Suivre sa consommation électrique en temps réel, c’est possible !

Suivre sa consommation électrique en temps réel

Le meilleur conseil de survie face aux factures d’énergie ? Suivre sa consommation électrique en temps réel ! Parce qu’en faisant dans la précision, le concret et l’instantané, on se donne toutes les chances de mieux repérer les défaillances dans notre façon de consommer… Un incontournable pour mieux optimiser ;). C'en est donc fini de naviguer à vue à coup de suppositions ! Que ce soit par intérêt financier ou par souci écologique, voici comment et pourquoi on a tout à y gagner à observer dans ses moindres faits et gestes, notre conso élec’ du jour, de la semaine, du mois ou de l’année.

Pour atteindre le Graal d’un suivi conso en direct-live, trois possibilités !

Ceux qui ronchonnent parce qu'ils découvrent leur conso en même temps que leur facture d'électricité n'ont plus vraiment d'excuse. On a conscience qu'on ne va pas se faire d'amis en disant ça mais il faut reconnaître qu'il existe désormais des solutions assez simples pour ne pas être mis devant le fait accompli.

1. Suivre sa consommation électrique en temps réel avec Linky 

 Vous savez, le nouveau compteur élec’ communiquant ⚡ 

On ne présente plus le compteur Linky, ce compteur couleur vert pomme (ou jaune citron, on ne rentrera pas dans le débat) qui remplace, depuis 2015, nos bons vieux modèles d’époque. Ce vaste chantier devrait toucher à sa fin cette année. À la clé, le remplacement de 35 millions de compteurs* par ce modèle nouvelle génération dans les foyers français. Rien que ça ;). Forcément, une telle mise à jour sur tout le territoire, ça interpelle. Pour ceux qui seraient passés à côté des caractéristiques de cette nouveauté, ce qu’il faut retenir, c’est que, contrairement à ses confrères d’un ancien temps, le compteur Linky, lui, est communiquant à savoir qu'il relève notre consommation électrique en temps réel. Et ça, ça change TOUT. Plus besoin d'attendre la visite d'un technicien ni d'envoyer ses auto-relèves faites à la main (voire sur papier et envoyées par courrier pour ceux qui ont connu cette époque pas si lointaine).

Son objectif : faire coller nos estimations de coûts d’énergie à la réalité, la vraie

Là où, jadis, il fallait attendre patiemment sa facture élec’ pour faire des calculs et estimations des coûts énergétiques engendrés par notre mode de vie, aujourd’hui, tout se passe en direct-live. On s’explique ;). En bon compteur communicant, Linky sait ce qui a été consommé en temps et en heure. Pas de place pour l’approximatif, les données qui parlent de notre chère conso d’énergie sont automatiquement transmises à notre fournisseur élec’. Mieux, on peut les consulter à tout moment. Bref, plus de place pour le hasard… 

Le bonus ? Pas de mauvaises surprises ! 

Si on résume, non seulement le compteur Linky facilite les économies d’énergie grâce à une estimation réelle du budget élec’, mais en plus, qui dit conso au plus juste dit également facture au réel. Ou comment se débarrasser une bonne fois pour toutes des facturations sur estimation suivies, en fin d’année, d’un réajustement (la fameuse régularisation) correspondant aux dépenses réelles. Vous savez, ce réajustement qui tombe toujours au mauvais moment et qui peut provoquer de vraies sueurs froides…

2. S’entourer d’un thermostat connecté 🙂

Nouveau chouchou pour afficher LA conso élec’ réelle

Il n’y a pas que des inconvénients à vieillir 😉 Passer dans l’ère du 21e siècle a au moins le mérite de voir les objets intelligents se démocratiser. Justement, certains ont été pensés pour suivre notre consommation électrique en temps réel mieux que personne ! Bienvenue aux thermostats et boitiers connectés ! Ok, c’est bien joli tout ça, mais dans la pratique, comment ça marche au juste ?

Le mode d’emploi, ça donne quoi ?

Eh bien, ces petites choses fonctionnent main dans la main avec des complices permettant d’activer un ordre sur les différents pôles de conso élec’. Par exemple : des capteurs/récepteurs fixés sur les radiateurs ou les volets roulants intelligents, un interrupteur connecté pilotant les appareils élec’ en marche ou en veille, une ampoule connectée pour l’éclairage… Chacun d’eux est en contact avec une box domotique, elle-même en lien avec votre smartphone via une appli.

Lire aussi :

Thermostat et radiateur électrique font bon ménage

Vous nous suivez toujours ? Bien. Dans ce cas, sachez que vous pouvez voir, sur ladite appli, la conso réelle engendrée par chaque appareil connecté à votre système domotique. Mieux, vous pouvez piloter ces équipements via le boîtier ou l’interface mobile à distance ! Et ce n’est pas fini. Selon la marque choisie, vous bénéficiez de services annexes bien pratiques pour revoir votre conso élec’ à la baisse : une synthèse de vos dépenses mois par mois, des alertes en cas de conso anormalement élevée ou dépassant un certain seuil… etc. La technologie a du bon, pas vrai ?

3.Se doter d'une appli qui fait le boulot !

Une appli en plus d'un contrat d'énergie 😉 !

Comme on l'a vu juste avant, en connectant ses appareils – notamment son chauffage – on gagne généralement au passage une appli pour suivre sa conso. Mais si vous n'êtes pas encore prêt à mettre un pied dans la maison connectée, d'autres applis peuvent vous permettre d'y voir plus clair. Certains fournisseurs d'énergie proposent leur appli, une grande aide pour mieux suivre sa conso élec’ en temps réel ! Alors si vous songez à changer de fournisseur, c'est peut-etre le bon moment pour vous renseigner sur les services qu'il offre (et pas seulement sur le prix du kWh le plus bas).

Pourquoi on les aime 

Parce qu’elles regorgent de trucs & astuces bien pratiques ! Si votre logement est équipé de la Station connectée Sowee, vous trouverez sur l’appli des infos et alertes personnalisées (de budget dépassé, de fenêtre ouverte…), mais aussi les courbes de votre historique conso et des comparatifs avec les années antérieures. De quoi vous mettre en mode compèt’ avec vous-même ! Un "plus" bien utile pour voir si amélioration il y a… ou pas.

Pour avoir des conseils personnalisés, il est souvent utile de tout lui dire (enfin presque). Remplir un questionnaire assez complet fera l'affaire 😉 Vous y préciserez les caractéristiques de votre home sweet home (histoire d’être bien raccord avec la réalité) comme les équipements qui la compose ou vos habitudes de conso. Chez Sowee, vous obtenez même une prévision de budget personnalisée (et le possibilité de "bloquer" ce budget à ne pas dépasser ; vos températures de chauffage s'adaptent pour le respecter, malin !).

Autre bonus très plébiscité ? La comparaison avec les foyers similaires au vôtre, ce qui permet de vous situer et de voir si vous êtes plutôt un “bon élève” ou un “mauvais élève” en termes de dépenses énergétiques.

Un suivi conso en temps réel, quels bénéfices ?

Bon, maintenant que vous voyez à peu près comment ça fonctionne et comment suivre votre conso à la loupe, vous n'êtes pas encore certain que ça vous sera vraiment utile ? On liste juste après les avantages de garder un oeil sur ses dépenses élec'.

Arrêter les calculs casse-tête !

Avant que les audacieux Linky, objets connectés, applis et compagnie ne déboulent sur le marché, pour calculer sa conso élec’ en temps réel, il fallait s’accrocher. Bonjour les évaluations brouillons et la perte de temps à faire des mathématiques dans le vent ! Car c’est bien beau de connaître LA formule pour calculer sa conso élec’ mensuelle ou annuelle en kWh, mais sincèrement, elle requiert un coût temps/effort trop élevé pour le résultat incertain obtenu.

Lire aussi :

Calculer sa consommation électrique : pourquoi, comment ?

Il suffit de la citer explicitement pour comprendre où en veut en venir… Alors : on multiplie la puissance d’un appareil en Watts par le nombre d’heures utilisées puis par le nombre de jours d’un mois ou d’une année, et on divise le tout par 1000. Vous voyez mieux pourquoi s’épargner l’évaluation fastidieuse de la dépense d’énergie est un vrai plus ? 

Identifier les principaux postes de dépenses énergétiques 

Si on comprend mieux ce qu’on consomme, on sait plus facilement comment s’y prendre pour réduire cette conso, vous suivez ? C’est notamment le cas lorsque vous êtes en mesure d’identifier la répartition de conso d’énergie entre le chauffage, les plaques de cuisson, les appareils électroménagers ou l’éclairage ! Et ce, grâce à des courbes hebdomadaires, un comparatif mois par mois, l’accès à l’historique ou des alertes lancées lorsque la conso franchit un certain seuil. Bref, de l’intérêt de suivre sa consommation électrique en temps réel ! D’autant qu’on n’est pas tous égaux sur cette conso…

Avoir toutes les clés en main pour alléger sa facture d’énergie

Soyons honnêtes, tant que vous ignorez que votre sèche-linge est le vilain petit canard de votre conso élec’ ou que vous ne prenez pas conscience que vivre par 23°C H/24 a un impact douloureux et on ne peut plus direct sur votre facture, difficile de faire évoluer les comportements.

Lire aussi :

Réduire sa consommation électrique pas à pas

Maintenant, que vous avez toutes les clés en main, plus d’excuses pour ne pas mieux la contrôler ! Votre compte en banque et l’environnement ne pourront que vous en être reconnaissants. 

Passer du constat à l’action ✊ 

Une fois que l’on a peint le portrait de la conso réelle, celle dont vous ne pouvez plus vous cacher, il n’y a plus qu’à agir pour la réduire et réaliser des économies d’énergie ! Pour ce faire, plusieurs façons de s’y prendre et plusieurs gestes éco-responsables à appliquer selon les plus gros postes de conso repérés. 

Si l’ennemi public n°1 est le chauffage 

Baissez-le d’1°C ! Votre confort n’y verra que du feu alors que votre facture élec’, elle, baissera de 7%**. Pas de doute, l’effort en vaut la chandelle ! Mais ce n’est tout. La bonne idée, c’est aussi d’ajuster réellement vos besoins pièce par pièce plutôt que d’afficher la même température partout, sans vous soucier de la personnaliser au compte-goutte. À bien y réfléchir, quel intérêt de chauffer la chambre ou la salle de bains autant que le salon en pleine journée lorsqu’on est à la maison ? Vite, dites "adios, hasta la vista" au gaspillage élec’. Il est grand temps d’alléger la facture !

Lire aussi :

Quelle est la consommation du chauffage électrique ? Tout savoir !

Autre possibilité : remplacer les radiateurs existant par des modèles plus récents et donc plus performants. C’est sûr que si vous êtes chauffés par des “grille-pains”, vous ne pouvez que vous attendre à des mauvaises surprises en hiver côté conso !  

Mais peut-être que le problème d’une conso de chauffage élevée est davantage lié à une mauvaise isolation qu’aux appareils de chauffe. En effet, si votre logement est une passoire énergétique, la chaleur n’a que de bonnes raisons de s’enfuir découvrir le monde extérieur pendant que vous cherchez désespérément à vous sentir au chaud chez vous. Dans ce cas, en attendant de réaliser des travaux d’isolation thermique (renseignez-vous, l’État propose de nombreuses aides pour alléger les frais de cet investissement), veillez au moins à fermer les volets chaque nuit. Cela créera une barrière supplémentaire anti-déperdition d’énergie ! 

Si le glouton à traquer concerne l'électroménager

Dans ce cas, à l’usage, privilégiez les programmes écologiques. Si c’est insuffisant (notamment quand le problème de fond concerne directement le modèle de l’appareil en question), peut-être faut-il envisager de vous débarrasser des appareils qui pénalisent significativement votre facture élec’ et de les remplacer par des modèles affichant une belle performance énergétique ! Et puis parfois, un bon ventilateur peut faire l'affaire plutôt que de faire tourner la clim à fond ! 😉

Si les appareils électriques sont dans le collimateur 

Pensez à installer des coupe-veille ou multiprises à interrupteur de façon à éviter qu’ils ne consomment pas de l’énergie lorsqu’ils sont en veille (c’est-à-dire… la plupart du temps !). Les équipements audiovisuels comme la télé ou la box Wi-Fi sont particulièrement énergivores, alors, vous ne pourrez qu’engendrer des économies avec ces nouveaux partis pris.

Si l’éclairage figure dans votre avis de recherche 

Troquez les halogènes pour des lampes basses conso et privilégiez des ampoules LED, moins gourmandes en énergie et plus écolo que les ampoules lambda. Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’éclairage !

Et maintenant, c’est àvous de jouer 🙌

*Source : Enedis

**Source : Ademe

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée