Chauffage au gaz ou électrique : lequel choisir ?

Chauffage au gaz ou électricité

Chauffage au gaz ou électrique ? Aïe aïe aïe, il y a de fortes chances que votre cœur balance ! D’un côté, une petite voix vous souffle d’opter pour le gaz naturel, de l’autre, son contraire s’indigne pour vous convaincre de partir sur de l’élec’. En réalité, le “meilleur choix” dépend du critère que vous privilégierez : le coût de l’installation, de la conso d’énergie engendrée, de l’impact écologique… Petit tour des paramètres à prendre en compte pour lever les incertitudes et pouvoir vous positionner en connaissance de cause. Ça sera toujours mieux que de jouer à pile ou face ;). 

Chauffage au gaz ou électrique : lequel est le plus économique à l’achat ?

La guerre des prix commence en magasin !

Premier investissement en lien avec le futur mode de chauffe ? L’achat du matériel en magasin ! C’est donc tout naturellement qu’on a cherché à comparer le coût de l’équipement d’un radiateur versus le coût d’une chaudière au gaz. Place à la battle des prix ! 

And the winner is… 

Si on se focalise sur le coût d’achat uniquement (celui qui s’affiche sur le ticket de caisse), pas de doute, les radiateurs élec’ l’emportent haut la main. La pièce unitaire démarre à 20 € pour les modèles les plus accessibles (à savoir qu’on compte plutôt entre 400 € et 1200 € pour les radiateurs à inertie, version plus performante du chauffage élec’) contre 650 € pour le prix de départ d’une chaudière, celui-ci pouvant monter jusqu’à 6000 € l’unité pour un modèle de pointe. Au premier abord, force est de constater qu’on ne joue pas dans la même cour niveau tarifs !

Attention néanmoins à faire le bon calcul…

Eh oui ! Là où une chaudière suffit à prendre en charge le chauffage de tout un logement (additionnée – éventuellement – à des radiateurs d’appoint pour compléter ses ordres), il n’en est pas de même pour les radiateurs élec’ dont l’unité se multiplie plus l’habitat est grand et plus il y a de pièces. Dans la même logique, si on mise sur des radiateurs à inertie (plus performants que les versions bas de gamme du marché), là aussi l’addition grimpe vite. Tout est donc relatif selon la surface de votre home sweet home et de la qualité plus ou moins élevée du matériel choisi.

Lequel est le moins cher côté conso ?

Facture énergie, dis-nous qui est le plus économique !

Passer en magasin pour avoir une idée du coût d’achat, c’est une chose. Mais en matière de conso, c’est une autre histoire. Entre le chauffage au gaz naturel ou électrique, on a mené l’enquête pour savoir quel est le mode de chauffage qui coûte le moins cher sur la facture ! Verdict ? Le gaz est généralement moins onéreux à l’usage. Cependant, la conso énergie est la somme de plusieurs facteurs, comme la taille du logement, le nombre d’habitants, leurs habitudes de vie ou même la météo (ne jamais sous-estimer le coup de pouce apporté par un éclairage naturel optimisé). Sans parler de la qualité de l'isolation (vous le savez déjà si vous habitez une de ces fameuses passoires thermiques qui laissent s'échapper les degrés à l'extérieur tandis que le froid s'engouffre chez vous).

Verdict ? Le gaz arrive en tête !

Alors, alors, quel est LE plus économique, le gaz ou l'électricité ? Roulement de tambour… (faisons comme si on ne vous avait pas spoilé avec le titre) : le gaz naturel of course ! Il faut dire que son prix au kWh est beaucoup plus compétitif et attractif que l’électricité puisqu’on le divise tout bonnement par deux*. Une différence significative qui permet au chauffage au gaz de devancer largement le chauffage élec’ en termes de coût à l’usage. Ainsi, plus votre conso de chauffage est élevée, plus vous avez à y gagner à élire le gaz naturel !

L’élec’ : un mauvais élève mais qui s'améliore et fait de gros progrès

Maintenant que l’on sait qui est le moins cher entre le chauffage gaz ou électrique, précisons toutefois que les radiateurs élec’ ont largement progressé ces dernières années. Si on devrait interdire les convecteurs pour leur conso excessive, il faut néanmoins déconstruire le mythe du chauffage élec’ à fuir à tout prix.

Lire aussi :

Le radiateur électrique version économique, c’est possible !

Et pour cause, la nouvelle génération de radiateur électriques, a le mérite d’être bien plus intelligente et performante ; bien loin des vieux grille-pain. Preuve qu’on peut parier sur de l’élec’ pour bien se chauffer sans surconsommer.

Lequel est le plus facile à installer ?

Parce que l’installation, ça a un prix (ou pas)

Chauffage au gaz ou chauffage électrique ? Si votre cœur vacille, l’un des critères à prendre en compte est l’installation. Car selon votre choix, la pose du matos ira de pair avec "gratuité et facilité" ou alors, moins cool, avec "frais de pose du matériel et d’entretien". Pour faire plus concret, voici de quoi peser le "pour" et le "contre" !

Le chauffage élec’, l’option “facile”

En matière d’installation, le chauffage élec’ voit la vie du bon côté. Avec lui, inutile de faire appel à un pro : il n’y a qu’à brancher les radiateurs à l'alimentation (si vous maîtrisez les "dominos" pour les ampoules, ce n'est pas pire)  ou à une prise secteur sans s’enquiquiner avec un quelconque type de raccordement. Grosso modo, après l’achat, il n’y a plus qu’à connecter le tout aux emplacements choisis et le tour est joué. Facile !

Le gaz, des frais supplémentaires à prévoir

Abonnement mensuel, installation de la chaudière par un chauffagiste, raccordement des radiateurs au réseau et entretien annuel (Eh oui, ce dernier est indispensable pour garder une chaudière performante dans le temps et au regard des normes de sécurité). Pas de doute, choisir un chauffage au gaz, c’est accepter le package “frais d’installation et d’entretien” qui vont avec ! Forcément, sur la facture, ça pique.

Lire aussi :

Meilleur chauffage : le guide pratique

Autre “contrainte” à prévoir quand on envisage une installation au gaz naturel pour son chez soi ? S’assurer qu’on fait partie des communes desservies par le réseau de gaz naturel en France, ce qui n’est pas systématiquement le cas partout ! Mis bout à bout, entre un investissement de départ et une installation plus élevée que le chauffage élec’, l’option chauffage au gaz a un coût (mais il faut dire qu’elle se rattrape complètement avec son faible prix à l’usage). Preuve qu’on ne peut pas tout avoir ! 

Lequel est le plus adapté aux petites / grandes surfaces ?

À chaque surface son chauffage préféré !

Autre hésitation très courante quand on ne sait pas où donner de la tête pour élire LE chauffage du logement ? Savoir qui, du gaz ou de l’élec’, est le plus adapté à la surface habitable ! Est-ce que ça vaut vraiment la peine d’envisager une chaudière dans un appart’ ? À l’inverse, des radiateurs électriques sont-ils vraiment à considérer dans une maison neuve ? On a tranché pour vous ;). 

Le chauffage élec’, spécial "guest" des appartements

Première possibilité : les petits et moyens logements. À cet effet, faut-il considérer le chauffage au gaz ou l’électrique pour un appartement ? En effet, même si la facture au gaz est bien plus indolore face à une facture élec’, finalement, le juste choix est largement influencé par la surface concernée. En ce sens, qui dit petites surfaces dit petite préférence pour l’élec’ car le facteur “contrainte et coût d’installation” prend le dessus. Studio, 3 pièces ou appartement de 80 m2, la priorité est généralement de moins se prendre la tête plutôt que d’investir lourd dans un équipement qui ne s’amortit pas si vite ! 

Le chauffage au gaz, grand chouchou des maisons

À l’inverse, quand on se lance dans des travaux de rénovation ou de construction d’une maison neuve, les critères changent du tout au tout ! Normal, puisque les circonstances (travaux et présence de pros) facilitent le raccordement entre une chaudière et l’ensemble des radiateurs. Ce qu’il faut retenir ? Plus la surface est importante, plus on a à y gagner à se tourner vers du gaz naturel ! En effet, au vu des frais engendrés par une installation au gaz (équipement, installation, abonnement, entretien), plus la conso énergie est importante, plus l’investissement est rentable. Propriétaires d’une grande surface, maison ou vaste appartement, en votre qualité de moyens et gros consommateurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire ;). 

Lequel est le plus confortable ?

Chaleur rapide et durable, qui remporte la palme ?

Si le mode de chauffe engendre des questionnements existentiels et qu’il représente un tel choix fatidique, c’est avant tout parce qu’il conditionne énormément notre confort quotidien. Et le confort, c’est toute notre vie ! Ou du moins, c’est tout ce que l’on se souhaite… pas vrai ? Conséquence : dans le tour de table des "pour" et des "contre" d’un chauffage central au gaz ou électrique, on se demande si l’un deux fait l’unanimité quant au confort apporté… La réponse, la voici, tout de suite maintenant.

Tout dépend de l’équipement !

À vrai dire, entre le gaz et l’élec’, il n’y a pas un candidat détenteur plus que l’autre, du confort de l’habitat. Et ce, pour une raison majeure : tout dépend de la performance de l’équipement choisi (et de l’isolation de votre nid). Il est vrai que le chauffage au gaz est connu pour assurer une belle homogénéité de température dans toute la maison. Mais sachez qu’avec des radiateurs élec’ dernier cri, on évite largement les pics de conso et les vagues chaud-froid qui caractérisaient, autrefois, les bons vieux convecteurs. De ce fait, à équipement neuf et performance égale, chauffage au gaz ou électrique = même confort, même combat !

Lequel est le plus écologique ?

Option 1 : un chauffage élec’ version électricité verte

Concilier écologie et économies d’énergie, c’est faisable – et heureusement a-t-on envie d’ajouter ;). Si votre choix se porte sur de l’élec’ (pour toutes les raisons mentionnées plus haut : prix d’achat, installation facile, petite surface…), sachez que vous pouvez orienter votre conso vers une démarche plus écoresponsable en misant sur un contrat d’électricité verte.

Option 2 : une chaudière combinée à un chauffage à énergie renouvelable

Même si le chauffage au gaz n’est pas le pire ennemi de la planète (le fioul ou le charbon sont davantage à blâmer), il n’a rien d’une énergie verte. En cause ? Sa combustion qui génère du CO2, contribuant au passage, au réchauffement climatique. Rassurez-vous, il existe une possibilité pour vous chauffer au gaz tout en polluant moins. Celle de combiner votre chaudière avec un système de pompe à chaleur. Et pouf, magie, on obtient une chaudière au gaz hybride qui montre l’exemple et se la joue davantage écolo. Madame est d’ailleurs éligible aux aides pour rénover son chauffage et le rendre moins énergivore (voir nos articles dédiés au Coup de pouce chauffage et autres Certificats d'économie d'énergie).

Lequel est le plus utilisé ?

Une tendance liée à la surface habitable, mais pas que !

On en revient à la taille du logement, et on y ajoute un critère : le fait qu’il s’agisse d’une location ou d’un achat. Un duel qui a tout pour faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre… Et voici pourquoi. 

Le choix majoritaire en cas de location

Qui dit location dit choix du chauffage par des propriétaires. En gros, des proprios qui ne vont pas payer le coût de l’énergie générée ! Et ça, ça change tout puisque l’argument “faible conso d’énergie” du gaz tombe à l’eau illico-presto. Ce n’est donc pas une surprise si la grande tendance des apparts mis en location sont chauffés à l’élec’. Pour le proprio, c’est tout bénéf’ : équipement peu coûteux, installation facile et gratuite, le tout sans les contreparties d’une conso énergie élevée. Égoïste ou malin, à chacun d’en juger par soi-même. En tout cas, voilà l’état des lieux ;). 

Le choix majoritaire en cas d’achat

Dans le cas d’un achat, la stratégie est toute autre puisqu’on est le premier concerné par les dépenses énergétiques engendrées. Il est donc plus commun, notamment quand l’acquisition porte sur une maison ou une grande surface, de s’inscrire dans le mood “chauffage au gaz naturel”. Certes, l’investissement de départ sera plus important, mais il sera largement compensé par des factures plus douces et plus digestes…

Et si je veux un chauffage connecté ?

On l'a vu, le nerf de la guerre quand on parle chauffage, c'est surtout la facture ! Les dépenses de chauffage totalisent 2/3 du budget énergie alors c'est normal qu'on les scrute. En cela, connecter son chauffage peut permettre de réaliser de belles économies (jusqu'à 25% avec Sowee, si, si !*). Et là, bonne nouvelle, il est possible de connecter aussi bien une chaudière à gaz qu'un radiateur élec'. On ne va pas rentrer dans les détails ici alors lisez-plutôt nos articles qui y sont consacrés :

Le chauffage connecté c'est quoi au juste

Thermostat et fil pilote aux commandes du radiateur elec'

Domotique & chauffage au gaz, comment ça marche ?

Et voilà ! C’est la fin du chapitre pour aujourd’hui. Chauffage individuel au gaz ou électrique : il semblerait que vous avez désormais toutes les cartes en main pour recruter le bon équipement ;).

*Source : Chiffres clés de l'énergie – 2020

**25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée