Le thermostat et le fil pilote aux commandes du radiateur élec’ !

thermostat fil pilote

7h30. Le réveil sonne. Une fois hors du lit, malgré la fatigue, vous vous dîtes que les Dieux vous ont au moins épargné une chose essentielle : avoir froid :). En réalité, c’est au thermostat avec fil pilote qu’il faut dire merci ! Grâce à ce dispositif dédié au chauffage élec’, vous programmez la température idéale en temps voulu tout en réalisant des économies d’énergie. Quelque chose vous échappe dans ce double effet ? Plus pour longtemps. On vous décrypte ici l’essentiel à comprendre pour piloter vos radiateurs : le principe, le fonctionnement, l’installation et le prix.

Il était une fois le thermostat pour radiateur électrique avec fil pilote 

Saviez-vous que la technologie du thermostat connecté pour chauffage électrique est quasiment devenue une norme de marché pour les logements neufs construits à partir de 1995 ? À cette époque-là, rien ne l’imposait pourtant à personne. Cependant, la mise en vigueur de la réglementation RT2000 (qui impliquait la présence d’un dispositif de de commande du chauffage via la réception de 4 ordres : confort, éco, hors gel et arrêt) n’a pas tardé à arriver, ce qui a clairement accéléré sa généralisation ;).

Rien que pour les beaux yeux du chauffage élec’ ! 

Eh oui ! Le thermostat pour radiateur électrique est un système, parfois appelé « programmateur fil pilote » ou « gestionnaire d’énergie fil pilote » permettant de piloter, réguler et programmer la température d’une pièce. Un vrai commandant de bord dont la particularité n°1 est d’être destiné au chauffage élec’ et à lui seul !

Comme son nom l'indique, pilote = pilotage du chauffage

Deuxième trait distinctif : pouvoir piloter les radiateurs ! Le fil pilote ? Quésaco ? Pour les novices, sachez qu’il s’agit d’une entrée généralement de couleur noire (ou parfois grise) que l’on retrouve sur tous les radiateurs modernes et qui permet de brancher un thermostat.

Lire aussi :

Le fil pilote pour radiateur en 10 questions !

À savoir que ce conducteur se veut totalement indépendant des autres câbles qui alimentent le chauffage élec’ ;). Il est le seul et l’unique à pouvoir transmettre des signaux électriques sur chaque appareil de chauffage pour pouvoir les piloter et les programmer. Classe.

Double objectif : améliorer le confort et alléger les dépenses

Oui, investir dans un thermostat pour chauffage élec’ est une bonne idée pour votre budget ;). En effet, en contrôlant mieux le chauffage et en adaptant davantage la production de chaleur journalière selon l’occupation de l’habitat, forcément, on en vient à mieux contrôler les dépenses qui y sont liées. C’est ce combo qui permet à la fois de réaliser des économies d’énergie (car on gère mieux sa consommation), sans pour autant lésiner sur son confort perso. De quoi enterrer la hache de guerre entre la quête d’économies et de confort !

Un tandem qui fait des heureux 

Il faut admettre que si la stratégie pour réduire la facture élec’ consistait à baisser le chauffage de -5°C et à se les geler constamment chez soi (bye bye toute notion de confort), ce serait autre chose. Idem dans le sens inverse : si on devait fermer les yeux sur la facture élec’ de fin de mois pour mimer l’été à 28°C dans le salon en plein hiver, ça n’aurait pas de sens non plus.

De fait, reconnaissons qu’en ajustant au plus près la température à nos besoins réels, on engendre que du positif et peu d’effort ;).

Et comment ça marche ?

Pour ceux qui ne maîtrisent pas encore bien le couple "thermostat & de fil pilote", parlons un peu du fonctionnement :).

Le fil pilote est en quelque sorte la courroie de transmission entre le thermostat qui envoie les ordres et le radiateur qui s'exécute. C'est par ce fil que passent les ordres de chauffe pour atteindre la température de consigne (ou au contraire couper le radiateur quand elle a été atteinte).

Mais attention, tous les radiateurs élec' n'en sont pas munis même si les plus récents le sont tous.

Lire aussi :

Pour votre radiateur grille-pain, deux options : le remplacer ou… l’optimiser !

Si votre logement est plutôt équipé de "vieux" modèles type "grille-pain", il reste un espoir : les appareils doivent être munis de "programmes" : On/Off mais surtout Auto ou Prog.

On connaît les modes classiques Off (éteint) et On (le radiateur chauffe fort, s'éteint, la pièce refroidit, et hop, le radiateur se remet à chauffer. D'où une sensation de chaud/froid pas très confortable). Mais ce sont les modes Auto/Prog qui permettent de piloter. Donc sans eux, sans fil pilote, pas de programmation possible…

En revanche, si ce fil de commande existe bien, il n'y a plus qu'un simple raccordement électrique à faire. Pas de travaux, pas de changement de radiateur et tout plein d'économies à la clé. 😉

Les ordres de pilotage, au nombre de 4

Ah, encore un mot technique ;). Promis, ce n’est pas pour vous faire fuir. Ordre = mode. On s’explique. Les radiateurs sont tout simplement équipés d’un sélecteur de modes incluant 4 fonctions de base par défaut. Tour d’horizon ;).

1. Le mode éco

Le mode éco a pour rôle de réduire de quelques degrés la température d’une pièce par rapport à la température initiale demandée. Comme pour n’importe quel équipement et n’importe quel mode éco, il s’agit de faire des économies au regard d’un fonctionnement classique, plus gourmand. Ça peut être utile pendant la nuit ou en cas d’absence par exemple !

2. Le mode hors-gel

Ce deuxième mode évite que la maison ne gèle en cas d’absence, ce qui peut être indispensable à la saison froide ! Il s’agit donc d’éviter que les degrés intérieurs ne franchissent la barre des 7°C vers le bas, sans quoi la maison n’irait pas très bien. Tout l’intérêt de cet ordre est donc de maintenir le cap au niveau ou au-dessus de cette température minimale !

3. Le mode confort

Le nom « Confort » est devenu un standard dans l’univers du chauffage ! Derrière cette appellation assez parlante, il s’agit d’instaurer la température demandée via le thermostat. Ni plus, ni moins !

4. Le mode arrêt

Rien à ajouter, tout est dit dans le nom ! Stop, on s’arrête là pour ce paragraphe ;).

Et même…des ordres de pilotage, au nombre de 6 !

Tous les radiateurs modernes disposent d’au moins 4 modes de pilotage, mais, mais, mais… il existe des radiateurs qui incluent, non pas 4 ordres, mais 6 ! Place alors au thermostat fil pilote 6 ordres. En bonus, celui-ci commande deux modes supplémentaires appelés Confort -1 et Confort -2. On vous les présente 

5. Le mode Confort -1

Comme le sous-entend son nom, l’ordre « Confort -1 » vise à obtenir la température enregistrée sur le thermostat avec un degré de moins pour une période déterminée. L’objectif : répondre aux besoins de confort durant la nuit ou durant les périodes d’absence de courtes durées. Ce mode permet aussi de s’adapter à la température idéale des nourrissons ou personnes âgées, parfois différente de la nôtre à 1 ou 2 degrés près. C’est aussi une façon pratique de baisser le chauffage d’un degré, car, comme vous le savez sûrement, 1 seul petit degré de rien du tout engendre un bel effet papillon : -7% sur la facture ! Preuve que ça vaut le coup d’essayer, d’autant que la perte de confort est minime.

6. Le mode Confort -2 

Là où le mode Confort -1 baisse le chauffage d’un degré, on vous laisse deviner l’attitude du mode Confort -2 ;). Pas trop difficile comme devinette a priori ! À savoir qu’en-dessous de ce seuil (-2 degrés), une relance du chauffage consommerait trop d’énergie pour rattraper « les degrés perdus ». C’est donc une variation parfaite !

Un thermostat, plusieurs possibilités 😉

L'association thermostat et radiateur avec fil pilote permet un flot de possibilités pour couvrir à peu près tous vos besoins en matière de chauffage !

Pratique pour le multi-zones

Imaginez un thermostat contrôlant plusieurs zones indépendantes et plusieurs radiateurs à la fois. Voilà tout l’intérêt du thermostat multi-zones : piloter et configurer la température idéale dans tout l’appart’ ou toute la maison, puisqu’on peut cibler chaque pièce, et ce, de façon indépendante ou centralisée (là encore, ça dépend des envies).

Un cas concret : un salon à 20 degrés, des chambres à 17 degrés et une salle de bain bien chauffée à 22 degrés le temps d'une bonne douche chaude. Alors, tout de suite, ça vous parle davantage le muti-zones, non ?

Une fois relié au fil pilote de l’installation électrique, le thermostat commande les différents radiateurs que l’on a raccordé au système. De quoi nous simplifier la vie ! C’est ce qu’on appelle le chauffage par zone ;). Résultat, le marché regorge de solutions allant en ce sens : thermostat fil pilote 2 zones, thermostat connecté multizone avec fil pilote…Sans oublier le meilleur thermostat à nos yeux : celui qui est intégré à la Station connectée Sowee bien sûr (on n'est pas neutre sur ce coup là mais essayez-la et vous verrez 😉 En plus il est connecté comme son nom l'indique et sans fil, pratique !)

Un seul fil et c'est tout !

Un thermostat sans fil, c’est possible ? Eh oui ! Pour tout dire, il arrive que les fils pilotes ne soient pas câblés. C’est le cas des vieux logements qui n’étaient pas équipés à l’origine du fil pilote. Dans ce cas, il est tout à fait envisageable d’utiliser des programmateur qui communiquent par ondes radios, Wi-Fi (ou par courant porteur, ça marche aussi) avec des récepteurs fixés à côté ou au dos de chaque radiateur. Vous nous suivez toujours ?

En résumé, hormis le fil pilote du radiateur, pas besoin de câblage ni de travaux supplémentaires, tout s'effectue à distance.

Plus de casse-tête avec un modèle programmable

L’avantage du thermostat programmable pour radiateur électrique avec fil pilote ? Pouvoir définir et préprogrammer des consignes de température bien plus précises que les 4 ou 6 ordres vus plus haut. Et ensuite, ne plus s'en occuper, c'est le thermostat qui prend les commandes !

En effet, il s’agit ici de fixer le degré de chauffage nécessaire et souhaité selon chaque plage horaire de la journée et de la semaine. Par exemple : 18 degrés la nuit mais 20 degrés en soirée. Vous pouvez même prévoir les scénarios qui répondent le mieux à votre planning habituel pour que vous soyez au chaud en temps voulu, selon différents créneaux de la journée ! Tout pour que votre mode de vie se sente compris ;). Tout pour réaliser des économies d’énergie !

Le top : la version connectée

Avec la version "thermostat connecté", vous avez tout à y gagner. En effet, ce thermostat intelligent peut être géré à distance – depuis votre canapé mais aussi où que vous soyez à l'extérieur de chez vous – et surtout, il vous permet d’avoir un contrôle beaucoup plus global sur votre chauffage grâce à un joli lot de fonctionnalités bonus : synthèse du suivi de conso en temps réel, programmation de scénarios, fonctionnalités intelligentes (détection d’une fenêtre ouverte…), capteurs d’humidité ou de présence, enregistrement possible de différents utilisateurs pour piloter le chauffage, configuration d’un mode absence…

Un vrai plus pour prendre conscience de vos dépenses et réussir à réaliser des économies d’énergie ! Preuve que le thermostat connecté pour radiateur électrique avec fil pilote est celui qui va le plus loin dans la façon de réguler la température chez soi.

L’installation, ça donne quoi ?

Le principe du thermostat pour programmer votre radiateur élec' vous séduit mais… vous n'avez pas trop envie de vous casser la tête avec une installation compliquée ? Avant de porter un jugement (hâtif ?), prenez quelques minutes pour savoir de quoi il retourne vraiment.

Si vous mettez la main dans le cambouis 😉 

Pour ce qui est de l’installation du thermostat, eh bien, elle implique de le relier à la borne du tableau élec’ destinée au circuit de chauffage, via une boîte de connexion.

Pour ce type d'installation, on est d'accord, ça ne s'adresse pas à tout le monde. Mais ce n'est pas si compliqué pour autant.

L’installation peut aussi être déportée au moyen d’une liaison BUS. Le process : raccorder le thermostat dans le tableau en mode automatique grâce au fil noir ou gris du fil pilote. Gare à bien respecter les bornes de la phase et du neutre pour ne pas brouiller les pistes des signaux ;). Installez ensuite le thermostat, le brancher et le mettre en service.

Le mieux ? Suivre à la lettre les instructions livrées dans le schéma de câblage qui va avec le thermostat. Si vous y parvenez sans encombre, vous méritez un diplôme :). Non pas que ce pas à pas soit mission impossible, juste qu’il faut une appétence pour les branchements un poil techniques… D’autant qu’on est censé prévoir le sectionnement des fils pilote à la toute fin et qu’il faut respecter des règles de sécurité pour les installations électriques !

Dans le cas d'un thermostat sans fil, vous n'aurez "que" la partie raccordement du radiateur, c'est déjà plus simple Donc pensez-y aussi lorsque vous ferez votre choix.

Si vous faites appel à un pro

Le plan B, notamment si vous n’êtes pas un mordu de bricolage : faire appel à un expert à qui déléguer l’installation du thermostat ! Il faut dire qu’il y a plus d’une bonne raison de se débarrasser de cette tâche : s’assurer que le résultat soit optimal, éviter de perdre du temps et de l’énergie à déchiffrer un mode d’emploi qui semble, aux premiers abords, semé d’embûches, et pouvoir poser quelques questions de fonctionnement à un pro. La main-d’œuvre a un coût, bien sûr, mais parfois, c’est un confort qui nous est abordable, alors, pourquoi s’en priver ? C'est le prix de la tranquillité !

Une grille tarifaire qui a tout pour plaire

Côté prix, la fourchette va généralement de 30 à 200€ pour les différents modèles de thermostat ; la version "connecté" représentant le haut de la fourchette évidemment. Il n’y a plus qu’à vous rendre en magasin ou sur les sites dédiés pour pouvoir comparer les fonctionnalités et prioriser vos besoins et envies !

Voilà, on a fait le tour de la question sur le pilotage des radiateurs élec' (avec fil pilote) via un thermostat. On se résume : confort et économies au rendez-vous. Alors, vous attendez quoi ?

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée