Pour votre radiateur grille-pain, deux options : le remplacer ou… l’optimiser !

radiateur grille-pain

Ne cochant ni la case “économies d’énergie”, ni “confort”, ni “répartition de la chaleur” ni “joli design”, on est au regret de vous annoncer que le convecteur électrique, dit “radiateur grille-pain”, fait figure de cancre au classement des systèmes de chauffages élec’. Alors, pour retrouver un peu de dignité hivernale, deux solutions s’offrent à vous : optimiser ce chauffage ancienne génération ou le remplacer une bonne fois pour toute ! Promis, vous n’allez pas le regretter ;). 

Un radiateur qu’on ne porte pas dans nos cœurs

Qu’est-ce qui cloche exactement avec le radiateur convecteur, dit “grille-pain” ?

Avant de l'affubler de tous ses défauts, commençons par expliquer ce qu’est ce type de radiateur. D’un point de vue “comment ça marche”, voici ce qu’il faut savoir : il aspire l’air ambiant par le bas, le réchauffe grâce à une résistance électrique et réinjecte l’air chaud dans la pièce, le tout de façon assez rapide. 

En somme, c’est un chauffage d’appoint pratique, facile à utiliser et qui chauffe vite, mais comme le veut la loi du plus ancien (et donc du moins performant), il est bourré d’inconvénients majeurs. Chauffage énergivore (les économies d’énergie, on oublie), air sec soulevant la poussière (si on souffre d’allergies, c’est pas top du tout) et zéro uniformité de température (bye bye le confort). On regarde de plus près ? 

L'overdose de conso énergie

Si vous nous demandez notre avis sur ce type de radiateur, comme vous vous en doutez, la réponse n’est pas jolie jolie. 

Plus qu’un simple anti-héros, celui que l’on appelle communément “convecteur électrique” est LE type de chauffage à éviter à tout prix. La faute à qui ? À son côté gourmand en consommation d’énergie, en partie dû à ses multiples cycles de mise en marche et d’arrêt. Eh oui, lorsque la pièce est à son maximum côté température, la résistance élec’ se coupe, et l’appareil passe en mode off systématiquement… pour pas longtemps puisque la température baisse aussi vite qu’elle a grimpé. 

Lire aussi :

Consommation de chauffage : êtes-vous dans la moyenne ?

Un effet de yoyo sacrément gourmand en énergie, mais qui n’est pas la seule cause d’une facture d’électricité élevée.

En effet, comme on le verra ci-dessous, le manque d’homogénéité de la chaleur fait que la sensation de confort est tout simplement nulle (notamment pour nos pieds, souvent frigorifiés), ce qui nous pousse, malheureusement, à monter constamment la température au max. Et rebelotte, la consommation du radiateur électrique grille-pain remonte en flèche ! Autrement dit, il serait beaucoup plus rentable d’avoir un chauffage plus efficace qu’on utilise de façon plus raisonnable… 

Niveau confort, on a connu beaucoup mieux !

En parallèle des reproches qu’on peut faire au radiateur électrique style grille-pain côté conso énergie, son apport de confort est, lui aussi, en berne. Et ça s’explique par son fonctionnement à convection. Car contrairement à un radiateur élec’ à chaleur douce ou à inertie, celui-ci réchauffe la maison par mouvements d’air chaud allant du bas vers le haut, de quoi créer une différence de température entre le sol et le plafond. Au revoir l’uniformisation du chauffage, bonjour la sensation de “pieds froids”. On a beau avoir des chaussons en mode Moon Boots, ça ne suffit pas ! 

Lire aussi :

La température idéale selon les pièces de la maison

Autre limite significative du confort ? Le système de convection qui assèche l’air et facilite le déplacement des poussières incrustées dans le radiateur. D’où l’odeur récurrente de “brûlé” qui lui vaut le vilain surnom, et qui, au-delà de côté désagréable, est néfaste pour notre santé. Le décor est planté !

Pourquoi est-ce que ça existe encore ce type de radiateur ?

Pour comprendre pourquoi on en est là à chercher des solutions concernant les radiateurs grille-pain, il faut remonter dans le temps ;). Vous venez ? 

Premier appareil de chauffage élec’ à être entré dans la légende, quelque part dans les années 70, il est rapidement devenu le chauffage principal, version élec’, le plus répandu. À cette époque, les préoccupations énergétiques et écologiques n’étaient pas au cœur de l’attention, ni du côté des industriels, ni des consommateurs. Ça explique une partie du problème ;). 

Aujourd’hui, au-delà d’être un héritage de cette époque dans de nombreux habitats anciens, son prix fait qu’il reste un choix économique (à l’achat uniquement) et facile d’utilisation. Ce pourquoi il est notamment choisi comme chauffage d’appoint dans la salle de bain et dans le cas des locations. À croire que les proprios concernés ne se soucient guère des dépenses énergie qu’ils ne vont pas payer de leur poche ! 

1ère solution : optimiser son efficacité !

Un choix tout indiqué pour ne pas réaliser de travaux

Optimiser un radiateur grille-pain est une solution idéale si : 

  • Vous êtes locataire (et donc restreint dans vos faits et gestes pour remplacer le chauffage global existant ou le petit radiateur vétuste de la salle de bain, bien que rien ne vous empêche de proposer un tel changement à votre proprio ou au syndic !). 
  • Si vous n’avez pas le budget là tout de suite, maintenant, pour changer les radiateurs contre des modèles plus efficaces et plus récents. 

L’objectif de cette “optimisation” ? Vous permettre de réaliser des économies d’énergie malgré tous les inconvénients de votre chauffage convecteur, le tout sans avoir à faire de travaux ni à engager de sommes conséquentes ! 

La bonne idée : ajouter la fonction de pilotage connecté 

Pas question de subir, sur la facture, les décisions discutables prises par autrui quant au choix du chauffage dans votre home sweet home. Mais alors, comment faire pour optimiser sa conso énergie ? Eh bien, le transformer en un radiateur intelligent par exemple ! On s’explique : en le branchant à un système de pilotage domotique connecté et compatible, le but serait de pouvoir mieux contrôler la conso, la température ambiante et ainsi réaliser des économies d’énergie. Attention, les modèles les plus old school passent leur tour, faute de compatibilité ! 

Quelques pré-requis pour faire du grille-pain un chauffage connecté

Avant de se demander comment régler un radiateur grille-pain pour le rendre intelligent, encore faut-il vérifier sa compatibilité avec un système domotique de chauffage connecté. 

Soit la nécessaire présence d’un fil pilote, invention française permettant de piloter le déclenchement du chauffage avec un thermostat. Pour savoir si votre chauffage est bien équipé dudit “fil pilote”, vérifiez qu’il dispose d’un câble supplémentaire (normalement de couleur noire) en plus du fil de phase et neutre. Autre indice permettant de le savoir ? La présence d’un programme jour/nuit. Si c’est le cas de votre ou de vos radiateur(s), bingo, à vous le passage en mode domotique et le contrôle plus précis de vos dépenses en énergie !

Lire aussi :

Thermostat pour vos radiateurs : suivez le guide !

Il vous suffit alors d’investir dans la mise en place d’un thermostat connecté. En plus de pouvoir programmer votre chauffage pour mieux gérer votre budget, il peut aussi vous permettre de contrôler à distance la température et/ou d’avoir un accès détaillé au suivi conso. C’est un peu le premier jour du reste de votre vie côté énergie ;). 

2ème option (si vous êtes plus ambitieux) : le remplacer par un modèle plus performant 🙂

Encore faut-il être prêt à investir et à réaliser quelques travaux 😉

Ce qui vous ennuie le plus avec votre chauffage, c’est que rien ne va : ni le confort obtenu, ni la quête d’économies d’énergie, ni son impact sur l'environnement. Bref, c’est le moment de passer à un remplacement in-té-gral !

Après tout, quand une méthode ne fait plus ses preuves, le mieux est de s’orienter vers un autre système. Un choix qui implique quelques dépenses importantes au départ, mais qui promet de les amortir par la suite aussi ! 

30% et plus d’économies d’énergie à la clé !

Remplacer un grille-pain par un modèle récent réduirait la conso d'énergie d'environ 30%, et plus encore si des travaux d'isolation sont menés en parallèle. Forcément, c’est tentant ! Alors, si vous en avez les moyens (et que vous êtes prêt à constituer un dossier pour bénéficier des aides proposées par l’État), on ne peut que vous encourager à passer le cap ! 

Ouf, il existe des aides pour passer le cap en douceur !

Good news dans votre projet de remplacement de radiateur : l’éligibilité à la prime CEE (Certificat d’Économie d’Énergie) mise en place par les pouvoirs publics et permettant d’économiser environ 25% du coût du nouvel équipement. S'inscrivant dans une démarche de transition énergétique, ce coup de pouce est le bienvenu pour mener à bien un projet de remplacement du chauffage !

Le petit “plus” qui serait très efficace en complément de cette aide (on ne sait jamais, peut-être que ça finira par arriver) ? Des mesures visant à faciliter le recyclage et la reprise des radiateurs grille-pain ! En effet, cela permettrait d’éradiquer plus facilement les 15 à 20 millions de vieux convecteurs électriques qu’on compte aujourd’hui en France et qui mériteraient de faire définitivement partie du passé. 

Dernière question avant de se lancer : par quoi le remplacer au juste ?

Eh oui, par quoi remplacer un radiateur grille-pain ? Quitte à opérer un gros changement de chauffage, autant se tourner vers ce qui se fait de mieux en la matière :). On retiendra les modèles à inertie, qui sont ni plus ni moins que les premiers de la classe en termes de chauffage élec’. Après, si on est prêt à faire de plus gros travaux incluant un changement d’énergie (l’élec’ étant l’énergie qui coûte le plus cher pour se chauffer), pourquoi ne pas partir carrément sur un chauffage basse consommation ou à énergie renouvelable, comme le solaire, qualifié d’énergie la plus vertueuse ? Sans oublier l’option “chauffage performant et intelligent”. 

Maintenant que vous êtes débarrassé de vos radiateurs old school, la voie est libre !

 

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée