Tout savoir sur le CITE, le crédit d’impôt isolation !

crédit d'impôt isolation CITE

Il y a ceux qui adooorent les travaux et passent leur temps à retaper des maisons. Et ceux qui s’en passeraient bien mais qui cherchent des solutions pour ne plus payer des factures d’énergie astronomiques. Si vous faîtes partie de cette 2e catégorie, cet article vous sera particulièrement utile. Car l’urgence quand on veut faire des économies d'énergie, ce sont souvent les travaux d’isolation. Bonne nouvelle ! Il existe justement une aide pour ça : un crédit d’impôt isolation ou CITE. Envie d’en savoir plus sur cette aide ? Suivez-nous !

1- Le CITE c’est quoi au juste ?

Ce crédit d’impôt a vu le jour en 2014 et il fait partie des mesures mises en place pour accélérer la transition énergétique. Humm… Ça reste abstrait pour vous la notion de transition énergétique ? Retenez juste l’idée : changer nos modes de vie et de production pour consommer moins d’énergie (éviter le gaspi) et mieux (plutôt des énergies renouvelables et sans perdre en confort).

Quel rapport avec l'isolation de votre logement ? 

Lorsque vous effectuez des travaux qui améliorent la performance énergétique de votre home sweet home, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d'un crédit d’impôt. C’est-à-dire : déduire de votre impôt sur le revenu une partie de vos dépenses pour travaux !

Cela ne concerne que les travaux d'isolation ? 

Cela concerne tout ce qui peut rendre votre logement moins énergivore donc aussi les dépenses pour changer de mode de chauffage. Opter pour une chaudière plus performante ou se doter d'un système de régulation du chauffage, par exemple, en font partie.

Pour vérifier si les travaux que vous envisagez sont bien éligibles, consultez la liste de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie).

L'isolation du logement est la priorité n°1. Quels que soient vos efforts sur la régulation du chauffage, si l'air chaud s'échappe par les combles, vous allez chauffer à perte. Ce ne sera bon ni pour la planète, ni pour votre porte-monnaie 😉

Lire aussi :

Comment réaliser des économies de chauffage ? 

Bon à savoir ! Ce crédit d’impôt isolation devrait évoluer pour se transformer en une “prime travaux” car vous êtes nombreux à renoncer à cette aide en raison de sa complexité.

Prévue pour 2019 par le Plan Climat, cette prime travaux se fait attendre mais elle est annoncée pour 2020. Patience donc !

Et en attendant mieux, voyons comment vous pouvez accéder au CITE.

2- Comment bénéficier de ce crédit d'impôt ? 

Vous vous demandez comment faire pour être dans les clous pour bénéficier de ce crédit d’impôt isolation ? On vous explique tout !

Qui peut en bénéficier  ?

Sans condition de ressources, le crédit d’impôt pour la transition énergétique est destiné aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit fiscalement domiciliés en France et qui souhaitent réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur habitation principale. Votre logement doit aussi avoir été construit depuis plus de deux ans au moment des travaux.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour bénéficier du crédit d’impôt après des travaux d'isolation, il suffit… de remplir la ligne dédiée sur votre déclaration de revenus. Et toujours en “décalé”. Si vous avez effectué vos travaux en 2018 par exemple, vous devrez les déclarer en 2019.

Que ce soit sur internet ou sur papier, il faut demander le formulaire 2042-QE, c’est celui des « Dépenses en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale ». Vous devrez alors y indiquer les types de travaux réalisés ainsi que la somme totale dépensée. Il est important de différencier les dépenses de matériels et celles de la main d’œuvre.

Faites bien sûr établir des factures et confier vos travaux à des entreprises « reconnues garant de l’environnement » ou RGE. Vous avez un doute ? Vous pouvez les retrouvez sur le site faire.fr

3- Comment calculer le montant du crédit d’impôt ?

Le montant du crédit d’impôt isolation n’est pas illimité et il peut varier en fonction des travaux entrepris pour améliorer l'étiquette énergie de votre logement.

Le taux du crédit d’impôt est fixé à 30 % des dépenses engagées. Et le montant de ces dépenses est plafonné à 8 000 € pour un célibataire et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Pour chaque personne à charge, 400 euros viennent s’ajouter à ces plafonds. Par exemple pour un couple avec 3 enfants le montant maximal pour calculer l’aide s’élèvera à 17200 € et le crédit d’impôt sera de 5160 € ! Ce plafond s’étale sur une période de cinq années consécutives. A l’issue de ces cinq ans, les compteurs sont remis à zéro. D’ici là, vous aurez peut-être pris goût aux travaux 😉

Cependant le remplacement des fenêtres en simple vitrage permet un crédit d'impôt représentant 15 % du coût des travaux, avec un plafond de 100 € par fenêtre.

Et il existe un troisième taux majoré de 50% pour les dépenses de dépose de cuve à fioul.

Vous voici maintenant prêt à entamer vos travaux d’amélioration pour une maison moins gourmande en énergie ! 

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée