Meilleur chauffage : le guide pratique

meilleur chauffage

Dans la famille “meilleur chauffage”, on appelle le moins gourmand en énergie, le plus économique, le plus performant, le plus renouvelable ! Si on n’a pas encore trouvé un super chauffage capable d’endosser tous ces rôles à la fois, il existe en revanche plusieurs bonnes réponses pour chaque priorité ;). De quoi établir son propre palmarès du meilleur chauffage selon ses envies et la maison dans laquelle on vit. Reste à bien se renseigner en amont pour élire ce "BFF" (Best Friend Forever*) de l’hiver. Suivez-nous, on a une petite idée du chemin à emprunter !

Pour supporter l’hiver, on veut la crème de la crème

Parce que l’été ne dure pas pour toujours, c'est parfois l’heure de parler de sujets hivernaux : les raclettes, les chocolats chauds, les plaids tout doux et… notre allié incontournable pour rester bien au chaud chez soi : le chauffage !

Lire aussi :

L’hiver à la maison, en chiffres

À ce sujet, dénicher la crème du chauffage par rapport à ses moyens, envies et possibilités techniques, ça peut tout changer. Surtout entre le mois d’octobre et celui d’avril. Parce qu’un intérieur où il faut se barricader contre les courants d'air dans une tenue qui cumule 4 ou 5 épaisseurs pour ne pas risquer de se transformer en Mr Freeze, ça n’est pas une vie !

Alors, si le chauffage est capable du meilleur comme du pire selon les modèles, clairement, ce qu’on souhaite tous, c’est de s’entourer de la meilleure compagnie possible ;). 

Le chauffage médiocre a bon dos, non ?

Gare aux systèmes désuets mal notés, trop énergivores et approximatifs. Pour lutter contre le super froid, il y a les super chauffages. Ce sont eux qu’on a dans le viseur !

Ce n’est donc pas parce qu’on n’a “pas la chance” d’être dans un logement déjà équipé du top en matière de chauffage qu’on doit subir et faire avec. En fin de compte, on a notre mot à dire pour changer la donne ! 

Prenons l’exemple d’un couple en location dans un immeuble équipé de vieux radiateurs type grille-pains. Vous savez, ces appareils gradués de 1 à 6 qui ne fonctionnent que par pics de consommation, garantissant ainsi un confort thermique très instable et une facture aussi conséquente qu'amère. Eh bien, ce couple en question peut tout à fait s’équiper de radiateurs d’appoint à inertie pour consommer moins et mieux.

On pourrait aussi donner l’exemple d’une famille venant tout juste d’acheter une vieille maison à rénover. Pourquoi garder le chauffage au fioul quand elle peut tout remettre à plat et choisir un nouveau système de chauffage moins polluant grâce aux travaux de rénovation (et aux aides de financement) ? 

Lire aussi :

L’aide CEE, les travaux d’économies d’énergie lui disent merci !

Oui, les plans B existent toujours pour exclure illico-presto les systèmes de chauffage que l’on juge bancals ;). Ç’en est fini de laisser le meilleur chauffage aux autres !

Un chauffage au top = plusieurs grands gagnants

Être exigeant sur le choix du chauffage, c’est opter pour un système de chauffe dernière génération qui pense au duo “confort et économies d’énergie”. Sauf que, quel que soit le type de chauffage élu (gaz, élec’, solaire, bois…), le fait de privilégier la meilleure version en date permet de faire plusieurs heureux : 

  • Le porte-monnaie, puisque consommer mieux revient à dépenser moins. 
  • Le confort, puisqu’un chauffage plus performant et précis a le mérite de nous dorloter plus et mieux. 
  • La planète, puisqu’en consommant moins, on pollue moins.
  • La maison, puisqu’un bon chauffage préserve mieux les matériaux et installations de l'habitation. 

Les 3 règles d’or du chauffage idéal

D’après le décret n°123456789 (ok, on vient de l’inventer mais la suite, c'est du sérieux), voici les trois piliers de ce que l’on pourrait qualifier de chauffage idéal en l’an 2021 après J.-C. L’idée ? Clamer haut et fort les caractéristiques d’un système de chauffe qui a tout compris. 

Règle n°1 : les économies en ligne de mire

Pour entrer dans le clan très fermé des “meilleurs chauffages pour la maison”, les systèmes de chauffe se doivent d’être pro économies d’énergie grâce à leur performance énergétique, leur esprit basse consommation ou leur précision.

C’est la moindre des choses que d’avoir une attitude exemplaire en consommant mieux quand on se classe parmi les meilleurs élèves de la classe. Ça vaut aussi bien pour le chauffage solaire que pour le chauffage élec’ ! On y reviendra.

Lire aussi :

Une passoire thermique, c’est quoi ? Définition, exemples et solutions

Sans oublier que l’étiquette “meilleur chauffage” va de pair avec une bonne isolation ! Sinon quoi ? Chauffer à perte pour que tous les degrés gagnés aillent chauffer… l'extérieur. Eh oui, un habitat mal isolé, c’est comme remplir un récipient troué.

Règle n°2 : pas de question de rogner sur le confort

Après la performance énergétique et les économies d’énergie : le confort ! En effet, difficile d’envisager un chauffage 5 étoiles qui ne nous comble pas de bonheur d’un point de vue du ressenti thermique ;).

On sait, cette notion "d'avoir chaud" est bien subjective. Et on ne dit pas non plus qu’il faut être en t-shirt chez soi en plein de mois de janvier (sinon, l’article premier et sa quête d’économies d’énergie perd tout son sens), mais si on indique 20°C dans le salon, on s’attend à ce que la météo intérieure soit respectée au degré près et de façon homogène.

Lire aussi :

La température idéale selon les pièces de la maison

En gros, l’idée est de s’éloigner autant que possible des vieux radiateurs à température approximative et instable qui peuplent encore beaucoup trop nos intérieurs…

Règle n°3 : Se simplifier la vie !

La mise en place d’un pilotage intelligent pour le chauffage, on en parle ? Bienvenue dans l’ère du chauffage connecté ! Le principe est simple : contrôler le chauffage dans ses moindre faits et gestes, généralement grâce à une appli. À l’heure du sans contact, ça a du bon de tout gérer à distance, depuis son mobile ! (et aussi depuis la Station connectée Sowee par exemple)

Lire aussi :

Le radiateur intelligent n’a-t-il que des avantages ?

Le vrai coup de pouce réside dans le pilotage à distance, le suivi conso pointilleux, les notifications d’alerte activables sur téléphone ou l’historique conso. Comparer les factures à la mano, ça marche aussi, mais avouons-le, on n’a pas que ça à faire et c’est quand même sacrément pénible.

Autre atout de ce système ? Le mode absence, ou la façon la plus agréable de prendre ses quartiers d’hiver sans se soucier de la maison. A-t-on bien éteint le chauffage ? Le mode hors gel est-il bien activé ? Combien va-t-on dépenser pendant cette période allégée ? Le chauffage connecté s’occupe de tout. À savoir que le mode absence, c’est aussi avoir la possibilité de ré-enclencher le chauffage peu avant de rentrer chez soi pour ne pas être frigorifié au retour des vacances ! Un must.

Sur ce, il est temps de rentrer dans le vif du sujet avec le palmarès des meilleurs chauffages 2020, vous ne croyez pas ? 

Dans le box-office du meilleur chauffage, il y a…

Le plus que parfait

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le chauffage idéal ?

Sachez que nos experts sont formels : il n’y a pas UN chauffage idéal. Comme le Père Noël, il n’existe tout simplement pas. 

Déjà, parce que, comme vu plus haut, aucun chauffage ne regroupe tous les critères rêvés : prix tout doux, performance +++, critère économe de haut niveau, confort irréprochable. Certains en cumulent plusieurs, mais personne n’est parfait, ne serait-ce que d’un point de vue “coût à l’achat”. Et puis, bon, avouons-le, ce serait un peu facile de vous apporter une réponse à taille unique pour une si vaste question ;). 

De deux, parce que le chauffage idéal n’est pas le même d’une personne à une autre. Si on vit dans un immeuble haussmannien chauffé à l’électricité, on aura beau vanter tous les mérites du chauffage solaire, celui-ci ne sera pas le mode de chauffe idéal à envisager. Il y a donc plusieurs réponses possibles à la question du chauffage idéal. Ça tombe bien, elles arrivent toutes à la suite les unes des autres, là, juste en-dessous ;). 

Le moins gourmand

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le chauffage qui consomme le moins ? Ou encore : quel est le meilleur chauffage électrique basse consommation ?

Eh bien, déjà, on peut éliminer de la liste les vieux modèles de convecteurs élec’, pour lesquels on n’a pas beaucoup d’estime.

En échange, on pourrait citer les équipements utilisant les énergies renouvelables. Ou la meilleure façon d’utiliser une part d’énergie minime, puisque l’énergie déployée sert uniquement à transférer dans la maison les calories “gratuites” puisées dehors, à l’extérieur. C’est le cas des panneaux solaires qui vivent d’air pur et de soleil frais. Mais pas seulement !

La notion de géothermie, ça vous parle ? Elle désigne les pompes à chaleur (ou PAC si vous préférez les abréviations), ces pompes qui transforment les calories repérées dans le sol en chaleur propulsée à l’intérieur. On pourrait aussi évoquer l’aérothermie, même concept mais avec des calories piochées dans l’air !

Le plus économique

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le mode de chauffage le plus économique ? 

Bonne question. Non content de bien chauffer la maison tout en polluant moins, il y a… le chauffage par biomasse ! Poêle à bois, poêle à granulés ou insert de cheminée, tous fonctionnent grâce à l’utilisation de combustibles naturels très économiques. Qui a dit qu’entre chauffage économique et chauffage écologique, il fallait choisir ? 

D’ailleurs, bien que l’investissement de départ soit onéreux, à l’usage, les chauffages à énergie renouvelable cités précédemment sont de bons exemples de chauffages économiques. Et pour cause, quoi de plus économique qu’une ressource d’énergie gratuite comme les rayons du soleil, l’air ou la chaleur du sol ? De ce point de vue, voilà un autre excellent candidat pour le chauffage le plus économique ! À condition bien sûr, de mettre de côté le budget des travaux d’installation nécessaires pour en bénéficier ;). 

Le meilleur en élec’ 

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le meilleur chauffage électrique ?

Vous pensez peut-être que le chauffage élec’ et les économies d’énergie n’ont rien en commun ? Mauvaise réponse. L’occasion est inratable pour remettre les compteurs à zéro. Et pour cause, les radiateurs élec’ dernière génération présentent l’avantage d’être beaucoup plus raisonnables que leurs antécédents.

Lire aussi :

Le radiateur électrique version économique, c’est possible !

C’est notamment le cas du chauffage élec’ à inertie, apprécié pour sa précision, son mode de chauffe homogène et son self-control. Fini les pics de chaleur (qui sont les plus énergivores) des convecteurs élec’, ici, on tâche de montrer l’exemple en dépit du coût élevé de l’électricité. 

La meilleure solution d’appoint

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le meilleur chauffage d’appoint ?

Tout dépend de ce que vous entendez par “chauffage d’appoint”. En effet, si vous êtes propriétaire et que la typologie de votre logement vous le permet, vous pouvez tout à fait opter pour un poêle à bois en guise de chauffage d’appoint. De quoi apporter du baume au cœur par temps frileux dans la pièce la plus fréquentée de la maison : le salon ! 

Si ces conditions ne sont pas réunies pour vous permettre de rêver à un joli poêle à bois (ce sera pour une prochaine fois), place alors aux radiateurs d’appoint à inertie, dont on vient tout juste de parler dans le paragraphe précédent. Nomades et peu encombrants, ceux-ci sont faciles à déplacer. Il sont surtout plus performants et moins gourmands en énergie que les bons vieux radiateurs élec’ traditionnels. D’ailleurs, autant investir dans un ou deux modèles d’appoint si votre appart’ n’est équipé que de convecteurs élec’ ! Ils seront plus efficaces sans pour autant être trop voyants côté déco. Ça s’étudie ;).

Par ailleurs, les modèles fixes de radiateur élec’ à inertie sont aussi de bons candidats au meilleur chauffage d’appoint pour la salle de bain. Le sèche-serviette en est un bon exemple !

Le meilleur pour une maison neuve

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le meilleur chauffage pour une maison neuve ?

Cela signifie que vous avez probablement un projet de construction en tête ;). Dans ce cas, l’intérêt de vous interroger sur LE meilleur chauffage qui existe au monde est d’autant plus fort puisque construire sa maison signifie de tout choisir de A à Z : la toiture, l’isolation, les revêtements… et le système de chauffe. Vous êtes donc 100% libre d’aller dans la direction que vous souhaitez, sans aucune contrainte liée au changement intégral du chauffage initialement en place ni le fait de vous plier à une copropriété.

Bref, c’est l’occasion rêvée de vous tourner vers ce qu’il y a de mieux sur le marché.

En ce sens, on peut dire que le meilleur système de chauffage pour maison neuve est celui des énergies renouvelables ! Le prix de départ picotera un peu (ok, beaucoup), mais ces coûts seront amortis au bout de quelques années. D’autant qu’à part acheter une maison déjà équipée ou d’être prêts à réaliser d’importants travaux, la meilleure manière d’intégrer les énergies renouvelables à notre process de chauffe, c’est de les envisager lors d’une construction ! 

Le meilleur pour une maison ancienne

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le meilleur système de chauffage pour maison ancienne ? 

Alors, à moins de réussir à composer avec l’existant (mais c’est sûrement à prendre ou à laisser), il va falloir être prêt à investir dans des travaux de rénovation. Si la maison en question est chauffée au fioul, pas de doute, il faut urgemment changer de bord car ce dernier est un grand méchant énergivore. Si la chaudière ou les radiateurs sont anciens, pourquoi ne pas les changer pour des modèles plus récents ?

Lire aussi :

Coup de pouce chauffage : le point en 5 questions !

L’année de mise en vente des équipements est un indicateur de performance énergétique car plus les produits sont récents, plus ils bénéficient des dernières avancées techniques. Ainsi, une chaudière à économie d’énergie comme les chaudières à condensation ou micro-génération, ça change tout par rapport à une chaudière venue d’un autre temps ! Les plus performantes donnent même accès aux aides financières pour la transition énergétique. Ça en dit long sur les efforts mis en place par ces modèles puisque les aides ne concernent que les systèmes garants de l’environnement ! 

Vraiment pas envie (ni les moyens) de faire des travaux ? La Station connectée Sowee s'adapte sur la plupart des chaudières à gaz et des radiateurs électriques (avec fil pilote), sans aucun travaux. Et elle permet d'économiser jusqu'à 25% sur la facture*, sans perdre en confort. On dit ça, on dit rien…

Le plus montagnard

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel est le meilleur chauffage en montagne ?

Nous voilà donc dans la thématique montagne et sports d’hiver (ou hiver sans sport d’ailleurs). Dans l’imaginaire collectif, on imagine déjà le décor : des murs vêtus de bois, l’odeur du feu de cheminée et un paysage tout en sapins. Bref, un cadre idéal… qui n’a pas du tout le même goût si le chauffage est en piteux état.

Alors, si vous avez les moyens d’investir dans l’installation d’un nouveau système de chauffage, on mettra tout en haut de la pile : le chauffage au sol, également appelé “plancher chauffant”. De quoi obtenir une chaleur diffuse du bas vers le haut pour un confort thermique à la hauteur de vos espérances. C’est que la grande contrainte des chalets de montagne est de trouver le chauffage adapté pour survivre aux hivers plutôt rudes. Il s’agit de trouver le juste compromis entre bien chauffer les lieux sans trop consommer non plus. En ce sens, on citera également l’option des pompes à chaleur spéciales froid, car elles sont tout indiquées pour répondre à ces attentes.

Autre possibilité à envisager (même si elle ne fera pas l’unanimité) ? Le chauffage au gaz, pour son pouvoir de chauffe important. Il faut toutefois que le logement soit relié à un réseau de gaz naturel – ce qui n’est pas toujours le cas en altitude – ; et avoir en tête que les énergies fossiles sont de plus en plus chères, mais surtout, qu’elles sont les plus polluantes… Oui, oui, on comprendra que vous éliminiez cette possibilité de la liste ;).

Le plus "2021"

> Si la question qui vous trotte en tête est : quel mode de chauffage choisir en 2021 ?

And the winner is… le chauffage à énergie renouvelable ! Faut-il encore expliquer pourquoi ?

On pourrait aussi citer, dans les grands gagnants, le chauffage connecté ;). Il faut dire que le boom de la technologie de programmation de chauffage (et ses économies d’énergie) sont un must pour notre portefeuille et notre empreinte carbone !  

Et maintenant, à vous de choisir le chauffage qui vous botte le plus

Procédez par élimination pour commencer, ça permet d’alléger la liste !

Parmi toutes les versions du meilleur chauffage pour la maison, il se peut que certaines ne soient pas éligibles pour votre home sweet home d’un point de vue technique. Ça peut être le cas du chauffage photovoltaïque ou du plancher chauffant si vous habitez en appartement par exemple. Pensez donc à évaluer la faisabilité d’une installation par rapport à une autre pour dresser la liste des possibilités et y voir plus clair une fois que vous aurez fait un peu de tri !

Posez-vous les bonnes questions pour déterminer votre chauffage idéal

Plusieurs critères sont à prendre en compte pour orienter votre choix. En voici quelques-uns pour vous guider ! 

Quelle est la surface, mais aussi le volume et le nombre d’habitants dans votre home sweet home ? 

En effet, plus la surface est importante et plus il y a de monde à la maison, plus le chauffage se doit d’être puissant.

Dans quelle région est implanté votre lieu de vie ? 

Eh oui, la région influence la météo, et celle-ci compte pour envisager le chauffage solaire. Par ailleurs, plus les hivers sont rudes, plus il faudra allumer le chauffage, et donc disposer d’un système performant. C’est la loi de l’offre et de la demande !

Quels sont les raccordements disponibles ? 

Si on prend l’exemple du gaz, il est impossible d’installer une chaudière gaz si le logement n’est pas relié au réseau de la ville. 

Quel est le chauffage existant ? 

Il est parfois judicieux (pour limiter les coûts et l’ampleur des travaux) de choisir un moyen de chauffage utilisant la même installation et/ou la même énergie car cela permet de remplacer tout simplement le modèle existant par une version plus moderne et efficace. Ayez-le en tête !

Quel est votre budget ? 

Ah le budget. Vaste sujet ! On ne va pas se mentir, il est essentiel pour déterminer les possibilités envisageables ou pas !

Quelle est la qualité de l’isolation ? 

Si elle est médiocre, un changement de chauffage devrait alors être couplé de travaux de rénovation. On dit ça, on ne dit rien ;). 

Pensez aux aides financières et aux pros labellisés !

Vous avez tranché sur le chauffage idéal. Bien. Maintenant, il n’y a plus qu’à.

À cet effet, selon la complexité de la tâche, n’hésitez pas à déléguer l’installation à un artisan ou à un chauffagiste professionnel. Vous pourrez ainsi être plus serein quant à l’efficacité du système et la qualité de la pose. Notre tips ? Vous fier à la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), car ce label vous garantit des travaux aux normes. Quitte à opter pour la tranquillité d’esprit, autant y aller jusqu’au bout ! Vous ne le regretterez pas. 

Côté financement, pensez aussi à vous tourner vers les aides mises en place par l’État. En effet, s’équiper d’un système de chauffage utilisant les énergies renouvelables ou booster la performance énergétique de la maison en investissant dans un chauffage intelligent devrait vous permettre d’être éligible à un coup de pouce financier. C’est le cas de l’Eco-Prêt à Taux Zéro, la TVA à taux réduit, les aides de l’Anah mais aussi MaPrineRenov' ou encore le coup de pouce chauffage qui fait partie du dispositif des Certificats d'économies d'énergie (CEE ou C2E).

Go, go, go ! 

*meilleur ami pour toujours

**25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée