Installation domotique : du budget à la réalisation !

Installation domotique

Ça y est, vous êtes décidé à transformer votre chez vous en “maison connectée”. Sauf qu’il vous reste un point crucial à déterminer : l’installation domotique qui correspond le mieux à votre budget et à votre projet. Partielle ou complète, à faire soi-même ou à déléguer à des pros, solution filaire, centralisée, pour une maison existante ou en construction… Tant de facteurs qui ont un impact direct sur l’investissement et la complexité plus ou moins importante de ce qu'il y a à prévoir. Pour vous aider à viser juste, voici un guide à choix multiples allant du coût à la réalisation de votre maison connectée. Go ! 

Étape 1 : évaluer en amont le prix pour domotiser sa maison 

L’installation d’un système domotique diffère d’un projet à un autre, et son prix aussi ! 

Première étape avant de procéder à toute installation : faire le point sur vos besoins, déterminer au préalable le périmètre du projet, ses particularités et ses contraintes, mais aussi, vous renseigner sur les coûts à anticiper pour lui donner vie. 

1. Étude préalable du projet

Une solution adaptée à votre mode de vie

Se poser les bonnes questions…

Au commencement, il y a le fait de se poser les bonnes questions. Votre projet est-il de piloter vos volets roulants, tout autant que votre fréquence radio ou la qualité de l’air ? Souhaitez-vous avoir un kit domotique centralisé (autour d’une box dédiée par exemple) ? Préférez-vous commencer par contrôler le chauffage, puis, petit à petit, élargir votre offre domotique ? Votre habitat est-il à construire, ou devez-vous composer avec un bâtiment déjà existant ? Souhaitez-vous installer le système vous-même ou faire appel à un professionnel ? 

Chacune des réponses étant très personnelle, voilà qui vous sera déterminant pour, d’une part, étudier la faisabilité de votre projet ainsi que vos besoins réels, mais aussi pour réfléchir à vos moyens financiers à un instant t et, en conséquence, prévoir le budget à utiliser.

Lire aussi :

Domotique : définition et premiers pas vers la maison connectée

Quelques exemples :

Si vous êtes dans le cas d’une construction neuve, le choix d’une installation filaire peut s’imposer puisque des travaux sont de toute façon planifiés. À l’inverse, il est plus courant d’opter pour un système radio fonctionnant à distance dans un habitat existant, car, sa mise en place n’implique pas de casser les murs. 

Si vous souhaitez limiter au maximum les dépenses, vous pouvez peut-être envisager de la faire réalisée par vos soins, ou, à l’inverse, prévoir une marge supplémentaire si vous prévoyez de faire appel à une entreprise experte. 

Quant à la quantité de fonctionnalités souhaitées, elle joue également un rôle sur le prix final. À savoir que l’alternative pour adoucir l’investissement de départ est de miser sur la ou les solution(s) domotique(s) prioritaire(s) et d’adopter le reste au fur et à mesure ! 

Un cahier des charges à dresser

Ce cahier des charges est la conséquence directe de la réflexion menée dans le premier paragraphe. 

On y trouve le récapitulatif du nécessaire pour répondre à vos besoins tout en respectant les caractéristiques de votre logement : contrôle de l’éclairage, fonction de vidéosurveillance, automatisation de volet roulant au sein d’un appartement existant ou lors de la construction d’une maison neuve, installation faite par vous-même ou par un expert, achat individuel de chaque fonctionnalité ou box centralisant tous les modes… 

On vous laisse faire le tri. 

Une solution évolutive

Un projet pensé pour aujourd’hui et pour demain 👌

Une installation bien pensée se doit d’être évolutive. Rien de figé, rien de définitif !

L’idée : vous assurer qu’avec le système choisi, vous pourrez raccorder d’autres équipement connectés à l’avenir. 

Ainsi, dans le cas où vous envisageriez de répartir les coûts d’investissement, vous pouvez commencer par mettre un pied dans la maison connectée avec un premier pôle domotique, et anticiper la possibilité de faire évoluer votre projet par la suite. Rassurant, non ? 

Exemples :

Vous voilà libre de commencer avec une installation simple et unique, comme la pose de caméras de surveillance.

C'est un des cas les plus courants car, comme le soulignait une étude de l'institut Gfk, en matière d'objets connectés pour la maison, on constate "une nette prédominance des produits Sécurité et Confort de vie (…) tels que les détecteurs de fumée, caméras ou encore thermostats connectés qui recueillent des scores d’intérêt de 20%".* 

Le jour où ce premier module sera limité par rapport à l’utilisation que vous souhaitez en faire, rien ne vous empêchera de monter en grade et en fonctionnalités. 

Pour illustrer cette idée, imaginez que vous souhaitez pouvoir créer des scénarios de pilotage, alors que seule une box domotique – ou la Station connectée Sowee 😉 – vous le permet (c’est peut-être l’occasion d’envisager cet achat).

Ou alors, imaginez que vous avez soudainement envie d’enrichir les solutions disponibles de votre système connecté avec d’autres fonctions, comme le contrôle de l’éclairage. Dans ce cas, il suffira de rajouter les ampoules connectables à votre système domotique, et d’associer les récepteurs de pilotage pour éclairage. 

Vous vous y projetez déjà ? 

2. Calcul du prix de l’installation dans votre maison

Un logement connecté, d’accord, mais à quel prix ? La réponse à cette question est 100% liée au premier paragraphe sur l’étude du projet. Et oui, selon les contraintes de votre habitat, la technologie choisie, les éventuels frais de pose et envies, le coût diffère du tout au tout ! 

Pour vous donner un ordre d’idées, voici une estimation des coûts et des solutions mises en place pour chaque type de budget : petit prix, moyen coût ou prévision budgétaire plus conséquente. 

Prix d’une installation complète dans une maison neuve

Qui dit travaux dit plutôt option filaire 🤔

Lorsqu’on pense la domotique en amont d’un projet de construction d’un bâtis neuf, c’est généralement un système filaire qui est choisi. En effet, quitte à entreprendre des travaux de gros oeuvres, autant en profiter pour y inclure des solutions domotisées câblées. Merci aux travaux de maçonnerie et d’électricité ! 

Dans ce cas de figure, le prix à payer pour avoir une maison intégralement connectée, inclut à la fois le coût du matériel, le coût d’installation et le coût des travaux (mais en ce qui concerne ces derniers, vous les aviez de toutes façons intégrés). 

Une idée du coût à prévoir 👛

Le coût pour une maison neuve est, évidemment, très aléatoire selon la surface concernée et la multiplicité des systèmes adoptés. Cependant, comme on vous sent friand d’ordre de grandeur, pour vous donner un exemple de devis, comptez sur un budget d’environ 5000 à 20 000€. 

La somme vous effraie ? Pas de panique ! La réalisation de gros oeuvre a, quoi qu’il arrive, un coût important, et puisqu’en cas de construction de maison, vous ne pourrez pas faire sans, cela vaut peut-être la coup d’augmenter un peu la note avec une installation connectée en plus. 

Lire aussi :

Tout savoir sur le crédit d'impôt isolation !

Si vous hésitez, pensez à comparer le prix de vos travaux seuls avec celui d’une solution domotique supplémentaire. Pensez aussi à la valorisation et à la plus-value de votre bien si vous en faite une maison connectée… À méditer ! 

Prix d’une installation simple ou complète sans fil

L’achat d’une box ?

Adopter une solution domotique pour sa home sweet home a un prix. Et ce prix, lorsqu’il concerne un logement existant, sera bien souvent celui d’une box domotique ou tout autre système qui permet de centraliser les commandes.

Pourquoi ? Eh bien, parce que personne n'a envie de revivre l'époque "une télécommande pour la TV, une pour le magnéto, une pour le lecteur DVD et une pour le décodeur" 😉

Et parce qu'une centrale domotique, grâce à son fonctionnement par ondes radio, centralise toutes les envies connectées sans qu’aucun câblage ne soit nécessaire. Elle métamorphose ainsi votre logement en habitation intelligente en deux temps trois mouvements. Gestes quotidiens automatisés à votre place, pilotage des fonctions à distance, possibilité d’ajout de modules au gré des envies…

Bref, c’est la solution sans fil par excellence. 

Lire aussi :

Comment rendre sa maison connectée et intelligente ?

Le prix ?

Le coût d’une box domotique grand public démarre autour de 150 – 200€, et s’envole jusqu’à 2000€ selon le nombre de modules inclus et selon la marque choisie (la fourchette haute donnant accès à des installations très performantes).  

Il est ainsi, tout à fait envisageable de commencer avec un budget minimum grâce auquel vous bénéficierez de fonctions intéressantes, pratiques et confortables au quotidien. Libre à vous de les enrichir plus tard !

Ainsi, supposons que vous avez investi dans dans une box d'entrée de gamme à 200€. Quelques années plus tard, votre nouvelle tentation connectée consiste à voir vos volets se fermer automatiquement lorsque la température extérieure dépasse un certain seuil de chaleur ou de froid. Il vous suffit alors d’acheter les capteurs de température qui viendront automatiser cette fonction pour la somme de 50 à 100€ environ. Ainsi, après un premier investissement plus ou moins conséquent pour acquérir la box ou centrale domotique, chaque confort supplémentaire gagné reste à un prix raisonnable et accessible. 

Étape 2 : concrétiser l'installation de la domotique chez vous

Ça y est, vous avez récolté toutes les informations nécessaires à la réalisation de votre projet de maison connectée. Il est temps de passer à sa concrétisation ! Maison neuve, maison existante, réalisée par vos propres moyens ou déléguée à des experts : voilà qui change radicalement la procédure d’installation domotique au sein de votre habitat. 

Lire aussi :

Profitez d’un déménagement pour équiper votre maison en domotique !

Allez, on vous laisse piocher le chapitre qui vous concerne le mieux, entre : 1. La domotique filaire par des électriciens lors de la construction d’une maison neuve, 2. L’installation par vos soins, ou 3. Le choix d’un système centralisé, connecté par des pros dans une maison existante !

Installation complète en cas de construction de maison

Une occasion unique de choisir l'option filaire

Comme mentionné plus haut, la construction d’une maison est généralement un atout de taille pour inclure, dès le début du chantier, les solutions domotiques dont on souhaite bénéficier au quotidien. 

Les solutions sans fil fonctionnant par ondes radio ont beau être très pratiques, dans le cas d’une construction neuve, l’argument selon lequel elles ne requièrent pas la réalisation de travaux, perd une partie de son poid. 

Un raccordement domotique anticipé en amont de sa future utilisation

Le câblage à prévoir :

Là, il ne s’agit pas de mettre en place une installation électrique classique, incluant un seul circuit destiné à allumer et éteindre la lumière. Non, car vous voilà dans le cas de figure où il vous est possible d’anticiper l’ajout de câblage à déployer correspondant à différents types de solutions domotiques : motorisation des stores, de l’éclairage, du chauffage, du portail… À vous de prévoir vos besoins et envies pour que le chantier électrique puisse inclure la dimension domotique souhaitée dès le démarrage du chantier. 

Le piège à éviter ? Sous-estimer cette réflexion dans le cahier des charges et penser aux éléments à motoriser une fois le raccordement électrique terminé et s’en mordre les doigts (plutôt que de recasser un mur tout neuf, tout beau). 

Pour aller plus loin, un peu de technique :

Pour les amateurs d’électricité et les curieux sur le plan technique, voici quelques détails en terme d’installation domotique filaire. 

Celle-ci implique que les différents éléments soient reliés par un fil de commande appelé “BUS”, lui-même connecté au serveur. Ledit serveur est situé sur le tableau électrique, lui-même intégrant les modules domotiques.

Ce fil BUS connecte donc les commandes au tableau électrique en passant par le serveur que l’on pourrait qualifier de “cerveau du système domotique global de la maison”. Ok, ça fait très intelligence artificielle tout ça. Mais on n’en est pas loin ! 

Dans les faits, ça donne ce type de fonctionnement : en cas d’appui sur un interrupteur, le serveur réceptionne l’information et le renvoie vers le récepteur concerné (lumières, volets roulants, thermostat…). Et l’aspect “maison intelligente” prend tout son sens !

Faire son installation soi-même

Si vous êtes un bricoleur

Généralement, il s’agit surtout de faire des économies à tout prix. La domotique a un coût, et celui-ci peut être adouci lorsque l’on décide de procéder seul (le fameux DIY…). 

Puisque vous êtes dans cette démarche et qu’en tant que bricoleur, vous avez la chance de maîtriser quelques savoir-faire en terme de bricolage ou de technologie : libre à vous de choisir le moyen de communication de votre système domotique global ! 

À savoir que, rien ne vous empêche de mixer solution filaire et solution CPL (ou Courant Porteur en Ligne ; utilisant le réseau électrique existant) ou radio, la première requérant de vraies compétences métier en terme de câblage, dont les raccordements seraient à dissimuler derrière des goulottes. 

Vous devriez pouvoir trouver en ligne, des schémas détaillant l’installation filaire pour vous aider avant de passer à l’action. 

Alors, à vous de jouer, mais en tout prudence !

Si vous n’êtes pas (du tout) un bricoleur

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, mais que vous tenez à limiter le budget domotique en participant à l’installation du système, il vous est possible de vous retrousser les manches. De quoi vous épargner les frais facturés par un pro. 

Ici, oublions l'option filaire, trop technique et délicate. Concentrons-nous sur les solutions fonctionnant sans câble, par le seul intermédiaire d’ondes Wi-Fi et radio. 

Car, bien entendu, il est plus facile d’installer soi-même un module télécommandé ou une box domotique, puisqu’il s’agit de poser des récepteurs sur les éléments à piloter, et de les appairer au système central. 

Pose de capteurs, appairage radio et Wi-Fi, voilà qui est à portée de tous, même si des affinités avec tout type de branchements d’appareils sont les bienvenus. Idem, le fait d’être à l’aise avec les applis mobiles est également un atout indispensable 😉.

Si ce n’est pas tout à fait le cas, ne vous inquiétez pas, d’autres solutions existent ! On vous en dit plus dans les paragraphes qui suivent. 

Installation sur une maison ancienne ou existante

La différence avec le cas d'une maison neuve

Sur maison ancienne, cela signifie qu’a priori, aucun travaux de rénovation, de maçonnerie ou d’électricité n’est prévu. Pas moins que des finitions de murs à refaire et les frais supplémentaires qui en découlent ! 

Résultat : il convient de trouver une solution qui, contrairement à la réalisation de travaux et l’implantation d’un câblage connecté, n’implique pas de pose lourde ou onéreuse, histoire d’économiser en temps, en énergie à déployer et en coûts. 

Vive la domotique sans travaux ! 

La maison connectée en toute facilité 👌

La solution de tranquillité pour votre maison actuelle : un système centralisé de type box domotique (ou Station connectée Sowee 😜), avec, en bonus, son installation par un pro, histoire d’être 100% tranquille. 

Grâce à cette option, vous ferez communiquer les modules pilotables choisis via des ondes radio, le tout en comptant sur une mise en oeuvre sans travaux, rapide, ultra facile et évolutive. 

Sans oublier que toute centrale domotique qui se respecte est associée à une appli dédiée (et gratuite), téléchargeable sur smartphone ou tablette. Objectif ? Piloter les accessoires connectés de la maison à distance, depuis son terminal mobile. Pratique de contrôler sa maison du bout des doigts où que l’on soit ! 

Se faire accompagner (ou pas) ?

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de brancher vous-même votre système domotique, des experts habilités peuvent vous accompagner ! 

Les avantages d’une telle intervention ? 

  1. Vous permettre d’être serein quant à la bonne installation de la ou des solution(s) choisie(s). 
  2. Vous guider dans la prise en main de l’appli étant liée au pilotage de chaque élément. 
  3. Vous libérer de toute contrainte technique ! 

Quelle système domotique installer ?

Si vous nous demandez notre avis pour vous orienter dans le choix extra-large des systèmes domotiques avec appli installés par un expert, on peut vous dire deux mots sur notre modèle préféré 😉 

En tête de notre palmarès (sans surprise, mais avec de nombreux arguments), la Station connectée Sowee !

Au-delà du pilotage du chauffage pour surveiller ses consos d’énergie à la lettre, on ne compte plus les fonctionnalités hyper pratiques y étant incluses : qualité de l’air, météo, pollution extérieure, temps de trajet…

Mieux encore, Madame est installée par des pros et intègre le service vocal Amazon Alexa pour piloter votre chauffage à la voix et bénéficier de tous les services Alexa : lancement de musique, pilotage de vos objets connectés, écoute des infos…

Bref, ça mérite le détour !

*Source : L'institut GfK a partagé les données clés du marché d l'IoT à l’occasion du MedPi 2018

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée