche-linge, c’est l’étiquette de classe énergétique. Celle-ci apporte les infos clés pour s’orienter vers les produits les plus économes en énergie.

Alors, pour consommer moins d’électricité, on ne se laisse pas amadouer aveuglément par le prix d’achat et on jette un coup d’œil attentif à cette étiquette européenne, véritable indicateur conso***** pour l’équipement de la maison depuis 1995 ! 

Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle étiquette énergie

Avec un classement allant de A à D mais incluant des sous-catégories “A+, A++ et A+++”, l’ancienne étiquette énergie entretenait le flou… On ne s'y retrouvait pas vraiment. Quelle différence entre un A+ et un A+++ ? 

C’est pourquoi, depuis le 1er mars 2021, roulement de tambour, une nouvelle étiquette est entrée en vigueur. Allant de A à G, elle dit bye-bye aux notations à particule – les lettres A+++, A++, A+ étant remplacées, respectivement, par A, B et C. Mais surtout, elle revoit ses exigences à la hausse, si bien que les premières classes A et B se font beaucoup plus rares, étant désormais réservées à de futurs produits encore plus économes que ceux d'aujourd'hui (vive les nouvelles technologies). Résultat, un frigo classé jusqu’ici en A+++ peut chuter en C, une télé classée en A++ en E et un lave-vaisselle en A+ en G. Une mise à jour bien plus rigide mais aussi plus transparente, qui va s’effectuer peu à peu sur toutes les familles d’électroménager. En attendant, les deux versions d'étiquette cohabitent ! 

Lire aussi :

Quels sont les appareils qui consomment le plus à la maison ?

Bref, pour revenir à nos questions existentielles du type “qu'est-ce qui consomme le moins d'électricité entre un frigo X ou Y”, ou comment réaliser des “économies d’électricité avec ma machine à laver ?”, au-delà de la phase d’achat, on peut aussi optimiser la conso des équipements à l’emploi. Il suffit de privilégier les modes “éco” des appareils, un lavage à 30°C, le séchage naturel du linge, un lancement du lave-vaisselle ou du lave-linge uniquement lorsqu’ils sont bien remplis ;). 

Budget de 2500€ : investir dans un chauffe-eau thermodynamique

Le saviez-vous ?

L’eau a beau couler et l’électricité, faire des étincelles, eh bien, à la maison, ils ne sont pas si indissociables que ça puisque consommer de l’eau chaude sanitaire a un impact non négligeable sur la facture élec’. Ça vous étonne ? Pourtant, à partir du moment où de l’eau chaude est réclamée – pour laver la vaisselle, prendre la douche…-, il faut bien de l’électricité pour la chauffer ;). Et quand on sait que parmi les postes les plus gloutons en énergie de la maison, celle-ci arrive en deuxième position, juste derrière le chauffage, ça vaut le coup d’investir dans un chauffe-eau performant pour consommer un minimum d’eau et donc d’énergie. 

À vous un équipement (et des réflexes) malin(s) !

Meilleur ami des économies d’électricité, le chauffe-eau thermodynamique présente l’avantage de produire l’eau chaude sanitaire de façon plus économe. Comment ? En se calquant sur le même principe d’une pompe à chaleur (ou PAC) ! De fait, il utilise les calories présentes dans l'air pour réchauffer un liquide caloporteur, dont la chaleur est ensuite restituée pour produire de l’eau chaude sanitaire. Bonne nouvelle, son achat est éligible à la prime énergie “MaPrimeRénov”. De quoi vous donner un coup de pouce pour son acquisition, sachant que le coût déboursé au départ est amorti au fil du temps grâce aux économies d’électricité réalisées avec ce chauffe-eau dernière génération. 

Et histoire de jouer le jeu jusqu’au bout, en parallèle, on privilégie les douches (pas trop chaudes) aux bains !

Budget de <2000€ et… bien plus : pensez à la rénovation énergétique

Le saviez-vous ?

L'isolation arrive bien avant toutes les mesures que l'on vient d'énoncer. Car même le chauffage le plus économique de la terre ne s'en sortira pas si l'air chaud s'échappe par la toiture et que le froid se glisse chez vous en passant sous vos portes et par vos fenêtres.

Pour passer l’hiver au chaud sans surchauffer la facture élec’, on isole du grenier (en premier) à la cave

On ne va pas vous refaire tout un couplet sur les travaux de rénovations énergétiques parce qu'on a déjà toute une série d'articles dédiés à consulter :

Et aussi un quiz sur les économies d'énergie et un guide sur les éco-gestes. Alors, à vous de jouer !

*Source : Ademe

**Source : Ademe, Changement climatique et énergie

***25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici

****Source : Ademe, Mieux se chauffer

*****Source : Service Public

 

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée