Chauffage écologique : lequel choisir ?

chauffage écologique

Chauffer la maison en chauffant le moins possible la planète, c’est possible ! Encore faut-il opter pour un mode de chauffage écologique grâce auquel la conso d’énergie sera facilement revue à la baisse. Bye bye le chauffage au fioul, place aux systèmes dernière génération s’inscrivant pleinement au cœur de la transition énergétique. Côté choix, ne vous en faites pas, Sowee est là pour vous montrer le chemin :).

Les bonnes questions à se poser

Quels critères pour choisir un chauffage écologique ?

On ne répond pas à une question par une question… à moins que celle-ci soit trop générale pour aboutir sur une réponse précise ;). C’est pourquoi, afin de déterminer les critères clés du chauffage écolo idéal, le mieux est de tourner la question dans tous les sens. 

  • Quelle est la typologie de l’habitat – un appart’ ou une maison ?
  • Quelle est la surface du logement ?
  • Quel espace est disponible pour accueillir le nouvel équipement ?
  • Quel est le climat de la région ?
  • Est-ce que le fonctionnement de ce type de chauffage correspond bien à votre mode de vie ? 

Vous l’avez compris, le but est d’y voir plus clair sur la capacité d’accueil de votre home sweet home. Ce n’est pas pareil d’adopter des panneaux solaires dans une maison en construction que de changer les radiateurs dans un petit 2 pièces ! 

Lire aussi :

Économies de chauffage : 20 conseils et astuces pour y arriver !

Ces questions sont aussi l’occasion de faire le point sur les priorités qui sont les vôtres en termes de budget à l’achat et d’impact environnemental. Il s’agit également de s’assurer que le chauffage que vous envisagez est bien adapté à votre mode de vie (à savoir qu’il faudra parfois réapprovisionner le poêle à bois ou effectuer un entretien régulier par exemple). 

Quant au lieu de vie, il a aussi son mot à dire dans l’histoire ! Personne ne sera surpris que des panneaux solaires installés dans une région ensoleillée soient plus vite rentabilisés que s’ils élisaient domicile dans une région à faible ensoleillement, sous un ciel souvent nuageux. On ne citera pas d’exemples pour ne vexer personne, mais on s’est compris, non ? 😉

Quel est le meilleur moyen de chauffage pour une maison ?

Autre question clé à se poser en amont d’un projet d’adoption de chauffage écologique pour la maison : quels moyens de chauffage non polluants ont tendance à se développer et quel est le mode de chauffage le plus responsable ? 

Eh bien, le chauffage solaire occupe probablement la place numéro 1 des modes de chauffage qui se développent le plus et aussi des plus rentables puisqu’ils utilisent une ressource gratuite, renouvelable et non polluante : le soleil.

Les pompes à chaleur incarnent également une solution à privilégier, tout comme le chauffage au bois. On y reviendra plus tard, promis. En attendant, on se contentera de dire que le meilleur moyen de se chauffer en pensant à l’écologie, c’est de s’informer sur tous les avantages et tous les freins de chaque type de chauffage, penser au budget que l’on peut investir et quelles solutions sont les plus adaptées à notre intérieur, selon qu’il s’agisse d’un appart, d’une maison neuve ou d’une maison ancienne à rénover. 

Et pour cause, chaque équation entre ces différents critères est purement personnelle ! De la même façon, la meilleure solution de chauffage écolo est propre à chacun. L’essentiel est d’établir son choix en connaissance de cause et de le choisir parce qu’il est le plus adapté à la combinaison : prix, contraintes, atouts & faisabilité. 

Comment reconnaître ceux qui sont efficaces ?

Pour être sûr d’investir dans une solution de chauffage écologique efficace, l’idéal est de jeter son dévolu sur un modèle moderne (plus c’est récent, plus c’est pensé pour l’écologie), et de se fier aux labels attestant de leur qualité tels que NF ou Flamme verte pour le chauffage au bois écologique. Dans ce cas, vous serez à peu près sûr de limiter le gaspi. (Merci l'inertie pour les radiateurs élec' de dernière génération par exemple, qui n'ont plus rien à voir avec les vieux modèles type "grille-pain" qui ne faisaient rien chauffer sauf…la facture énergie !).

Mais ce n’est pas tout !

L’étiquette énergie des appareils plus classiques est également un indicateur de taille pour vérifier leur niveau de conso, plus ou moins gourmand. À savoir que derrière un « A » tout court se cache un faux bon élève. En réalité, pour s’assurer d’avoir à faire à un chauffage vraiment respectueux de l’environnement, il faut au moins opter pour un A+++. 

Les plus engagés s'attacheront aussi à savoir d'où viennent les composants, s'ils ont également été produits de manière à respecter les ressources de la planète. Mais là, l'info est tout de suite moins facile à obtenir…

Chauffage écolo : quelles options concrètes ?

Le chauffage solaire, véritable enfant du soleil ♬

L’énergie solaire a un avantage certain… elle est inépuisable. Renouvelable et non polluante – les panneaux solaires ne produisent aucun gaz à effet de serre pendant leur fonctionnement – que demander de mieux ? 

Le principe de fonctionnement est simple & efficace et il repose sur l’installation de panneaux solaires qui vont capturer et stocker la chaleur des rayons du soleil – qui est transformée en tension électrique – pour la redistribuer ensuite dans la maison via des radiateurs ou un plancher chauffant. 

Bien entendu, rien n’est jamais parfait, et malgré ses innombrables qualités, le chauffage solaire a, lui aussi son revers de médaille. À commencer par l’investissement de départ requis ! Car même si celui-ci promet d’être vite rentabilisé et que des aides de financement existent (hourra !), il faut avoir quelques sous de côté pour lancer le projet. Pas facile d’allier  système de chauffage économique et écologique !

Deuxième détail à prendre en compte avec le chauffage version "soleil" ? Il ne couvre généralement pas tous les besoins énergétiques de la maison, si bien qu’il faut prévoir un système de chauffage d’appoint complémentaire. C’est ce que l’on appelle communément “la mixité énergétique”. Soit le fait de coupler à une énergie renouvelable, une énergie fossile pour compléter en cas d’insuffisance de stock énergie. 

Enfin, faut-il vraiment préciser que la pose de panneaux solaires n’est pas adaptée à tous les types d’habitations ? Il va de soi que cette solution exclut les appartements et préfère les maisons neuves ou en rénovation. 

Le chauffage au bois, tout feu, tout flamme !

Un chauffage écologique, c’est aussi un système à faible impact carbone et utilisant une ressource renouvelable. Tadaaam ! Nous avons nommé, le chauffage au bois ! Un mode de chauffe qui montre l’exemple puisque la combustion de ses bûches ou granulés n’émet que le CO2 absorbé pendant sa croissance et que le bois est une énergie propre et écolo. Il en découle un impact quasiment nul sur l’effet de serre, mais pas que ! En chauffage d’appoint ou en chauffage central, il est aussi très prisé de par son rendement performant. 

Mais alors, qu’est-ce qui pourrait venir faire de l’ombre à ce tableau idyllique ? Première contrainte, il faut à tout prix disposer d’un endroit sec pour stocker le bois. Ensuite, entre les inserts, les chaudières, les poêles à bûches ou à granulés, tous les systèmes de chauffage écologique au bois ne se valent pas. Il importe donc de bien évaluer leur efficacité avant de passer à l’achat. En cas de doute, fiez-vous aux labels qui sont de bons indicateurs de performance énergétique ! 

La pompe à chaleur, ou PAC pour les intimes 😉

Voilà un mode de chauffe écologique de plus en plus plébiscité, en l’occurrence dans les maisons en construction : la pompe à chaleur ! Puisqu’il s’agit de vanter les mérites des chauffages écolos, en voilà un qui n’est pas en reste, puisqu’il peut se targuer d’exploiter la chaleur se trouvant dans le sol, dans l’air ambiant ou dans l’eau d’une nappe phréatique. La pompe à chaleur est sur tous les fronts ;). Bien entendu, là encore, on parle d’une ressource infinie et non polluante. À croire que le choix est grand en matière de chauffage écolo ! 

Et sinon, comment ça marche une pompe à chaleur ? Si on procède par étapes, ça donne : 

  1. Le prélèvement de la chaleur environnante (du sol, de l’air, de l’eau) par des pompes.
  2. La restitution de la chaleur dans la maison via des radiateurs ou un plancher chauffant. 

En ce qui concerne les caractéristiques moins réjouissantes (les défauts, ça n’est pas réservé qu’aux autres), on peut évoquer le coût de l’investissement (même s’il en vaut la peine au regard des futures économies d’énergie qu’une PAC permet d’obtenir). 

Autre impact sur le compte en banque ? L’intervention nécessaire d’un pro qualifié pour l’installation, mais aussi la nuisance sonore que peut provoquer le bruit de la pompe. Tout dépend si vos voisins les plus proches ont une ouïe délicate et la critique facile ;). 

Le chauffage élec’ version "green" (si, si, ça existe)

Voilà deux mots qui ne semblent pas aller ensemble : radiateur électrique et chauffage écologique. Et pourtant, si le chauffage solaire et la pompe à chaleur sont particulièrement adaptés aux maisons neuves ou en rénovation, les appart’ peuvent compter sur des solutions de chauffage écologique pour appartement comme le chauffage au bois, ou, de façon moins contraignante à installer, un chauffage écologique électrique performant. Le but étant de consommer moins que les modèles anciens ! L’idéal ? Opter pour un chauffage à inertie, en ce qu’il conserve bien la chaleur et la diffuse de façon homogène dans l’habitat. 

Le chauffage intelligent, évidemment 

Applicable au chauffage au gaz ou élec’, le chauffage intelligent ou chauffage connecté, est le fait de rendre un chauffage existant pilotable au degré près (avec la Station Sowee par exemple 😉 ). L’objectif ? S’inscrire dans une démarche d’économies d’énergie, qui va de paire avec une démarche éco-responsable. Dans une grande maison, bénéficier d’un chauffage connecté est utile pour contrôler tous les postes de chauffe depuis le canapé : les différentes pièces de la maison, mais aussi le chauffage écologique pour piscine ou spa jaccuzzi ;). Et puis pas besoin de changer d'équipement, on fait du neuf avec du "vieux", ça aussi c'est bon pour la planète !

Lire aussi :

Domotique et chauffage : comment ça marche ?

Dans un appart’ aussi, ce contrôle à distance qui réduit les déplacements, favorise le confort et limite le budget, a tout pour lui ! 

En ligne de mire du chauffage responsable : la réduction de son empreinte carbone !

Parce que ça chauffe de plus en plus pour la planète !

L’été 2020 a enregistré des pics de température record, faisant le bonheur des uns (pas de pluie en Bretagne, ça se fête !) et le malheur des autres (la planète, plus que jamais en surchauffe). Un exploit alarmant en matière de réchauffement climatique qui vient nous titiller une nouvelle fois sur les actions que chacun pourrait mener pour mettre son grain de sel à la bonne santé de la planète Terre. Adopter un équipement plus éco-friendly et moins émissif comme un chauffage à faible empreinte écologique, par exemple ! 

Parce que le chauffage est un vrai glouton en énergie 

Alors, oui, soyons réaliste, le chauffage à zéro impact carbone n’existe pas. On aimerait bien, mais force est de constater qu’entre la fabrication, le transport et le fonctionnement, chaque étape de vie des appareils de chauffe est par définition, polluant ! 

Ceci dit, de nouvelles solutions ont émergé sur le marché et elles peuvent se vanter de consommer moins et mieux. Comment ? En exploitant moins d’énergie, en limitant les émissions de gaz à effet de serre et/ou en utilisant un combustible renouvelable. Adios les chauffages à base d’énergies fossiles comme le fioul ou le propane, importants émetteurs d’émissions de CO2, gaz responsable de l'effet de serre. Place aux moyens de chauffage écologique pour maison !

Parce que les vieux équipements sont aussi des anti-héros énergétiques 

Non seulement le chauffage consomme trop (en moyenne 66% de nos dépenses énergie dans la maison*), mais en plus, les équipements anciens n’aident vraiment pas à alléger ce pourcentage. Bon ok, on leur pardonne, mais seulement parce qu’à l’époque, leur mise en rayon ne visait pas du tout à penser pour l’écologie, et parce que les technologies d’alors ne permettaient pas d’atteindre la performance énergétique d’aujourd’hui. 

N’empêche, ce n’est pas pour autant qu’on doit les garder ! Il faut vivre avec son temps comme on dit ;). Ainsi, atténuer son empreinte carbone, ça passe aussi par un entretien régulier des installations et un renouvellement des équipements. 

Plus les modèles sont récents, moins ils consomment, donc plus on veut penser pour la planète (et la facture énergie mensuelle), plus on a intérêt à choisir un chauffage écologique dernière génération ! 

*Source : Se chauffer mieux et moins cher, Ademe.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée