Service gratuit + prix appel
Thermostat obligatoire

Le thermostat obligatoire : tout comprendre !

On répond à toutes les questions que vous vous posez sur le thermostat (bientôt) obligatoire dans tous les logements.

Pourquoi cette obligation d’installer un thermostat chez soi ?

Toutes les conditions semblaient réunies pour qu’une mesure soit prise en vue d’accélérer la baisse des dépenses de chauffage. C’est chose faite avec le décret du 7 juin 2023 qu’on vous détaillera un peu plus tard.

Maîtriser un budget énergie qui explose

Pourquoi ce nouveau texte ? La crise de l’énergie récente a accéléré la nécessité de mieux contrôler ses factures d’énergie or le chauffage peut représenter jusqu’à  2/3 de la facture d’énergie à la maison. D’où la nécessité de le piloter au plus juste.

Ensuite, l’inflation élevée au cours des années 2022-2023 continue à peser sur le budget des ménages donc c’est une raison supplémentaire d’agir pour maîtriser les factures de gaz et d’électricité.

Objectif neutralité carbone

Enfin, la France est engagée dans la transition énergétique afin de préserver le climat. Avec en ligne de mire : la neutralité carbone à l’horizon 2050. Toute mesure qui vise à limiter le chauffage et donc le rejet de CO2 dans l’atmostphère est la bienvenue. 

C’est dans ce contexte que le gouvernement a lancé le Plan thermostat et la mesure dont il est question dans cet article : l’obligation d’équiper son logement d’un thermostat connecté pour réguler la température de chaque pièce.

Le décret de juin 2023

Que dit le décret exactement ? Alors, il s’agit du décret n° 2023-444* du 7 juin 2023 relatif aux systèmes de régulation de la température des systèmes de chauffage et de refroidissement. (On a un peu coupé parce que le titre fait 3 lignes mais vous pouvez le consulter ici en détail)

Il indique que tous les bâtiments, qu’ils soient tertiaires ou résidentiels, neufs ou existants devront obligatoirement être équipés d’un thermostat d’ici le 1er janvier 2027. 

Pourquoi insister autant sur le thermostat ?

Parce qu’il permet de programmer son chauffage (on détaille un peu plus bas les différents types de thermostat et leurs fonctions) avec précision. Or , le saviez-vous ? Selon l’Ademe, 1°C en moins c’est 7% d’économies sur sa facture d’élec’ ! D’où l’importance de moduler ses températures selon les pièces et les moments de la journée.

Le meilleur allié de la sobriété énergétique

Cette mesure vient donc soutenir les objectifs de sobriété énergétique. Mais ce n’est pas une raison pour oublier d’appliquer les éco-gestes au quotidien, hein ? On espère que vous les connaissez par coeur à présent. 

Qui est concerné par le thermostat d’ambiance obligatoire en 2027 ? 

Tout le monde !

On reproche parfois leur complexité aux textes législatifs. Cette fois-ci une chose est claire : tout le monde est concerné.

Neuf ou ancien, individuel ou copro

Jusqu’à présent, seuls les logements récents devaient remplir cette obligation (cf. les règlementations en vigueur dans la construction, la RT2020 qui a remplacé la RT2012).

Désormais, même les logements anciens sont concernés et y compris les copropriétés avec du chauffage collectif !

Chaudière et radiateurs électriques

Dans le cas des chaudières, là encore, il existait déjà une obligation. Depuis 2018, le thermostat est obligatoire lors de l’installation d’une chaudière neuve. La nouvelle mesure va un peu plus loin car elle rend désormais obligatoire aussi son contrôle par le technicien qui gère la maintenance. 

Dans le cas des radiateurs à eau pilotés par des robinets thermostatiques, pour être dans les clous, il faudra s’assurer que ce pilotage est programmable avec précision.

Dans le cas des radiateurs électriques, le thermostat s’applique aussi mais… à chaque radiateur pour une pièce (ou une zone). Il faut un couple « capteur de température ambiante » et « actionneur » afin de déclencher le chauffage dès que la température mesurée dans la pièce ou dans la zone par le capteur est inférieure à la température demandée dans le programme.

À quelle date cette obligation entrera-t-elle en vigueur ?

Le décret entrera en vigueur le 1er janvier 2027. Ça laisse un peu de temps pour mettre son installation aux normes. 😉

Quel type de thermostat sera accepté ?

Il est important de préciser de quel type de thermostat on parle.

Comme on l’a dit un peu plus haut, le but de cette mesure est de pouvoir programmer son chauffage au plus juste pour éviter le gaspillage d’énergie. Ça vous donne pas mal d’indices par rapport aux fonctionnalités de chaque type de thermostat. 

Voici une rapide présentation des différents thermostats : 

  • la version « standard » (ou plutôt « old school » 😉 ) : 

Le radiateur ou la chaudière propose un bouton de réglage avec une gradation de type 0, 1, 2, 3, 4, etc.

Autrement dit, zéro info sur le nombre de dégrés demandés + une seule température de consigne.

Conclusion : un réglage ni automatique, ni précis.  

  • la version « programmable » : 

On progresse car on peut fixer plusieurs températures de consigne différentes selon les moments de la journée et selon les jours.

Ce type de thermostat satisfait à l’exigence puisqu’il permet bien de réguler automatiquement la température pièce par pièce.

  • la version « connectée » :

Là c’est le top, la crème de la crème. En plus des fonctionnalités du thermostat programmable, le modèle connecté peut être piloté à distance, quel que doit l’endroit où vous êtes, depuis une appli. (et non pas uniquement depuis l’appareil à contrôler ou sur le boîtier de commande externe)

Inutile de préciser que ce type de thermostat remplit totalement le cahier des charges !

Combien ça coûte un thermostat connecté ?

Comme on vient de le voir juste avant, il existe plusieurs types et même différents modèles de thermostat. 

Les prix démarrent aux alentours d’une dizaine d’euros pour les versions les plus basiques. En revanche, en version connectée, il faut compter un minimum de 100 et cela peut monter à plus de 300 euros. 

Dans le cas des têtes thermostatiques à placer sur chaque radiateur, là encore ça variera d’un modèle à l’autre et l’addition augmentera d’autant plus que le nombre d’appareils à équiper est élevé.

Existe-t-il une aide pour installer un thermostat chez vous ? 

Rassurez-vous, il existe des aides pour s’équiper. Dans la foulée du décret, le gouvernement a d’ailleurs annoncé une aide spécifique

Baptisée « Coup de pouce Pilotage connecté du chauffage pièce par pièce », elle remplace les aides précédentes à l’installation de ce type de système de pilotage du chauffage et son montant peut atteindre 624 euros. Pas mal, hein ? 

Location et thermostat, c’est possible ? 

Pour ce qui est de louer un thermostat, on va vous faire une réponse de Normand : oui et non.

Oui : vous pouvez louer un thermostat (La Station Sowee par exemple est proposée à la location avec une offre d’énergie). 

Non : ce n’est pas vraiment un « non » catégorique mais sachez que si vous optez pour la location, vous ne pourrez pas bénéficier de l’aide « Coup de pouce » que l’on vient d’évoquer au paragraphe précédent. Ce serait dommage 😉

Locataire ou propriétaire : qui finance ce thermostat obligatoire ? 

Pour ce qui est d’être locataire, l’obligation d’équiper le logement d’un thermostat revient à votre propriétaire. Le chauffage fait partie des installations de base à fournir. 

En revanche, c’est à vous d’entretenir ces installations. La vérification de ce thermostat sera désormais obligatoire dans le cas de la maintenance des chaudières.

Est-ce rentable de s’équiper d’un thermostat ?

Là, assurément, c’est un grand « oui » !

Programmer avec précision votre chauffage plutôt que de le laisser tourner « au petit bonheur la chance » permet de ne chauffer que lorsque c’est (vraiment) nécessaire.

Ne plus chauffer pour des prunes

Donc on arrête de chauffer dans le vide quand on n’est pas là ou de chauffer à bloc pendant la nuit alors qu’on pourrait se contenter de quelques degrés de moins (et en plus c’est meilleur pour la santé).

Chauffer au plus juste

Un thermostat permet de programmer sa température au dégré voire au demi-degré près. Or vous vous souvenez ce qu’on a dit au début ? Un petit degré en moins et c’est 7% d’économies d’énergie.

D’après l’ADEME, l’utilisation d’un thermostat génère 15 % d’économies d’énergie de chauffage. 

Avec Sowee, c’est jusqu’à 25% d’économies.* Et en plus, la Station Sowee est éligible à l’aide de l’État, le « Coup de pouce Pilotage connecté du chauffage pièce par pièce » donc vous pouvez vous équiper à prix réduit**. N’attendez pas !

Conseils pour tirer le maximum de votre thermostat 

Vous l’avez compris, chez Sowee, le thermostat on est POUR. Et pour aller encore plus loin – parce que les économies d’énergie, c’est notre marotte – on vous donne quelques conseils et astuces pour en profiter au maximum.

Où placer le thermostat ?

Qui dit thermostat dit capteur de température. Eh oui, car le thermostat obéit aux consignes de température du programme qu’on lui fournit. En permanence il « compare » la température demandée à la température mesurée dans la pièce. Si cette dernière est inférieure à la température souhaitée, il chauffe. Dans le cas inverse, il s’arrête.

Une fois qu’on a dit ça, on comprend qu’il faut éviter de placer son thermostat en plein courant d’air froid ou en plein rayon de soleil brûlant. Sinon ça fausse tout ;).

Comment programmer son thermostat

Là encore, si vous aimez avoir très frais la nuit (genre 12 degrés) et très chaud le jour (genre 25 degrés), vous pourrez programmer votre thermostat pour qu’il s’exécute selon vos préférences mais… ce ne sera pas idéal pour les économies d’énergie.

Pourquoi ? Parce que le différentiel entre les 2 températures de consigne est trop important. Donc au petit matin, votre chauffage va tourner à fond les ballons pour passer de 12 à 25 degrés… Il est préférable de prévoir un écart d’environ 2°c (allez, 2,5°c max). Ce qui donnerait plutôt :  19°c pour la journée et une baisse à 17°c pour la nuit. 

Voilà vous savez (presque) tout sur le thermostat connecté obligatoire !

*25% d’économies d’énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station Sowee permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici

**Coup de pouce de l’Etat ou prime Coup de pouce : La prime Coup de pouce « Pilotage connecté du chauffage pièce par pièce » (prime Coup de pouce) est une incitation financière mise en place dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) pour les opérations répondant aux conditions de la fiche standardisée BAR-TH-173 crée par arrêté ministériel le 22 novembre 2023. Sowee en tant que partenaire d’EDF, signataire de la Charte « Coup de pouce Pilotage connecté du chauffage pièce par pièce », s’engage à verser cette prime au client sous réserve de respecter les conditions d’éligibilité. Plus de détails sur le site du Service Public

Partager
Restons connectés sur Instagram !