Le radiateur électrique version économique, c’est possible !

radiateur électrique économique

L’étiquette du mauvais élève énergivore lui colle à la peau, et pourtant le radiateur élec’ a fait de nombreux efforts pour limiter sa conso d’énergie. Une bonne nouvelle sachant qu'environ un tiers des ménages l'utilisent pour chauffer leur home sweet home en France !* Alors, puisque les beaux jours sont (hélas), derrière nous, c’est l’occasion de passer en revue ces radiateurs électriques qui se la jouent économiques. Preuve qu’être au chaud cet hiver sans faire (trop) grimper la facture d’électricité, c’est possible !

Le radiateur élec’, sous un nouveau jour

Une première pour celui qui fut longtemps pointé du doigt

La mauvaise réputation… Le chauffage élec’ y est habitué ! Trop gourmand en énergie, peu performant d’un point de vue “rendement”, sensation de chaud/froid : il n’est clairement pas perçu comme le meilleur allié pour chauffer la maison. 

Mais son coût peu élevé à l'achat, à l'installation et son entretien l'ont aidé à devenir le chauffage leader dans les années 70, alors qu’on bénéficiait, en France d’un coût d’électricité très avantageux par rapport à nos voisins européens. 

Sauf que, des années plus tard, le tableau n’est plus le même. Les habitations ont vieilli ;certaines se sont même transformées en passoire thermique. Et le coût de l’élec’ augmente d’année en année. Son impact sur la facture énergie est de moins en moins apprécié.

Lire aussi :

Une passoire thermique, c’est quoi ? Définition, exemples et solutions

Jusqu’au jour où, lassé des préjugés à son encontre, le radiateur élec’ décida de prendre les devants, et d’améliorer ses performances pour alléger la note. 

De sacrés progrès pour consommer moins : bye bye les vieux radiateurs "grille-pain"

Ainsi, les modèles les plus récents et innovants des radiateurs élec’ ont généralement été pensés pour proposer un bon mix entre confort thermique et économies d’énergie. C’est le cas du fameux radiateur électrique économique ! Alors certes, il semble difficile de faire le lien entre “chauffage élec’” et “économies d’énergie” quand on sait que ce dernier peut représenter jusqu’à 40% de la consommation électrique en début de soirée lors d’une vague de froid.**

Lire aussi :

Consommation électrique : combien dépensez-vous à la maison ?

Et pourtant…. En remplaçant les vieux radiateurs électriques par des équipements modernes, améliorer le confort sans surchauffer, c’est possible ! 

Qu’est-ce qui change au juste ?

Certains modèles, comme les panneaux rayonnants, diffusent la chaleur de façon plus douce et homogène pour allier efficacement quête de confort et économies d’énergie, tandis que les appareils classés “NF Électricité Performance 3 étoiles + 1 œil” sont capables de détecter l’ouverture d’une fenêtre ou la présence des habitants, ce qui leur permet de s’adapter pour chauffer normalement ou s’arrêter net. 

À cela s’ajoute, pour aller plus loin dans la quête d’économies d’énergie, les possibilités devenues très courantes de radiateur intelligent incluant le pilotage à distance, la détection des absences, la régulation et la programmation du chauffage élec’. Objectifs multiples à la clé : arrêter de chauffer inutilement les pièces quand on n’est pas là, prendre en compte la température extérieure pour chauffer l’intérieur ou relancer le chauffage peu avant le retour à la maison. 

Lire aussi :

Le chauffage connecté, c’est quoi au juste ?

Vous l’avez compris, ce n’est pas tant que les chauffages électriques consomment une quantité d’électricité différente, c’est juste que leurs temps de chauffe sont pilotés pour consommer moins et donc mieux. Tout l’intérêt de choisir minutieusement son équipement afin que chauffer la maison de façon confortable rime avec une facture maîtrisée ;). 

Les radiateurs électriques économiques à la loupe

Attention ! Qui dit radiateur électrique économique à l'achat ne veut pas dire – bien au contraire même – radiateur économique à l'usage… Alors, quel est le meilleur radiateur électrique ? Le chauffage qui consomme le moins ? On vous dresse une liste ici et à vous de choisir !

Un vaste choix pour vous servir

Préparez-vous, la liste est longue. Et pour cause, un radiateur électrique peut être économique dans le sens où il nous aide à alléger la facture. Cependant, à l’achat, le coût de l’investissement est très variable ! Il y en a donc pour tous les portefeuilles. 

Le radiateur à inertie…

Roulement de tambour : le radiateur électrique économique à inertie figure tout en haut du podium des chauffages d’appoint économiques ! Normal, puisque afin de réaliser des économies sur la facture d’électricité, c’est lui le mieux placé. 

Également surnommé “radiateur à chaleur douce”, il est effectivement bien plus rentable que le convecteur électrique mécanique. De fait, on tend à le privilégier dans les maisons neuves ou en rénovation. De l’efficacité tout de suite, maintenant ! 

Le fonctionnement, lui, diffère selon le type de modèle choisi (radiateur à inertie fluide ou sèche). On reviendra plus bas sur les différences entre ces systèmes, mais grosso modo, ça donne : un corps de chauffe solide ou liquide, mais surtout, la particularité de conserver la chaleur pour la restituer, de façon homogène et rapide, dans la pièce à chauffer lorsque c’est nécessaire. 

Température stable et confortable assurée ! Et ce, sans assécher l’air ambiant. Côté régulation, là aussi on peut afficher un smiley content, cette dernière étant optimale et garante, là encore, d’un confort semblable à celui des chauffages centraux. 

…à inertie fluide 

Pour entrer plus dans le détail, le radiateur électrique économique à inertie fluide repose sur un fluide caloporteur (en résumé : qui transporte la chaleur) contenu dans le radiateur (de l’huile ou de l’eau glycolée) qui a pour but de conserver la chaleur, même lorsque le radiateur passe à l’arrêt. Il en résulte une température confortable sur la longueur, et une bonne répartition de cette chaleur dans la maison, et donc, très appréciable en plein hiver ! 

Supposons que l’on ait choisi un abonnement d’électricité version heures pleines/heures creuses (toujours dans cette quête de consommer moins et mieux, évidemment !), eh bien, cela signifie qu’il faudrait programmer la mise en marche du chauffage lorsque le coût de l’élec’ est au plus bas, et son passage en mode “off” pendant les heures pleines (soit les heures plus onéreuses). Éteint, le radiateur aura pour mission de restituer lentement (mais sûrement), la chaleur accumulée en diffusant une température douce et homogène. 

Dans ce cas, la lenteur est de mise et partie intégrante du système ! C’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue ;). 

En contrepartie, un bémol concernant la difficulté à chauffer rapidement l’intérieur de l’habitat. On ne peut pas tout avoir, que voulez-vous ! 

…ou sèche

Dans le cas d’un radiateur élec’ à inertie sèche, c’est grâce à la résistance élec’ noyée dans un matériau accumulateur tel que la céramique, la fonte ou la pierre, que la chaleur est créée. 

Comme pour le chauffage à inertie fluide, le matériau stocke la chaleur et est capable de la restituer pendant plusieurs heures, tranquilou. L’air ambiant est quant à lui, encore moins sec que n’importe quel autre modèle. Et ça, on aime :). 

Les radiateurs à accumulation

Les radiateurs à accumulation sont, en quelque sorte, les aïeuls des radiateurs à inertie ;). Parmi les similitudes principales, on note : le concept de stockage de la chaleur et l’obtention d’une température homogène. Là aussi la production par résistance électrique est similaire et a tout intérêt à avoir lieu pendant les heures creuses pour être redispatchée ensuite, selon les besoins des habitants, dans la maison. Seule différence ? Une précision moins pointue que pour les modèles à inertie, plus récents et donc bien plus performants.  

Le radiateur radiant ou à panneaux rayonnants

Pour le radiateur à panneaux rayonnants, également nommé “radiateur radiant”, le concept est très ressemblant à celui des radiateurs convecteurs (vous l’avez compris, tout se joue dans la nuance entre les différents équipements ;)). 

Cette fois, la résistance électrique transmet de la chaleur en combinant deux actions : la convection, puis le rayonnement électromagnétique par infrarouge (c’est-à-dire que le radiateur chauffe une plaque émettrice à pouvoir rayonnant à l’avant de l’appareil). Ça devient technique ;). 

Si le chauffage grimpe rapidement et que la répartition de la chaleur est plutôt homogène, le bémol vient cette fois-ci du fait qu'il faut éviter de placer des objets devant le panneau rayonnant (auquel cas, on casse la chaîne de chaleur), et aussi, ce type de radiateur est déconseillé dans les espaces comportant de grandes fenêtres, ainsi que dans les salles de bain. 

Le radiateur électrique à double système chauffant

En voilà un qui combine les “plus” du radiateur à inertie sèche et du panneau rayonnant. Au menu : confort immédiat et homogénéité de la chaleur. Il en résulte une conso économique à l’usage (à condition que l’habitat soit bien isolé !) mais un prix d’achat plus élevé que les autres modèles. La performance, ça a un prix ! 

Le radiateur élec’ intelligent

La gestion centralisée du chauffage, ça change la vie d’un point de vue conso énergie et économies ! Ou comment booster l’efficacité du chauffage existant pour mieux contrôler ses dépenses, chauffer uniquement quand on en a besoin, programmer les plages horaires, piloter le chauffage à distance depuis un smartphone ou une tablette, mieux maîtriser son budget et régler la température au degré près. Bienvenue dans l’ère de la domotique et du chauffage connecté

Lire aussi :

Radiateur connecté : 3 bonnes raisons de ne plus s’en passer !

Bien entendu, les radiateurs électriques qui se veulent plus économiques n’échappent pas à la règle. Heureusement, la plupart des modèles, notamment tous les modèles récents, peuvent être raccordés à un système intelligent via un thermostat (ou une Station connectée, comme c’est le cas chez Sowee héhé) grâce à la présence d’un fil pilote. 

Qui dit radiateur intelligent dit chauffage basse consommation ou du moins, chauffage en quête d’économies d’énergie. C’est à cet instant précis que la facture annuelle vous dit merci ! Ainsi, même si l’investissement de départ coûte un peu cher, à terme, on s’en félicite :). D’autant qu’opter pour un chauffage électrique économique programmable, c’est s’assurer d’avoir une température régulière, un bon degré de confort intérieur et des économies d’énergie réelles. 

Un exemple pour illustrer ?

Vous êtes confortablement loti dans votre canap’, et, grâce à la télécommande ou grâce à l’appli de votre téléphone reliée à vos radiateurs, vous pouvez déclencher ou arrêter le chauffage, maintenir la température prédéfinie ou la modifier, de façon immédiate en en différé. Si vous étiez au bureau, c’est la même histoire puisque le chauffage connecté permet un pilotage à distance. 

Autres atouts ?

La détection de présence, c’est-à-dire que le radiateur élec’ sait quand vous êtes là et se met automatiquement en marche lorsqu’il capte la présence des habitants, et à l’inverse, il s’éteint naturellement lorsque plus personne n’est présent sur place. De quoi éviter le gaspillage énergétique et contrer les oublis ! Décidément, il pense à tout. 

La détection de fenêtre ouverte est aussi un atout pour ne pas consommer inutilement et passer en mode veille en attendant que celle-ci soit refermée. Air frais versus air chaud, ça n’a pas de sens, on est d’accord ! 

Le radiateur sèche-serviettes élec’

Dans la famille des radiateurs électriques muraux économiques, voici l’un des principaux acteurs dédiés à la salle de bain : le radiateur sèche-serviettes ! Composé d’une ou de plusieurs résistances, il stocke la chaleur pour la diffuser progressivement dans la pièce de façon uniforme. Sa puissance est aussi adaptée à ce type d’espace pour s’assurer d’être toujours au chaud à l’heure de la douche en plein hiver ! Ce n’est pas l’option la moins énergivore parmi la liste des radiateurs électriques économiques, cependant, il faut reconnaître que c’est une pièce où on est parfois prêt à faire une exception. D’autant qu’en bonus, sa chaleur sèche assainit l’air, et qu’on peut y accrocher le linge de bain pour se draper dans des serviettes toutes chaudes après une bonne douche. Si c’est pas un petit luxe quotidien ça !  

Ces critères qui comptent pour les économies

Le choix du matériau

Si vous êtes à la recherche d’un radiateur électrique économique, sachez que le choix du matériau a son importance côté performance ! Alu, fonte ou acier : chacun d’eux a une façon différente de transporter la chaleur et de la répercuter dans la maison. 

Mais alors, lequel est le plus indiqué pour réaliser des économies d’énergie ? Eh bien, la fonte, matériau à inertie, est idéale en ce qu’elle peut emmagasiner la chaleur et continuer de la propager après que le chauffage soit éteint. 

À l’inverse, les radiateurs en aluminium chauffent très rapidement, mais leur faible capacité d’inertie fait que la chaleur est moins bien conservée. Résultat : ils coûtent moins à l’achat mais sont moins rentables sur la durée. 

C’est pourquoi, pour coupler les deux atouts de la fonte et de l’aluminium, il est possible de se tourner vers les chauffages en fonte d’aluminium, ce qui signifie que leur cœur de chauffe est en aluminium (pour chauffer vite), mais que la combinaison avec la fonte, permet de garder la maison au chaud. Eh oui, seul on avance vite, ensemble, on avance plus loin ;). 

Quant au matériau “acier”, très prisé pour son côté design, on peut comparer ses caractéristiques à l’aluminium en ce qu’il assure une chauffe rapide et agréable, et en ce qu’il a une faible inertie. Effet déco ou économies d’énergie, il faut choisir ! 

Le volume de l’espace à chauffer

Radiateur électrique économique pour une maison ou un appartement ? Selon le volume à chauffer, le choix final de l’équipement idéal ne sera pas le même ! 

En effet, les radiateurs sont conçus pour chauffer à une certaine puissance convenant à des petits espaces ou à des grandes surfaces. En sous-estimant la puissance requise pour un radiateur, on mettra celui-ci à tourner à fond les ballons en permanence, sans que la température ressentie ne soit satisfaisante. C’est anti-productif d’un point de vue confort, économies d’énergie et dépenses mensuelles ! 

Mais alors, comment connaître la bonne puissance à adopter ? En calculant la surface en mètres carrés multipliée par la hauteur sous plafond ! Ainsi, un radiateur élec’ de 2500 W sera tout à fait suffisant pour chauffer un 25 m2, alors que deux radiateurs sont préconisés pour une pièce de grande taille. Encore une fois, ayez à l’esprit qu’il vaut mieux doubler la capacité d’un chauffage moyen que de miser sur un seul radiateur faisant tout le job – au risque qu’il n’assure pas une bonne répartition de la chaleur ! 

Pour vous donner un ordre d’idée : il faut compter environ 80 watts par m2 dans une pièce de 2,50 m de haut. Attention, le nombre de vitrages, la qualité de l’isolation et la température extérieure comptent aussi ! Sans double vitrage et sans une bonne isolation, la déperdition énergétique sera malheureusement là. 

La puissance du radiateur électrique est un critère de choix primordial pour votre confort et pour votre porte-monnaie. Un radiateur sous-dimensionné tournera en permanence, en surconsommant l’énergie sans pour autant délivrer la chaleur désirée.

Mobile ou mural, quel impact sur la performance économique ?

Entre un radiateur électrique mobile ou mural, votre coeur balance ? Sachez juste que certains radiateurs mobiles, grâce à leur intensité variable, l'emportent haut la main. Pourquoi ? Parce que ces radiateurs électriques plus performants vous permettent de moduler votre conso – au lieu de fonctionner toujours à pleine puissance – et donc de dépenser moins !

Le budget à prévoir

Facile à installer en ce qu’il n’engendre pas de gros travaux comme c’est le cas pour l’implantation d’une chaudière à gaz, et très autonome d’un point de vue entretien, le prix du radiateur élec’ est principalement lié à son coût d’achat, mais surtout à son coût de conso. On fait le point. 

Le coût à l’achat

Vous savez faire le grand écart ? Le radiateur élec’ économique, oui :). C’est que son prix d’achat peut varier entre 20 € et 1000 € selon le modèle choisi. Autant dire qu’il y en a pour tous les porte-monnaie. 

Les radiateurs convecteurs et à panneaux rayonnants sont les plus accessibles, tandis que les exemplaires à inertie ou à accumulation coûtent bien plus cher à l’achat. Mais attention aux apparences ! Acheter à petit prix ne signifie pas forcément miser sur des économies sur le long terme.

Les radiateurs à inertie, qui restent les plus performants, requièrent, certes, un investissement de départ, mais ils assurent confort et économies d’énergie à la longue. Ce qui fait toute la différence ! À l’inverse, en privilégiant les premiers prix, qui sont aussi les modèles les plus énergivores, on peut finir par le payer cher sur la facture. 

Il convient donc de bien réfléchir à son choix avant de passer en caisse. N’hésitez pas à comparer les prix, mais aussi leurs critères principaux ! 

Le coût de conso

Ah, voilà qu’on passe aux choses sérieuses. Car la conso électrique du chauffage compte tout autant que son prix d’achat, voire plus ! 

Comme on l’a expliqué tout au long de cet article (voyons voir si vous suivez ;), le radiateur à inertie est LE meilleur choix en termes de chauffage élec’ économique. 

En deuxième position, le radiateur à accumulation s’avère être, lui aussi, une bonne alternative pour combiner confort thermique et économies d’énergie. Sans oublier qu’un radiateur intelligent assure, lui aussi une basse consommation puisqu’il permet de ne consommer que lorsque c'est vraiment nécessaire et aussi de surveiller de très près chaque conso énergie. 

En cas de doute, utlisez un simulateur de conso ou réalisez un bilan énergétique pour vous aider à vous décider sur comment choisir votre futur radiateur électrique économique ;).

*source : Modes de chauffage dans l'habitat individuel, Ademe

**source : Les éco-gestes pour limiter sa consommation électrique, Ademe

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée