Domotique & chauffage au gaz, comment ça marche ?

Domotique chauffage gaz

Conso d’énergie revue à la baisse, régulation facile de la température, facture énergie allégée… Quand les avancées en domotique portent sur le chauffage, ça a du bon ! Décryptage d’une tendance qui monte, qui nous simplifie la vie et nous permet de faire rimer confort et économies. Prêt à (re)découvrir le chauffage au gaz version domotique ?  

I. Et la chaudière au gaz se transforma en chaudière intelligente…

Petit topo sur le chauffage au gaz

Sur le podium des énergies les plus utilisées pour se chauffer chez soi, les deux indétrônables depuis les années 90 restent le chauffage élec’ et le chauffage au gaz ! D’après les derniers chiffres disponibles sur la répartition énergétique au sein des habitations, le chauffage au gaz arrive même en tête car il est utilisé par un peu plus de 40% des foyers français*. Rien que ça. 

Il faut dire que le chauffage au gaz multiplie les avantages : bon rapport qualité/prix, facilité d’utilisation, polyvalence (il couvre les besoins en chauffage et en eau chaude, et peut être utilisé comme suppléant dans le cas d’un système de chauffe solaire… etc.). S’y ajoute l’émergence des chaudières gaz à condensation (la vapeur d'eau créée par la combustion est récupérée puis condensée avant d'être chauffée) qui font figure de bon élève en matière de démarche éco-responsable et économe. 

Lire aussi :

Thermostat connecté & chaudière : le couple idéal pour économiser ?

Ajoutez à tout cela un dispositif de régulation en complément et hop, la conso « chauffage » sera d’autant mieux gérée et la facture d’autant plus allégée. 

Les chaudières au gaz, un système centralisé, parfait pour le pilotage domotique

Quand on a à l’esprit de métamorphoser sa chaudière au gaz classique en chaudière connectée, la bonne nouvelle, c’est que ces appareils sont parfaitement adaptés à une gestion centralisée du chauffage. 

En effet, ils fonctionnent à l’image d’une unité centrale, regroupant l’ensemble des zones de chauffe et sont d’ailleurs pensés depuis longtemps pour fonctionner avec un thermostat. 

Investir dans un thermostat pour réguler la température

Pour régler la température selon des scénarios préconçus à l’avance, il vous faut un thermostat. Et si en plus il est connecté, vous pourrez piloter votre chauffage au gaz à distance et visualiser votre conso d’énergie jour après jour.

Bien plus qu’un thermostat traditionnel, la version connectée, spéciale chauffage gaz, est facile à installer et aussi à prendre en main car dotée d'une appli mobile. Soit une aide à la programmation bien plus intuitive et plus ergonomique celle fournie par les thermostats de base avec leurs sous-menus à rallonge… 

Lire aussi :

Comment réaliser des économies d’énergie avec un thermostat connecté ?

Pensez tout de même à clarifier un point essentiel : la compatibilité de votre chaudière avec le thermostat que vous prévoyez d’installer. Généralement, le test peut se faire en ligne en répondant à un court questionnaire. Munissez-vous quand même de votre modèle de chaudière ! 

Fiche pratique de l’installation du thermostat connecté

Retroussez vos manches, on installe. En même temps, vous allez voir, en 20 minutes vous aurez fini. 

Le matériel qu’il vous faut : 

  • Votre smartphone 
  • Une connexion Wi-Fi
  • Un port Ethernet 

Et c’est tout ! 

Le pas à pas : 

  • Téléchargez l’appli liée à votre thermostat connecté. 
  • Suivez le déroulé d’installation proposé par l’appli : raccordement de l’actionneur chaudière à l’alimentation électrique de votre chaudière, branchement des capteurs sur votre compteur à gaz, appairage des équipements avec le Wi-Fi…
  • Seule difficulté pour les non initiés, bien se repérer une fois le capot de la chaudière soulevé.

L’installation par un pro

La mise en place d’un système domotique pour votre chauffage au gaz a beau être accessible à tous, libre à vous de vous décharger de cette opération en la déléguant à un pro ! Vous avez la phobie des installations technologiques, quelles qu’elles soient, vous préférez vous assurer que l’installation sera 100% opérationnelle ou vous souhaitez avoir l’avis d’un pro pour être aiguillé sur le fonctionnement de l’appli, la mise en place de vos scénarios domotiques et la prise en main de votre chaudière connectée ? Alors, même si cela implique un coût supplémentaire, l’intervention d’un spécialiste est sûrement ce qu’il vous faut ! 

II. Le pilotage du chauffage du bout des doigts, eurêka !

Le pilotage à distance

Quand on parle de pilotage chauffage du bout des doigts, ça veut dire que l’on gère tout depuis l’écran tactile de son téléphone. Ce qui possède un gros avantage : la possibilité de maîtriser sa consommation de chauffage sans être nécessairement chez soi. Où que vous soyez, quand vous le souhaitez, vous avez donc votre chaudière à portée de main en quelques clics. 

Lire aussi :

Pourquoi piloter son chauffage à distance avec son téléphone ?

Bon à savoir : avec la Station connectée Sowee, on peut aussi piloter à distance… depuis son canapé. Et même à la voix ! Un peu froid ? Dîtes-le simplement à l'assistant vocal Alexa, intégré dans la Station. 

Le suivi des consos d’énergie

Tout l’intérêt de connecter son chauffage réside aussi dans sa capacité à vous renseigner de façon précise et exhaustive sur vos consos d’énergie. C’est cette visibilité qui aide à revoir sa conso à la baisse, à l’adapter au plus près de ses besoins, et à réussir, à terme, à réduire la facture de chauffage sans perdre en confort. Malin !

En somme, il s’agit de rendre la gestion du chauffage plus intelligente, là où même une chaudière de bonne qualité ne pourra pas être à la hauteur si elle est dépourvue d’un système de pilotage domotique !

Comment ça ? 

D’abord, les données récoltées par les capteurs nous informent sur le degré de température, le coût engendré, et la conso totale jour après jour.

En fin de mois, on apprécie les récap’ sous forme de vision d’ensemble. Pratique pour comparer sa conso énergie avec l’année ou le mois antérieur, mais aussi pour se mesurer à ses voisins ! En effet, certains systèmes domotiques affichent la moyenne de conso d’énergie dans votre secteur d’habitation. De quoi s’interroger davantage sur les optimisations possibles.

De plus, les alertes sont aussi très efficaces pour surveiller la bonne gestion du chauffage. À travers une notification, on peut par exemple être informé d’un dépassement de budget.

La programmation du planning

Chargée du planning de chauffe, la fonction de programmation est un incontournable pour personnaliser et optimiser la gestion de son chauffage au gaz ! 

Directement depuis l’appli mobile, vous paramétrez vos périodes de présence et d’absence pour que le chauffage baisse automatiquement ou remonte selon la consigne indiquée. En semaine, vos enfants et vous-mêmes n’êtes jamais là entre 9h et 18h ? Indiquez-le à votre appli ! Celle-ci passera systématiquement le mot à votre chauffage pour qu’il ne chauffe pas inutilement les lieux dans cette tranche horaire. C’est parti pour installer un système domotique sur votre chauffage au gaz !

Lire aussi :

Soyez incollable (ou presque) sur la programmation du chauffage !

Les modes récurrents : mode nuit, mode absence… 

Est-ce possible, grâce à la domotique de couper son chauffage au gaz quand on est absent ou de le baisser automatiquement durant la nuit ? La réponse est oui ! 

Justement, les mode nuit et/ou absence sont des programmes qui reviennent de façon récurrente dans les applis proposées. Le mode d’emploi est simple. On y ajuste la température souhaitée durant les heures de sommeil et on y indique les plages horaires et journalières du mode absence… jusqu’à nouvel ordre. 

Les exceptions qui confirment la règle

Heureusement, les paramètres indiqués dans votre appli ne sont pas figés. Libre à vous de rectifier les infos au cas par cas.

Un changement par rapport à votre planning routinier, un mode hors gel à activer si vous partez en vacances, une relance du chauffage anticipé si vous rentrez plus tôt que prévu… Dans ces cas de figure, pas de panique ! Il existe des moyens de déroger de manière ponctuelle.

Votre nouvelle consigne ne viendra pas perturber le planning habituel. Elle sera appliquée à titre exceptionnel. C’est-à-dire que si vous ajoutez une absence plus longue que d’habitude, dès que celle-ci sera finie, le chauffage reprendra son cours en suivant le modèle des paramètres enregistrés. La domotique a une bonne mémoire. 

Régulation de température pièce par pièce et chauffage au gaz, c'est possible ?

Quant à la température idéale, ce qui est génial avec le chauffage au gaz, c’est le réglage pièce par pièce grâce à la domotique. Objectif : fixer la température souhaitée au degré près, au cas par cas, dans chaque espace de l’habitat. 

Effectivement, vous ne voulez certainement pas chauffer autant la buanderie (où vous passez le moins de temps possible) que le salon, votre pièce à vivre comme on le surnomme. Les chambres et salles de bain peuvent aussi bénéficier d’un traitement à part côté chauffage. Dans la salle de bain, occupée seulement de façon ponctuelle, on appréciera un petit coup de boost du chauffage pour ne pas grelotter en tenue d'Eve/Adam en sortant de la douche. Alors que les chambres peuvent tout à fait se contenter de températures plus basses pour un meilleur sommeil. 

III. La facture énergie s’adoucit, le porte-monnaie est ravi

Domotique & chauffage au gaz : par ici les économies d'énergie !

Un seul degré en moins permet d’économiser 7% d’énergie. Voilà qui en dit long sur le potentiel d’une maîtrise du chauffage au degré près ! Résultat : à mode de vie et à nombre d’occupants égal, en personnalisant la gestion du chauffage et en la régulant au plus près de vos besoins, il n’y a pas de doute, vous réalisez forcément des économies d’énergie réelles ! (au passage, avec Sowee, c'est jusqu'à 25% d'économies d'énergie…**). En parallèle, vous pouvez être heureux d’avoir fait un pas de plus vers une attitude éco-citoyenne. 

En principe, ce constat va de paire avec une facture de chauffage moins lourde. Mais attention, ce n’est pas toujours le cas et ça ne veut pas dire que votre thermostat connecté n’a pas fait le job ! Il faut simplement avoir à l’esprit que d’autres facteurs influent sur la facture énergie, indépendamment de votre bonne gestion du chauffage. 

Par exemple, d’un hiver sur l’autre, la température extérieure est plus ou moins clémente et rarement identique. Les années de très grand froid, on est amené à se chauffer davantage, ce qui explique la hausse de consommation énergétique, en comparaison à une année antérieure. 

Enfin, le prix du gaz, parce qu’il est fluctuant a également un rôle à jouer sur la facture énergie. Si celui-ci augmente, les économies de conso seront moins visibles. Pourtant elles restent bien réelles en volume ! 

Les aides et crédit d'impôt sur lesquels s’appuyer

Pour faire passer plus facilement la pilule d’un investissement domotique côté portefeuille, pensez aux aides qui existent pour encourager les économies d’énergie !

Lire aussi :

Tout savoir sur le CITE, le crédit d’impôt isolation !

Car non, les travaux d’isolation ne sont pas les seuls à bénéficier d’un crédit d’impôt. Les thermostats connectés ont, eux aussi, droit à un peu de soutien. S’inscrivant dans une démarche gagnante anti-gaspillage de l’énergie, ils sont bel et bien éligibles aux mêmes aides.

À vous la domotique pour votre chauffage au gaz !

*Source : Ministère de la Transistion écologique et solidaire

**25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée