Les avantages du gaz naturel (et ses inconvénients) !

Avantage gaz naturel

Avant d’être challengé par des énergies plus vertes et de connaître une flambée des prix inédite, le gaz naturel a longtemps été considéré comme l’énergie la moins chère et la plus confortable pour se chauffer. Malgré cette notoriété vascillante, on lui reconnaît de nombreux talents : usages multiples (chauffage, cuisson, eau chaude), chaudières de plus en plus performantes ou compatibilité avec des énergies renouvelables. L’occasion de le replacer sous le feu des projecteurs le temps d’un topo dédié aux avantages du gaz naturel. Preuve qu’il n’a pas encore dit son dernier mot ?. 

1er avantage du gaz naturel : il est multifonction et multifacette à la maison ?

Chauffage, eau chaude et cuisson : 3 usages en 1

Dans la (longue) liste des avantages du gaz naturel, s’il ne fallait en retenir qu’un, ce serait son côté multifonction. Parce qu’en raccordant l’habitat au réseau de distrib’ du gaz, on a accès à TOUS les usages principaux de la maison. À savoir : le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la cuisson. Un package complet au cœur duquel se trouve le point d’orgue de ce système centralisé : la chaudière.  Celle-ci fonctionne à la demande, quelle que soit l’heure de la journée, la saison et la température souhaitée. Tout pour nous faciliter la vie en fait.

Chaudière au gaz = famille nombreuse & choix XXL

Autre aspect avantageux du gaz naturel pour un usage home-made ? Disposer d’un vaste choix quant à la technologie utilisée. Eh oui, les chaudières à gaz se déclinent sous de nombreuses coutures plus ou moins performantes, parmi lesquelles on retiendra : les chaudières classiques, les chaudières basse température, les chaudières à condensation ou les pompes à chaleur (aka PAC). À savoir que ce sont ces deux dernières qu’on recommande le plus pour leur rendement haut niveau, leur penchant économe et leur conception à la pointe de la techno. Incomparables donc avec les chaudières dites classiques car niveau conso d’énergie, elles ne font pas le poids. (bouhhh)

Lire aussi :

Remplacer son chauffage au gaz par de l’électrique, bonne ou mauvaise idée ?


Installation facile, utilisation pratique (eh oui)?

Installation et utilisation, so facile

Pourquoi le gaz naturel ? Ben, déjà, parce qu’une chaudière au gaz, c’est « facile » à installer. Quand on dit facile, on pense tout de même à la présence d’un chauffagiste pour réaliser la pose ou le remplacement du matériel existant, hein. C’est mieux pour s’assurer que les raccordements à la tuyauterie soient réalisés dans les règles de l’art. Il n’empêche que si l’on compare avec l’installation d’une chaudière au bois ou avec la pose de panneaux solaires, forcément, la technicité requise, la durée de l’intervention et son coût total sont largement en-dessous. Et ça, on aime.

Le gaz naturel, naturellement peu encombrant

À grande échelle, l’un des avantages de l’utilisation du gaz naturel est qu’il est facilement stockable et transportable. Eh bien figurez-vous qu’à petite échelle (c’est-à-dire, à la maison), il est également fort pratique puisqu’il se passe de stockage de combustible. En conséquence, hormis la place occupée par la chaudière, qui est peu volumineuse et donc peu encombrante, on ne lésine pas sur les mètres carrés, comme ça peut être le cas avec le fait d’entreposer des bûches de bois ou des granulés dans un coin de la pièce. On aime beaucoup le chauffage au bois par ailleurs, mais c’est vrai qu’il ne convient pas forcément aux petits espaces…

Compatibilité approuvée avec des technologies écoresponsables #youpi ?

Coupler gaz naturel et thermostat connecté, c’est possible

Pour optimiser les performances des chaudières au gaz, encore faut-il combiner leur fonctionnement à un appareil de régulation et de programmation du chauffage. De quoi adapter au mieux la conso d’énergie à ses habitudes de vie afin de réduire au maximum la facture et éviter les dépenses inutiles. Thermostat connecté et sonde extérieure de température : on vous souhaite la bienvenue ! Et bam, quitte à jouer dans la cour de la régulation du chauffage, autant faire dans la précision, en pilotant la température intérieure au degré près et en anticipant les variations de température extérieure. Et ça, avec la Station connectée Sowee, c’et un jeu d’enfant !

Coupler gaz naturel et chauffage solaire, aussi (bingo)

On le disait à l’instant, agir en cavalier solitaire, c’est bien. Agir en équipe, c’est mieux ! La seconde partie de la stratégie pour faire du gaz naturel un allié presque écolo (insistons sur le « presque ») consiste à l’associer à un appareil high-level, vert et performant. Imaginez un peu le mariage entre des panneaux solaires (+ un chauffe-eau solaire) et une chaudière à condensation. L’eau chaude est alors produite avec un maximum d’énergie solaire, laquelle est autant inépuisable que gratuite. Et lorsqu’elle ne suffit plus, hop, bim, bam, boum, c’est la chaudière à condensation qui prend le relais. Pas mal cette répartition des tâches pour relever le défi d’une conso écoresponsable et alléger la facture de gaz, non ? 

Côté prix, on est plutôt bien servi?

Les chaudières à condensation, chères, mais accessibles

Côté porte-monnaie (on en vient aux sujets qui fâchent), il faut savoir que les modèles à condensation (encore eux), sont accessibles à partir de 2000 voire 3000 €. De quoi s’équiper de façon performante avec un usage en gaz naturel chez soi. Dit comme ça, le montant pique les yeux. Et pourtant, cette somme est bien moins élevée que les chaudières dites écologiques. En effet, il faut compter entre 3000 et 8000 € pour la chaudière à granulés de bois et entre 7000 et 15000 € environ pour une pompe à chaleur. Alors effectivement, ça permet de relativiser. 

Un matériel onéreux OK, mais d’une durée de vie de 15 à 20 ans

On ne change pas de chaudière comme on change de chemise. C’est bien là tout l’avantage de se lancer. Car une fois l’investissement réalisé, on est tranquille pour 15 à 20 ans. Soit une espérance de vie quasi équivalente à celle d’un prêt immo ou d’une bonne (grosse) crise d’ado. Alors, pour faire passer tout ce temps, s’offrir une belle performance d’énergie à la maison avec un équipement dernière génération, ce n’est pas de trop. Vous acquiescez ? Bien. Next.

Le confort (et les copains) d’abord?

Température douce et homogène assurée

Côté chauffage, le gaz naturel présente l’avantage de procurer une chaleur douce et homogène dans toute la maison. Pas étonnant que 42% d’entre nous se chauffent au gaz* ! Autre atout : la capacité de régler la température de façon précise par l’intermédiaire d’un thermostat connecté, comme vu plus haut. Un confort qui fait toute la différence à la saison des plaids et des pulls en laine pour vivre au chaud… sans se ruiner pour autant ;).

Cuisson précise garantie

En cuisine, être équipé d’une mode de cuisson au gaz est aussi un vrai “plus”. Celui-ci est réputé pour faire preuve de précision grâce à la présence de la flamme, dont on peut choisir de faire varier l’intensité rapidement. Là où certains sont obligés de s’équiper de poêles et casseroles à induction, ici, la cuisinière au gaz tolère les équipements classiques en fonte, alu, cuivre ou acier. Avis aux amoureux des fourneaux, cet argument est pour vous !

Eau chaude illimitée

Toujours dans la rubrique “quels sont les avantages du gaz ?”, ce qui est bien avec la production d’eau chaude sanitaire au gaz, c’est de pouvoir bénéficier d’un approvisionnement en eau chaude à volonté, à la température souhaitée. Quand on a deux salles de bain ou quand on a connu la faible capacité d’un petit ballon d’eau chaude, voilà qui est intéressant pour s’assurer douche et vaisselle confortable en permanence.

Et sinon, quelques mots sur le gaz naturel et ses vilains défauts (personne n’est parfait après tout)?

Petit point vocabulaire : le gaz naturel n’est pas si “naturel” que ça

Après les avantages, place maintenant aux inconvénients du gaz naturel. À ce sujet, il faut se méfier des faux amis. Car si on parle bien de gaz “naturel”, c’est uniquement parce qu’il s’agit d’une énergie fossile qu’on trouve dans la nature (au niveau roches des fonds marins ou de la Terre pour être précis). Ainsi, contrairement à l’énergie renouvelable, comme c’est le cas de l’énergie solaire, les réserves de gaz existent en quantités limitées et s’épuisent à vitesse grand V. Sans compter sur son extraction du sol qui implique généralement des procédés complexes et polluants. Tout ça pour dire que le terme de gaz “naturel” qui pourrait faire écho au cercle vertueux des énergies renouvelables, nous induit en erreur. Il a beau être le combustible fossile le moins polluant et l’une des principales sources d’énergie utilisées dans le monde, pas question alors d’établir des rapprochements faussés entre son adjectif qualificatif de “naturel” à une énergie écologique ou à l’environnement ! Déso. 

Ces avantages d’autrefois, aujourd’hui disparus

Pour ce qui est des prix traditionnellement bas du gaz naturel, il y a incontestablement un avant-après 2021- 2022. Une crise sanitaire et une guerre plus tard, et paf, l’avantage numéro 1 de cette énergie a déserté pendant que la reprise de la conso internationale en gaz (et son prix) flambait et alors que la dépendance énergétique de l’Europe était plus criante que jamais. Ainsi, après avoir été considérée comme l’une des énergies les plus compétitives en termes de prix, voire même THE énergie la moins chère du marché, l’envolée exceptionnelle de ses prix a changé la donne.

Lire aussi :

Comprendre l’augmentation du prix du gaz, c’est parti !

Pour combien de temps ? Mystère. En attendant une éventuelle remise à niveau, une chose est sûre, le gaz a pris un coup de massue. D’ailleurs, depuis le 15 avril, une mesure nommée « plan de Résilience » a été mise en place. Le principe : accorder 1000 € supplémentaires pour le fait de changer une chaudière au gaz par une chaudière écologique, comme une pompe à chaleur par exemple. Un coup de pouce valable jusqu’au 31 décembre 2022* qui fait directement suite aux conséquences de la situation géopolitique en Ukraine et à l’augmentation des prix de l’énergie… Par ici pour en savoir plus : france-renov.gouv.fr !

Et si le futur du gaz naturel se dessinait entre biogaz et éco-gestes ? ♻

La relève du gaz naturel s’appelle biogaz ?

Il présente les mêmes caractéristiques et répond aux mêmes usages que le gaz naturel pour se chauffer, cuisiner et bénéficier d’eau chaude. Sauf que contrairement au gaz naturel, le biogaz est une énergie écologique. Le principe : laisser fermenter de la matière organique, notamment des biodéchets, jusqu’à obtenir du méthane et ainsi une énergie verte et locale. En contrepartie, le résidu obtenu de cette méthanisation, peut être utilisé comme fertilisant pour les champs à la place des engrais chimiques. Un circuit gagnant – gagnant côté agriculture en somme ! Ou comment faire une croix sur les coûts liés aux transports longue distance et asseoir notre indépendance énergétique. Bref, y’a plus qu’à espérer que cet essor se confirme pour qu’à l’avenir, le gaz naturel, qui est l’énergie la plus utilisée chez nous autres frenchies (du moins pour le chauffage), soit remplacé par une option green.

Les éco-gestes contre-attaquent 😉

On ne peut pas compter que sur les avantages du gaz naturel pour espérer consommer moins et mieux. La meilleure façon d’y parvenir reste encore de passer la seconde d’un point de vue “bonnes habitudes, éco-gestes et compagnie”. Et quand on est équipé d’une chaudière gaz, ça passe par : 

  • Conserver la chaleur dans le logement en couvrant les fenêtres de rideaux et de volets, mais aussi en isolant les tuyaux (soit 10% d’économies à la clé, rien que ça***).
  • Entretenir la chaudière tous les ans (oui, tous les ans). Il n’y a pas de secret, un appareil qui dure est un appareil dont la santé a été contrôlée régulièrement. 
  • Installer un système de régulation (et de programmation). Tout pour consommer le strict nécessaire et rien de plus ! 
  • Isoler la maison (par le toit, le sol et les cloisons). Parce que les déperditions d’énergie y sont pour beaucoup dans la surconsommation ! 
  • Changer la chaudière si elle a plus de 15 ans (parce que clairement, passé un certain âge, elle devient un ennemi pour la facture d’énergie). Et dans ce cas, c’est clairement une occasion en or de profiter des nettes améliorations du matos ces dernières années !

*Source : Anah

**Source : Mieux se chauffer, Ademe

***Source : Agir pour la transition, Ademe