Coup de pouce thermostat : pour qui, comment & pourquoi ?

coup de pouce thermostat

La vie est trop courte pour passer à côté du “Coup de pouce thermostat”, cette aide de l’État qui nous encourage à métamorphoser notre chauffage en système économe et même intelligent, dans certains cas. Surtout quand on a droit à 150 € cadeau pour atteindre le Graal et ainsi alléger la facture énergie ! Venez, on vous explique tout de celui qu’on appelle à très juste titre “Coup de pouce thermostat” : en quoi il consiste, à qui il s’adresse, comment on en bénéficie et jusqu’à quand. Ne nous remercier pas, c’est avec plaisir ;). 

Cette prime "coup de pouce thermostat", qu'est-ce que c'est au juste ?

Promis, on va essayer de faire simple. Et pour ça, une bonne vieille méthode : décortiquer chaque terme. Vous verrez qu'à la fin, tout s'enchaîne – et se comprend – bien. C'est parti !

Coup de pouce = aide financière (facile)

Avant toute chose, le nom civil entier du “Coup de pouce thermostat ”, c’est “la prime Coup de pouce thermostat avec régulation performante”. Ceci étant dit, on peut rentrer dans le vif du sujet.

C’était quoi la question déjà ? Ah oui, “qu’est-ce que c’est”. Eh bien, il ne s’agit, ni plus ni moins que d’une aide financière que vous pouvez obtenir si vous faîtes installer par un professionnel un thermostat programmable dans un logement équipé d’un chauffage individuel..

Ainsi, cette prime fait suite à deux autres aides de la même lignée, le “Coup de pouce chauffage” et le “Coup de pouce isolation”, eux aussi en quête d’économies d’énergie. Il y a même le Coup de pouce vélo, mais là, c’est hors sujet, on remballe !

Le thermostat, un objet à fort potentiel

Pourquoi un coup de pouce pour installer un thermostat ? On peut très bien vivre sans. Oui mais…Ce serait dommage. Les thermostats programmables, dont certains modèles récents sont même devenus des thermostats connectés, ou encore thermostats intelligents sont des des appareils de pilotage du chauffage qui visent à diminuer efficacement ET significativement notre conso d’énergie.

Lire aussi :

La régulation de chauffage, le bon réflexe conso !

Trop élevée, elle vient souvent plomber notre budget énergie (car n'oubliez pas que le chauffage représente jusqu'à 2/3 de la note).

C’est pourquoi les thermostats s’inscrivent désormais dans le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE).

Lire aussi :

Les certificats d’économie d’énergie en 10 questions !

Pour ceux qui ne seraient pas au courant, ce dispositif impose aux fournisseurs et vendeurs d’énergie de participer activement au financement des travaux d’amélioration de la performance énergétique chez les particuliers. Du coup, ça va aussi bien des travaux d’isolation des combles au remplacement d’une chaudière… qu’à l’installation d’un thermostat :).

Les objectifs du dispositif ?

L’objectif de cette belle initiative ? Inciter et encourager la population française à réduire sa conso d’énergie en investissant dans un thermostat qui aide à consommer moins et mieux (le but n'étant pas qu'on finisse tous en bonnet à la maison, à grelotter, avec les orteils bleus de froid). Il faut dire qu’en bénéficiant d’un budget de 150 € d'aide à l’achat (un sacré coup de pouce, c’est le cas de le dire), eh bien, c’est plus difficile de se cacher derrière le critère “prix” en le désignant comme LE frein à l’achat. Plus d’excuse donc pour résister au chauffage connecté

Quelles économies d’énergie espérer ?

Oui parce qu'on a commencé à vous faire rêver là mais on sent que vous n'êtes pas encore (complètement) convaincu.

Tout l’intérêt du pilotage intelligent du chauffage !

Il faut imaginer l’objet. Un thermostat à la fois programmable par ses propriétaires pour ne se déclencher que lorsque cela est vraiment (mais vraiment) nécessaire et qui serait capable, en plus, d'apprendre de vos habitudes et de votre logement. C'est la définition du thermostat intelligent. Les thermostats dernier cri savent ainsi mettre en pause le chauffage s’ils sentent qu’une fenêtre est ouverte, ils sont capables de suivre un planning de route d’une semaine type pour anticiper à l’avance les moments d’accélération et de décélération de chauffe, ils nous font un debrief détaillé des consos d’énergie pour que rien ne nous échappe et lancent l’alerte en cas de surconsommation anormale. Bref, ils sont, pour beaucoup, de formidables coéquipiers !

Ce que dit l’Ademe, ce que dit Sowee 😉

D’après l’Ademe (Agence de la transition écologique), la régulation du chauffage grâce à un thermostat promet, selon les modèles, des économies d’énergie entre 5 et 15 %. Mais ça, c’est pour les thermostats programmables “de base”, apportant le strict minimum de bénéfices. Les économies peuvent vite dépasser ce seuil lorsque le thermostat choisi est capable de s’ajuster à des plages horaires et jours de la semaine ! Pas étonnant alors si, chez Sowee, on affiche jusqu’à 25% d'économies* grâce à la Station connectée (notre thermostat intelligent à nous). 

Ça explique l’engouement exponentiel pour les thermostats tout ça

Voilà pourquoi le thermostat programmable, ou équipement de programmation par intermittence – si on emploie les grandes formules -, n’est plus seulement une affaire des geeks ! Il faut dire qu’un équipement capable de joindre les deux bouts entre gains énergétiques et économiques, ça ne se refuse pas ! De quoi expliquer la prévision annoncée par le gouvernement quant à l’installation de 20 000 à 40 000 thermostats chaque mois. Ça fait pas mal de gens tout ça. Imaginez alors les répercussions en économies d’énergie si cette prévision se confirmait ! C’est nous ou on a bien vu une lueur briller dans vos yeux ? 

Un coup de pouce de combien au fait ?

Voilà, ne tournons plus autour du pot. Vous êtes prêt (ou presque) à appuyer sur "commander" mais vous aimeriez bien savoir de quel montant d'aide vous allez pouvoir bénéficier.

On ne va pas se mentir, ce qui nous intéresse, c’est le montant !

Cent cinquante euros. On a préféré l’écrire en toutes lettres, juste pour marquer le coup de cette prime à montant unique par logement. C’est pas mal non 150 € ? Un vrai coup de pouce comme on dit !

La même prime pour tous

Ainsi, pas de traitement de faveur, et surtout pas selon le type de bénéficiaire ou la météo plus ou moins rude liée à l’emplacement géographique. Liberté, égalité, thermostat connecté.

Jusqu'à quand pour être un des heureux bénéficiaires ?

Vous connaissez l'adage ? Toutes les bonnes choses ont une fin. Alors, y-a-t-il une date limite à cette aide ?

Année 2020 – 2021, nous voilà !

On se dépêche, car le Coup de pouce thermostat connecté, ce n’est pas une histoire sans fin. En effet, la prime est née en juin 2020 à l’initiative du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Elle a ensuite pris officiellement ses fonctions le 1er juillet 2020, et les occupera jusqu’à la fin de son mandat, au 31 décembre de l’année 2021, date limite pour en bénéficier.

Le compte à rebours est lancé

C’est à vous de jouer ! L’heure tourne. Tic tac tic tac (ou gling gling selon que vous imaginez les minutes qui passent ou les pièces d'un euro que vous pourriez économiser).

Encore faut-il savoir qui peut bénéficier dudit coup de pouce…

C’est là où ça (peut) se corse(r) 😉

La bonne nouvelle c'est qu'elle n'est soumise à aucune condition de ressources. Car pour être élu bénéficiaire du coup pouce thermostat, il faut être proprio d’un habitat équipé d’un système de chauffe individuel (qu'il s'agisse d'une chaudière à gaz ou d'une pompe à chaleur ou même encore d'un radiateur électrique ; enfin s'il s'agit d'un vieux "grille-pain" vérifiez avant qu'il est tout de même compatible avec un thermostat). Les locataires… on est désolé pour vous 🙁 Le Coup de pouce thermostat a fait son choix, c’est ainsi, personne n’est parfait ! Ceci dit, envoyer l’incitation financière aux propriétaires dans le cadre de la charte "Coup de pouce thermostat avec régulation performante", c’est déjà un petit pas pour la conso de chauffage, et un grand pas pour la Planète. On peut aussi tenter de convaincre son proprio d’investir dans un thermostat pour son bien en location ;).

Qu’est-ce qu’il faut faire pour postuler (quand on est éligible bien sûr) ? 

Une démarche en quatre temps

Si on est éligible à la prime pour un thermostat, autant en connaître tous les ressorts, y compris la démarche à suivre pour candidater ! Celle-ci se passe en 4 étapes, que voici, que voilà : 

  1. Choisir une entreprise signataire de la charte Coup de pouce thermostat avec régulation performante (ou un de ses partenaires)
  2. Accepter l'offre que celle-ci a proposé pour vos travaux d'installation. Attention, c’est important de le faire avant de signer le devis de vos travaux !
  3. Signer le devis par le professionnel intervenant chez vous. Facile à deviner du coup.
  4. Envoyer la facture à l'entreprise élue. 

Les conditions à remplir et à surveiller de près !

Attention, le Coup de pouce thermostat est dicté par des règles précises, si bien que quelques conditions doivent être remplies sur le papier pour que la candidature soit complète, dans les règles et acceptable.

Ces conditions vont varier en fonction de votre système de chauffage (avec ou sans une boucle d'eau chaude.

Voici les combinaisons qui sont acceptées :

  • Un système de chauffage "avec" et une régulation de température de classes VI, VII ou VIII.
  • Ou sinon "sans" mais, dans ce cas, avec une régulation automatique, pièce par pièce (ou, si cela est justifié, par zone de chauffage), pour ce qui est de la température.

Quant à la facture, elle aussi doit remplir certaines conditions comme mentionner :

  • La mise en place d'un programmateur par intermittence*
  • et comme on l'a vu juste avant : la classe de l'équipement ou l'intégration d'une régulation automatique, selon la nature du système de chauffage. 

Et le "créditeur" mystère, c’est qui au juste ?

C'est à vous de choisir, en fait. On vous explique tout.

Le financement de ce "coup de pouce" fonctionne sur le même principe que les autres primes CEE (certificats d’économie d’énergie). C’est-à-dire que ce sont les entreprises signataires de la charte “Coup de pouce thermostat”, soit principalement des vendeurs et fournisseurs d’énergie, qui effectuent le versement du montant de la prime.

Lire aussi :

L’aide CEE, les travaux d’économies d’énergie lui disent merci !

Pourquoi ça ? Eh bien parce qu’ils sont tenus de contribuer aux économies d’énergie et de participer ainsi à l’amélioration de la performance énergétique des logements via des primes pour travaux (ou bien, en l’occurrence, via l’achat et l’installation d’un thermostat). C’est ce que l’on appelle un engagement imposé auprès des pouvoirs publics. Celui de promouvoir un parcours de rénovation énergétique complet pour aller dans le sens des économies d’énergie ! 

Maintenant qu’on a compris ça, passons au concret. Car dans les faits, pour participer au progrès de la transition énergétique, les entreprises signataires proposent des offres de travaux ou d’installation d’équipements sur leur site internet (de façon à être visible par le public quoi). Ce sont sur ces offres qu’elles versent une prime bonifiée, réduisant les frais à charge du consommateur. Ça fait donc 150 € en moins sur la facture finale dans le cas d’un Coup de pouce thermostat !

Le virement du montant, ça se passe comment ?

Si vous avez respecté toutes les étapes précédentes, ça se passe bien 😉

Trois options au choix

Maintenant qu’on a vu qui finançait le Coup de pouce thermostat intelligent, passons au chapitre “comment s’y prendre pour le virement ?”. Alors, alors, ici, trois possibilités :

  • Option 1

Le coup de pouce peut être versé par virement bancaire ou par chèque. Classique. 

  • Option 2

Il peut aussi être déduit de votre facture énergie, un peu à la façon “impôt à la source”, sauf que là, c’est en votre faveur ;). 

  • Option 3

La prime peut également prendre la forme, pour ceux qui le préfèrent, de bons d'achats. Pourquoi pas. 

Est-ce que ce coup de pouce peut se cumuler avec d'autres primes économies d’énergie ?

Vous avez bien fait de la tenter celle-là ;). Malheureusement, on est navré de devoir briser le cœur de votre porte-monnaie, plein d’illusions. Car non, la prime Coup de pouce thermostat n’est pas cumulable avec une quelconque autre prime liée au dispositif des certificats d'économies d'énergie :(. Et ce, qu’il s’agisse du Coup de pouce économies d’énergie ou isolation ! De fait, pour une même opération, le bénéficiaire ne peut prétendre qu’à une seule prime versée dans le cadre du dispositif des certificats d'économies d'énergie. 

Quelles autres actions sont possibles pour diminuer la conso d’énergie ?

Tenté par un tour d’horizon ?

Une question pleine de bonne volonté, on le sent :). Alors, c’est vrai, le Coup de pouce thermostat n’est pas cumulable avec une autre prime. Mais cela ne vous empêche pas de jeter un œil aux autres possibilités qui s’offrent à vous pour comparer, faire le point et choisir ce qui vous convient le plus selon votre profil, votre éligibilité, vos priorités et besoins. Par exemple, des travaux de rénovation énergétique sont envisageables pour booster la performance énergétique de votre maison chérie. Remplacement de chauffage, travaux d’isolation, installation de double-vitrages ou d’équipements fonctionnant à l’énergie renouvelable… Voici trois des aides les plus en vue sur le marché : 

Dernière question/réponse : vers qui se tourner pour plus de conseils ?

Direction… le site web faire.gouv.fr ! Eh oui, “FAIRE”, c’est le service public qui vous guide dans vos travaux de rénovation énergétique. Ou comment obtenir de plus amples renseignements et vous faire accompagner avec brio ! De façon plus globale, chaque signataire de la charte “Coup de pouce thermostat avec régulation performante” a forcément mis à disposition des informations sur son site internet au même titre que l’offre proposée. Chez Sowee, un conseiller sera ravi de vous informer par téléphone ou sur internet. Alors, vous savez vers qui vous tourner ;).

*25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée