Comprendre l’augmentation du prix du gaz, c’est parti !

Augmentation prix du gaz

Vous n'avez pas pu louper l'info : les prix du gaz flambent. Surtout si vous avez un chauffage au gaz, vous avez dû le sentir sur vos factures cet hiver (sauf si vous aviez un contrat à prix fixes chez Sowee 😉 ). Le marché de l'énergie traverse une crise sans précédent. Mais une fois qu'on a dit ça, on n'a rien dit. Concrètement, que se passe-t-il pour que les prix s'emballent ainsi ? Et surtout, la question qui vous brûle les lèvres : quand est-ce que ça va se calmer ? On vous apporte des éléments de réponse !

Quelques chiffres pour s'y retrouver

Tout d'abord, pour mesurer l'ampleur de la hausse, il faut comparer les chiffres que l'on nous donne aujourd'hui à ceux que l'on a connu dans le passé. Accrochez-vous, ça décoiffe !

Sans pouvoir remonter totalement sur 10 ans jusqu'en 2012, on peut tout de même visualiser l'augmentation du prix du gaz depuis 2014 soit presque 10 ans 😉 Et là, on voit tout de suite sur le graphique que la situation de 2022 n'a rien à voir avec les phase de hausse rencontrées dans le passé.

prix du gaz CRE
Source : CRE

Si l'on décortique l'augmentation pour 2021, voici le pas à pas derrière cette forte envolée des prix du gaz : 

  • Janvier 2021 : +0,2%
  • Février 2021 : +3,5%
  • Mars 2021 : +5,7%
  • Avril 2021 : -4,1%
  • Mai 2021 : + 1,1%
  • Juin 2021 : +4,4%
  • Juillet 2021 : +10%
  • Août 2021 : +5,3%
  • Septembre 2021 : +8,7%
  • Octobre 2021 : +12,6 %
  • Novembre 2021 : Gel du TRV Gaz

Pourquoi un tel emballement ? C'est ce que l'on va vous expliquer (promis !) mais pour cela il faut déjà comprendre comment fonctionne le marché de l'énergie en temps "normal".

Qui décide de l'augmentation du prix du gaz ? 

La question semble toute bête mais sa réponse n'est pas si simple que ça. 

Dans l'Hexagone, il existe deux types de contrats de gaz :  

  • les contrats au "Tarif Réglementé de Vente de Gaz" ou pour faire court au "TR Gaz",
  • les contrats proposant des offres de marché. 

Le TR correspond au tarif proposé par le fournisseur "historique" de gaz (Engie). Avant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, il n’existait que ce tarif. Depuis 2007, de nouveaux fournisseurs, dits alternatifs, ont vu le jour (comme Sowee ?). Ils proposent des offres de marché dont le prix est fixé librement en fonction de leur stratégie.

   Le prix du gaz au tarif réglementé est fixé par l'état sur proposition de la CRE

Donc quand on parle de "prix du gaz" on fait référence au niveau de ce tarif réglementé. Et ce tarif est fixé par les pouvoirs publics.

Pour le gaz, il est proposé mensuellement par Engie sur la base d'une formule établie par l'état et validé par la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) qui s’assure de la bonne application de la formule tarifaire fortement corrélée aux évolutions du prix du baril de pétrole. La loi précise que le tarif doit permettre à Engie de couvrir ses coûts (approvisonnement, transport, distribution, stockage, commercialisation).

En raison du contexte de crise sur le marché de l'énergie, le TR Gaz a été exceptionnellement gelé depuis octobre 2021 par le gouvernement ; sans cela, les prix seraient encore bien plus élevés.

Sans cette mesure, le barème pour le calcul des tarifs réglementés de vente au 1er janvier 2022 aurait été supérieur de 42,1 % HT, soit 38,0 % TTC par rapport au niveau en vigueur depuis le 1er octobre 2021.

En effet, en octobre, il avait atteint la plus forte hausse enregistrée depuis 2013, date de début de la mensualisation du calcul du TR. Les factures d'hiver s'annonçaient d'ores et déjà plus que salées pour les ménages qui chauffent leur logement au gaz.

gel prix du gaz
Source : CRE

À noter que le tarif réglementé de gaz a vocation à disparaître. Son extinction est prévue pour juin 2023 pour les clients particuliers.

Comme nous allons le voir juste après, certes, l'état fixe la formule de calcul du prix du gaz au tarif réglementé mais cette formule de calcul intègre de nombreux autres facteurs totalement externes à la France. En effet, notre pays n'est pas producteur de gaz, nous importons 99% de nos consos de gaz. Le prix du gaz, même réglementé, est donc très impacté par les évolutions des prix du gaz sur le marché mondial.

Qu'est ce qui influe sur le prix du gaz ?

La formule de calcul du tarif réglementé de vente de gaz intègre : 

  • le prix du gaz
  • les tarifs d'acheminement du gaz jusqu'au point de consommation
  • les taxes
  • les coûts de commercialisation d'Engie

Aujourd'hui, ce qui flambe c'est le 1er point :  le prix du gaz.

Il existe une loooongue liste de facteurs susceptibles d'influencer le prix du gaz. On a regroupé les principaux ici : 

  • la loi de l'offre (quantité de gaz produit) et de la demande (la consommation des particuliers et des entreprises) ; c'est ainsi que le gaz est généralement plus cher l'hiver que l'été
  •  le niveau de stockage (Eh oui, contrairement à l'élec', on peut faire des réserves de gaz)
  • le coût des matières premières qui interviennent dans la production
  • les conditions météo (après un hiver très froid avec de grosses consos de chauffage, les stocks sont au plus bas au printemps)

Or, ces derniers mois, alors que les stocks étaient déjà bas suite à un hiver 2020-2021 particulièrement froid en Europe, plusieurs évènements sont venus s'ajouter les uns aux autres pour arriver à une situation inédite.

La reprise en sortie de confinement

Même si la crise sanitaire liée au Covid 19 se fait encore sentir, ses effets sont plus limités depuis l'arrivée des vaccins et des masques. Et on peut réjouir de la forte reprise mondiale qui a suivi la fin des divers confinements à travers la planète. Sauf qu'après un arrêt, difficile de repartir tous à toute allure. C'est là que la loi de l'offre et de la demande fait rage : celui qui paie le plus cher, remporte le composant si convoité. Et c'est ainsi que les prix commencent leur envolée…

Le conflit entre la Russie et l'Ukraine

Ensuite, comme si cela ne suffisait pas, le conflit entre la Russie et l'Ukraine est venu aggraver la situation. Or la Russie est, avec la Norvège, le principal producteur de gaz pour l'Europe. Nous ne rentrerons pas ici dans un débat géopolitique mais il est évident que le conflit et l'état des relations entre la Russie et l'Union européenne ne facilite pas l'accès au gaz russe.

Les prix du pétrole

En dehors de ces deux situations exceptionnelles que sont la crise sanitaire et la guerre, le prix du gaz peut être très volatil car il est fortement corrélé à celui du baril de pétrole qui est lui même impacté par les facteurs du type météo, géopolitique, mais aussi taux de change entre l'euro et le dollar. On vous a perdu, là ? Retenez simplement qu'en temps "normal" se prémunir de l'envolée du prix du gaz grâce à un contrat à prix fixe (chez Sowee on propose un prix fixe pour 3 ans ? ), ça peut-être un bon moyen de se prémunir contre ces variations intempestives.

Comment va évoluer le prix du gaz naturel en 2022 ? 

Pour ce qui est du tarif réglementé, son prix a d'ores et déjà été gelé jusqu'au 30 juin 2022 et l'état pourrait décider de poursuivre ce gel jusqu'à la fin de l'année.

Quand aura lieu la prochaine augmentation ? 

Personne n'est en mesure de répondre à cette question aujourd'hui mais par contre on peut répondre à une autre question : à quelles dates le prix du gaz augmente-t-il chaque année ? 

Depuis 2013, le prix du tarif réglementé du gaz est calculé chaque mois comme on l'a expliqué un peu plus haut.

Attention toutefois à ne pas confondre tarif HT (hors taxes) et TTC (toutes taxes comprises). Sur votre factures, vous payez vos consommations de gaz (volume consommé – soit le nombre de kWh consommés – multiplié par le prix du kWH) mais aussi un abonnement et des taxes. Donc quand la facture augmente cela peut provenir aussi d'une hausse du coût de l'abonnement et/ou des taxes.

D'où l'importance de bien comprendre ses factures. Il faut aussi être vigilant quand vous signez un contrat de fourniture d'énergie mais rassurez-vous, tous les contrats sont sans engagement, vous êtes libre de change de fournisseur à tout moment et sans frais. 

Comment limiter les impacts des ces hausses sur la facture de gaz ? 

Chaque année, la consommation moyenne de gaz d'un foyer français dépasse 11 mégawattheures. Ça donne une idée de l'impact que peut avoir la hausse du prix du kWh…

Alors au-delà du bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement, que faire à votre échelle pour limiter les dégats ? 

La solution la plus radicale : troquer son chauffage au gaz contre un chauffage élec' ? Ça paraît logique mais il faut garder en tête que le prix du gaz influence aussi le prix de l'électricité puisqu'une partie de sa production provient de centrales au gaz.

En revanche, ce qui est sûr c'est que si vous appliquez un maximum d'eco-gestes au quotidien, vous diminuerez votre conso de gaz. Ce qui est bon pour votre porte-monnaie et pour la planète aussi !

En voilà quelques-uns à appliquer sans modération :

  • réguler son chauffage
  • entretenir sa chaudière
  • garantir une bonne ventilation de votre home sweet home
  • calorifuger les tuyaux d'eau chaude
  • couvrir les casseroles lorsque vous cuisinez et bien nettoyer les brûleurs
  • purger les radiateurs et les épouseter

Par exemple, saviez-vous que si vous baissez la température de seulement 1 (petit) degré chez vous, c'est 7% d'économies ? Et si vous équipez vos radiateurs avec la Station connectée Sowee, c'est jusqu'à 25% d'économies d'énergie*. Si, si !

*25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici