Choisir la puissance d’un radiateur électrique, mode d’emploi !

Puissance radiateur électrique

La puissance d’un radiateur électrique est loin d’être anecdotique ! Une puissance trop basse ou trop élevée a un impact direct – et surtout négatif – sur votre confort, mais aussi sur votre facture élec’… Alors, autant mesurer l’enjeu de ce choix et apprendre à calculer la puissance idéale, histoire de chauffer correctement votre home sweet home et réaliser des économies d’énergie. Allez, venez, on vous dit tout :).  

Primo, c'est quoi la puissance électrique d'un radiateur ? ?

C’est LA puissance calorifique des radiateurs (ou leur puissance de chauffe pour faire simple) 

Radiateur à inertie, radiateur convecteur, radiateur rayonnant… Oui, les radiateurs élec’ existent sous différentes coutures et types de fonctionnement. Mais surtout, ils se déclinent sous plusieurs “puissances”. Alors, disons-le tout de suite. Quand on parle de puissance, il s’agit tout bonnement de la capacité de chauffe du radiateur et de la quantité d’énergie qu’il est en mesure de consommer, avec un ordre de grandeur qui s’exprime en watts (W). 750, 1000 ou plus de 1500 watts : à chaque pièce et à chaque logement ses besoins ! 

Une info utile à connaître à l’heure où les radiateurs à inertie ont la cote !

Les radiateurs à inertie sont nés pour déconstruire le mythe du chauffage élec’ trop énergivore. Et à vrai dire, le pari est brillamment relevé puisque leur performance permet de combiner confort optimal et économies d’énergie. Pas étonnant que ce radiateur nouvelle génération bénéficiant de véritables avancées technologiques soit aujourd’hui fortement plébiscité ! Alors forcément, ce nouvel engouement pour le chauffage élec’ ramène sur le devant de la scène les questionnements liés à la puissance des radiateurs élec’. D’où l’intérêt de plonger le nez dedans pour savoir quelle puissance de radiateur électrique il faut prévoir pour un 15 m2, un 20 m2 ou plus ! 

Deuxio, pourquoi est-ce capital de bien choisir la puissance du radiateur élec’ ? ⚡

Eh bien… La puissance du radiateur impacte : 1) Le confort thermique, 2) La conso d’énergie

Un radiateur élec’ à la bonne puissance, c’est l’assurance d’être chauffé à une température optimale à l’intérieur tout en réalisant des économies d’énergie grâce à un rendement parfait. De quoi faire d’une pierre deux coups et profiter d’un cocon agréable à vivre en hiver tout en adoucissant la facture d’énergie. L’alignement parfait des planètes quoi. D’où l’importance de bien dimensionner ce choix en amont ! Pas question alors de laisser la puissance des radiateurs dans les mains du hasard. Il s’agit bien de calculer le nombre de watts nécessaires avant d’installer les radiateurs dans chaque pièce de la maison. 

Ce qu’on veut éviter à tout prix : surchauffer ou sous-chauffer les pièces de la maison ! 

Il faut dire qu’en cas de puissance trop élevée ou trop basse, c’est directement votre confort et votre facture élec’ qui en prennent un coup :(.  

En effet, si la puissance est trop élevée par rapport à vos besoins réels, vous allez surchauffer et surconsommer. Car malheureusement, c’est mathématique : plus un radiateur est puissant, plus il est gourmand. En l’occurrence, cet excès de gloutonnerie est synonyme de gâchis, aussi bien pour votre budget que pour la planète. Et ce n’est pas l’unique dépense inutile dans l’histoire. À l’achat, un radiateur plus puissant coûte plus cher. Sachant que cet investissement se fait généralement sur le long terme (la durée de vie d’un radiateur étant estimée à une quinzaine d’années), choisir une puissance supérieure à vos besoins réels implique de dépenser plus à l’acquisition ET à l’usage. En somme, c’est vraiment dommage… 

Lire aussi :

Réduire sa consommation électrique pas à pas

Dans le cas contraire, c’est-à-dire, lorsque la puissance des radiateurs est insuffisante, eh bien le tableau n’est pas beaucoup plus joli. Et pour cause, le radiateur va devoir travailler en continu en surrégime pour essayer (en vain) d’atteindre la température souhaitée. Vous êtes donc amené, là aussi, à surconsommer et, cerise sur le gâteau, vous n’obtenez même pas le confort attendu. Un bilan perdant sur toute la ligne ! 

Lire aussi :

La régulation de chauffage, le bon réflexe conso !

Bref, vous commencez sûrement à comprendre pourquoi ça vaut le coup de faire LE bon choix de la puissance de vos radiateurs électriques ! 

Astuce : et si en plus vous dotez vos radiateurs d’un pilotage connecté (comme avec la Station connectée Sowee par exemple) pour programmer votre chauffage afin qu’il ne se déclenche que lorsque c’est (vraiment) nécessaire, vous pourrez faire encore plus d’économies. Si, si !

Une puissance adaptée = des économies d’énergie assurées 🙂

Si vous vous rangez sagement du côté des bons élèves (ceux qui choisissent un radiateur correctement dimensionné grâce à une puissance réellement adaptée), tous les voyants passent au vert. En effet, vous n’aurez pas besoin de monter la température à fond pour éviter d’avoir froid sans succès et échapperez au vilain gaspi d’énergie. Alors, pour générer des économies d’énergie et vivre au chaud durant l’hiver, vous savez ce qu’il vous reste à faire : savoir comment déterminer la puissance d’un radiateur électrique ! 

Tertio, sur quels critères détermine-t-on la puissance du radiateur ? ? 

1. La nature et l’usage de la pièce !

La puissance la plus adaptée d'un radiateur électrique dépend de plusieurs critères… mais le tout premier de la liste est sans aucun doute la nature de la pièce à équiper. En effet, on ne chauffera pas de la même façon un salon qu’une chambre ou une salle de bain ! À chaque espace sa fonction et à chaque fonction sa température idéale. Ainsi, l’Ademe préconise une température de 19°C dans le salon, entre 16 et 17°C dans les chambres et 22°C dans la salle de bain à l’heure de la douche… ou du bain. Des recos déterminantes pour connaître la température souhaitée et donc… la puissance qui va avec. Car plus la température attendue est élevée, plus le radiateur élec’ doit être puissant ! 

2. Le volume de la pièce

Autre facteur essentiel pour trancher sur la puissance du radiateur électrique : le volume de la pièce. Alors oui, on aurait pu se contenter de parler de la dimension de celle-ci avec un calcul de la puissance du radiateur électrique par m2. Sauf que… la surface en m2 ne suffit pas pour estimer les besoins en chauffage. Il faut dire que la hauteur sous plafond, ça compte aussi dans l’addition ! Après tout, on ne chauffe pas à niveau égal une petite salle de bain de 3 m2 qu’un salon de 20 m2 avec un plafond cathédrale ! C’est pourquoi on parle de volume, sachant que plus il est important, plus le radiateur doit être puissant. Pour l’obtenir, c’est facile : on multiplie la surface au sol par la hauteur sous plafond (comprendre : longueur x largeur x hauteur) et c’est tout. 

Attention : puisqu’on est dans le chapitre “volume”, sachez que les grandes pièces préfèrent être équipées de deux radiateurs d’une puissance moyenne plutôt que d’un seul équipement à puissance maximale ! La répartition de la chaleur et la conso d’énergie ne s’en porteront que mieux :). 

3. La qualité de l’isolation

L’isolation thermique a, elle aussi, une grande influence sur la puissance des radiateurs à privilégier. Ainsi, lorsque les murs, les combles, les fenêtres, le plafond ou le sol laissent la chaleur s’échapper vers l’infini et au-delà, vous avez tout intérêt à faire appel à des radiateurs plus puissants qui vont combler cette perte de chaleur. En gros, meilleure est l’isolation, moins la puissance devra être élevée ! À l’inverse, un logement mal isolé devra redoubler d’effort pour chauffer à température égale (tout en sachant qu’il y aura des déperditions d’énergie…). 

Vous l’avez compris, on est bel et bien sûr du cas par cas ! Pour vous aiguiller sur la qualité de l’isolation, pensez à la présence ou non du double vitrage, au bilan énergétique et au critère “logement neuf” ou “logement ancien”. Ça peut vous mettre sur la bonne piste… 

4. Le lieu de vie

Un appart’ au Havre n’a pas besoin de la même puissance de chauffe qu’une maison dans les alentours de Nice. Voilà pourquoi l’emplacement géographique du logement a aussi son mot à dire sur le calcul de la puissance des radiateurs électriques ! Selon que l’on habite dans le nord ou dans le sud, en altitude ou en bord de mer, dans une région au climat doux ou en ville dans un immeuble entouré d’apparts’ chauffés, on ne bénéficie clairement pas des mêmes atouts. 

Et pour cause, si vous êtes exposé à un hiver rigoureux, le besoin est plus fort de chauffer l’intérieur (il faut bien contrebalancer la tendance du logement à se refroidir plus vite) que lorsque l’implantation de la maison est située dans une région où l’hiver se fait à peine sentir. En bref, plus la météo est clémente, moins la puissance devra être élevée ! 

5. L’ensoleillement de la pièce

Après la situation géographique : place à la localisation de chaque pièce de la maison ! À vrai dire, lorsqu’on a la chance de profiter de ses rayons à l’intérieur, ça peut tout changer sur les besoins de chauffe. En effet, avec une orientation plein sud et un ensoleillement naturel, pas besoin d’autant de puissance élec’ qu’une pièce implantée plein nord. L’apport solaire fait toute la différence et cet écart mérite d’être pris en compte lors du choix du radiateur ;). 

Et sinon, comment on fait pour calculer la puissance de chauffe idéale ? ?

Vive les calculateurs en ligne pour une estimation facile !

Utiliser un calculateur en ligne, c’est l’option facile qui permet d’identifier quelle puissance choisir pour votre radiateur électrique sans prise de tête, ni calcul mathématique fastidieux, bête et méchant. Gardez tout de même à l’esprit que les simulateurs standards manquent parfois de précision et ne prennent pas en considération tous les critères sur la balance ! 

Place aux deux règles d’or à retenir pour se faire une idée 😉

Au-delà des outils en ligne, voici deux généralités à mémoriser pour y voir plus clair et avoir une piste de calcul quant à la puissance à privilégier ;). 

La règle de base : compter entre 70 à 100 watts pour chauffer 1 m2. 

Bien sûr, cette estimation se doit d’être ajustée selon la qualité de l'isolation, la hauteur sous plafond, l’implantation de la pièce et la zone géographique, mais ça vous donne au moins un ordre de grandeur ! 

Deux radiateurs en valent mieux qu’un dans les grandes pièces :).

On l’a déjà dit mais on préfère le répéter : pour s’assurer que la chaleur soit diffusée de façon uniforme et homogène au sein d’une vaste pièce (un salon ou une salle à manger de 30m2 ou plus par exemple), mieux vaut voir la vie en double. En effet, deux radiateurs de puissance modérée seront plus efficaces qu’un seul équipement de puissance maximale. 

Cas pratique : quelle puissance choisir pour une pièce de X m2 ? ?

Zoom sur la puissance du radiateur électrique pour 12 m2, 15m2, 20m2, 30m2 ou plus !

Tant que la mémoire est fraîche, autant s’autotester sur le champ ;). Grosso modo, on reprend les références indiquées dans le paragraphe précédent et on passe à la pratique ! Ainsi, puisqu’environ soixante-dix à une centaine de watts sont recommandés par mètre carré, on peut considérer que la puissance d’un radiateur électrique pour une chambre de 12 m2 s’inscrit entre 800 et 1200 watts. Pour 20 m2, on partira davantage sur un radiateur d’une puissance de plus de 1500 watts. 

En résumé, ça donne à peu près ceci : 

De 5 à 9 m2 : une puissance élec’ de moins de 750 watts

De 10 à 15 m2 : une puissance élec’ de 750 à 1200 watts

Donc pour une chambre de 12m2, pas la peine d'aller chercher trop haut, une puissance de 1000 watts par exemple peut faire l'affaire.

De 16 à 19 m2 : une puissance élec’ de 1000 à 1500 watts

Plus de 20 m2 : une puissance élec’ de plus de 1500 watts

Autrement dit, dans un studio, jusqu'à 20m2, la puissance électrique de vos radiateurs peut être de 1500 watts. Mais au-delà, pour 30 m2 et plus, il faudra prévoir de vous équiper de radiateurs électriques dont la puissance sera supérieure à 1500 watts sinon, vous allez sur-consommer sans jamais atteindre le confort escompté.

Quelle surface peut chauffer un radiateur de 1000 W ?

Et si vous vous demandez quelle surface chauffe un radiateur de 1000 W ? Vous avez la réponse juste au-dessus : il chauffera sans problème une pièce de 10m2 et reste adapté pour chauffer une superficie allant jusqu'à 19m2 grand max ! 

Mais rappelez-vous, il se peut que ces valeurs subissent une majoration de puissance pour compenser un volume plus grand (dans les immeubles haussmaniens, la hauteur sous plafond peut atteindre 3,20m contre 2,50m en moyenne), une isolation bancale (notamment si vous vivez dans une passoire thermique), une mauvaise exposition ou un climat particulièrement froid ! 

Le cas (particulier) de la salle de bain

La salle de bain, on le sait, c'est LA pièce dans laquelle on n'a pas envie de grelotter. Et pour cause, en tenue d'Eve (ou d'Adam), sortant d'une douche bien chaude, le contraste est rude si la pièce n'affiche pas un minimum de 21°-22°. 

Et en même temps, on n'y passe peu de temps (même ceux qui la monopolisent un peu trop au goût des autres membres de la famille n'y passent finalement pas plus d'1h par jour) donc on n'a pas forcément besoin d'y installer la Rolls-Royce des sèche-serviettes.

Lire aussi :

Chauffage : quelle température selon les pièces et les saisons ?

Alors quelle puissance électrique choisir pour le radiateur de la salle de bain ? 

Comme on l'a écrit un peu plus haut, la règle de base c'est de compter 100 W par m2. Mais dans le cas de la salle de bain, on va pousser un peu ce curseur. Disons jusqu'à 130 W. Il ne vous reste plus qu'à faire le calcul : nombre de m2 x 130. Et hop ! (Ça devrait même être jouable de tête si votre salle de bain se situe dans la moyenne, à savoir 5m2. La table de 5, vous vous en souvenez quand même ? 😉 )

Et après, on fait quoi ?

Une fois que vous avez calculé et défini la puissance requise pour chaque radiateur élec’ de votre home sweet home, il convient d’optimiser leur bon fonctionnement. À savoir qu’en les disposant dans des zones plus froides : contre un mur froid donnant sur l’extérieur, au-dessous ou sur le côté d’une fenêtre, leur fonctionnement est optimisé ! Ah oui, et bien sûr, on libère l’espace tout autour pour que leur rayonnement soit plus efficace ;).

Voili, voilou. Maintenant, c’est à vous !