Service gratuit + prix appel

Réduire sa consommation de chauffage en 3 étapes !

consommation de chauffage

Chaque année, on a hâte de dire bye bye à l’hiver, au chauffage et… aux factures d’énergie tant redoutées. Oui car l’hiver est la période où l’on ne peut pas se passer de chauffage. Or c’est l’équipement le plus glouton en énergie de la maison : 67% de la conso d’un logement. Vous aimeriez bien faire des économies sur ce poste, mais comment ? Il existe des solutions pour chauffer mieux et moins. Si, si ! Pour savoir comment réduire sa consommation de chauffage, c’est par ici !

1. Programmer son chauffage pour ne pas consommer en permanence

On connait tous ça. En hiver, quand on s’absente de chez soi, on a le choix entre : couper le chauffage et grelotter au retour ; le temps de récupérer les degrés perdus. Ou bien, rentrer dans son home sweet home bien chauffé mais bonjour le gaspillage…

La solution : pro-gram-mer !

Quel que soit votre équipement de chauffage, dotez-vous d’une solution de programmation de type thermostat.

L’idée est simple : vous programmez les températures que vous souhaitez à tel moment de la journée et le thermostat (qui capte la température du logement) déclenche – ou pas – le chauffage selon le programme que vous lui avez indiqué.

Votre consommation de chauffage devrait déjà nettement diminuer.

Envie de creuser un peu le sujet ? Vous avez le choix :

Les programmes “internes” du radiateur, ça suffit, non ?

Oui et non. 😉 On s’explique. C’est déjà mieux que rien puisque parmi les programmes proposés vous avez sûrement un mode “absence”. À savoir que vous choisissez ce mode quand vous vous absentez et votre chauffage passe ainsi en mode “éco” (souvent 17°C par défaut voire 12°C lorsqu’il s’agit de la position “hors-gel en hiver).

Premier bémol, vous n’avez pas toujours la main sur le niveau de cette température “éco”. Imaginons que vous abusez un peu (beaucoup ?) et que vous chauffez en permanence à 23°C (oui on exagère exprès  pour que l’exemple soit parlant) et que la température “éco” soit fixée à 16°C, ça fait donc 7°C d’écart à récupérer à votre retour, c’est beaucoup !

Deuxième bémol, si vos radiateurs ne sont pas connectés en réseau, vous devez programmer chaque appareil à la main. On vous l’accorde, c’est supportable comme effort mais certains écrans de programmation sont quand même loin d’être “user friendly” (autrement dit : ils ne sont pas simples à utiliser avec leur sous-menus en cascade et les clics qui n’en finissent plus).

Vous l’aurez compris, on vous recommande vraiment de passer au thermostat et si possible… au thermostat connecté !

2. Rendre son chauffage intelligent : un vrai “plus” pour baisser sa consommation

Pour aller un peu plus loin dans les économies de chauffage, la 2e action à entreprendre est de connecter son chauffage.

En plus de le programmer, vous pourrez le piloter à distance (merci les applis !) et créer des scénarios (le chauffage se remet en route dès que les volets se ferment automatiquement à la nuit tombée par exemple).

Ce chauffage nouvelle génération est parfois qualifié aussi d’intelligent car il apprend même à connaître votre logement pour anticiper au mieux le temps de chauffe pour atteindre la température cible.

Voici de quoi devenir incollable (ou presque) sur le sujet :

Avec la Station connectée, vous pouvez rendre votre chauffage existant “intelligent” sans faire de travaux. Un pro vient faire l’installation sur votre système de chauffage et ensuite vous le pilotez tout simplement depuis la Station ou l’appli dédiée.

Vous renseignez vos températures de consigne pour chaque moment de la journée (jour, nuit, travail ; par exemple) et le tour est joué ! Vous n’avez plus rien à gérer, votre température est programmée au degré près et… vous économisez jusqu’25%* !

Si vous préférez, vous pouvez aussi programmer un budget de chauffage à ne pas dépasser et dans ce cas, ce sont vos températures qui s’adaptent automatiquement pour respecter votre budget mensuel.

3. Adopter les bonnes habitudes pour baisser sa consommation de chauffage

Bon, c’est bien joli mais votre chauffage n’est pas le seul fautif en cas de grosse facture d’énergie. Des combles mal isolés, des radiateurs mal entretenus,… Tout ça pèse sur la facture.

Pour diminuer au maximum sa conso de chauffage, il faut lutter contre toutes les déperditions de chaleur.

Parfois de simples gestes du quotidien peuvent faire la différence. On vous livre déjà quelques pistes ici : 7 astuces pour faire des économies d’énergie à la maison

Et encore plein d’autres à appliquer à votre logement et à vous-même 😉 Car enfiler un pull au lieu de monter le chauffage d’1°C, c’est 7% d’économies !

Vous voilà paré pour l’hiver prochain !

Et bien sûr, il est pri-mor-dial de bien isoler son logement. Sinon tous vos efforts seront réduits en fumée. Des parois froides et des courants d’air qui s’infiltrent via les bas de portes et les contours de fenêtres peuvent générer un ressenti de température de 3 degrés plus bas que la réalité. Si, si ! C’est-à-dire que si votre logement est chauffé, par exemple, à 20°C, vous pouvez ressentir un petit 17°C seulement (alors que sur la facture, vous paierez bien le nombre de kWh correspondant à l’effort de chauffage pour atteindre 20°C). Quel gâchis.

Si c’est le cas chez vous, ne tardez pas à entreprendre des travaux, en commençant toujours par le haut = la toiture, si vous êtes en maison.

Dans l’urgence ou si vous n’avez pas le budget travaux à dispo, contentez-vous de bloquer les courants d’air (boudin de portes et autre calfeutrages sont les bienvenus). Attention toutefois à ne jamais boucher les aérations. Ce serait contre-productif en termes d’économies d’énergie (l’air intérieur sera plus humide et donc plus difficile à chauffer) et surtout c’est dangereux pour la santé ! Les économies d’énergie, oui, mais pas à n’importe quel prix.

Partager

Laisser un commentaire

Restons connectés sur Instagram !