Changement d’heure : pour ou contre… ?

Pour ou contre changement d'heure

Eh non, la fin du changement d’heure n’est (toujours) pas pour 2022. Ce week-end, ce sera bien l’heure du casse-tête habituel ?  ! Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mars, on change d’heure… À 2 heures du matin, il sera donc déjà 3 heures.

Certes, c’est un petit changement, mais avec une longue histoire ! Imaginé par Benjamin Franklin en 1874 pour limiter les besoins en éclairage (à la bougie à l'époque), ce concept a finalement été mis en place pendant la 1ère Guerre Mondiale, puis réédité dans les années 70 à la suite du choc pétrolier dans le but d'économiser de l'énergie. Mais depuis, la consommation énergétique a bien évolué et les habitants de l’Union européenne (ainsi que les gros dormeurs) grognent contre ce système

Alors pourquoi ne pas en finir avec le changement d’heure une bonne fois pour toutes nous direz-vous ?

La proposition de mettre fin au changement d’heure a bien été approuvée à 410 voix (contre 192) au parlement européen en mars 2019*. Mais par la suite, les discussions entre les États n’ont pas pu aboutir et l’application de cette mesure est depuis restée au point mort.

Lire aussi :

Le changement d’heure en 10 chiffres clés pour s’y retrouver !

Les différents pays de l’UE ont d’abord tardé à se mettre d’accord pour savoir quelle heure conserver (l’heure d’été ou l’heure d’hiver) puis est arrivé un événement qui a tout chamboulé : la crise sanitaire mondiale (oui on parle bien du Covid19).

Et ce n’est pas maintenant avec le contexte de guerre aux portes de l’UE entre la Russie et l’Ukraine que le sujet « Changement d’heure » va remonter sur le haut de la pile.

En résumé, nous allons probablement encore faire joujou avec nos montres, deux fois par an, jusqu’en 2023 au moins…

Si vous êtes un peu perdu dans tout ce débat, on vous a préparé un « pour ou contre » en bonne et due forme avec des arguments des 2 bords.

Des études ont été menées par différents organismes qui ont analysé tous les aspects du changement d’heure sur nos vies. Les résultats sont assez partagés. On vous laisse vous faire votre propre avis !​

Les +

1. Des économies d’énergie

Des économies d’énergie, il y en a oui ! Profiter de journées plus longues l'été permet de diminuer l'énergie consommée puisqu’on allume plus tard les lumières par exemple. Ça tombe sous le sens ! 

D’après l’Ademe (l'Agence de la transition écologique), le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été en 2018 a eu comme conséquence une baisse de la consommation d’électricité en France en moyenne de 351 GWh**, soit la consommation annuelle d’une ville de 60 000 habitants. 

2. Moins de CO2

Une autre étude de l'Ademe estime que d'ici à 2030, le changement d'heure permettra aussi de réduire les émissions de CO2. Ces baisses résultant du changement d’heure ne sont pas encore significatives à l’heure actuelle. Mais elles pourraient l’être d’ici 2030 puisqu’on enregistrerait alors une économie de 70 000 à 100 000 tonnes de CO2***.

Pour mémo, le CO2 c’est tout de même 77%**** des émissions de gaz à effets de serre d’origine humaine (et on connaît l’impact de ces émissions sur notre planète ?). 

3. Plus de sport à la lumière naturelle !

C’est un bon point peu évoqué, mais avec l’allongement des journées, on peut profiter plus longtemps de belles soirées d’été pour pratiquer un loisir comme un sport ou une simple balade à pied. Or, ces activités seront naturellement illuminées par les rayons du soleil  – donc une source d’énergie renouvelable et non consommatrice d’élec’ – pendant 1 heure de plus ! 

Mais pourquoi vouloir abandonner ce système nous direz-vous ?

Les –

1. Des économies pas si importantes que ça

L’argument principal en faveur du changement d’heure était jusqu’ici les économies d’énergie. Mais plusieurs études sur le sujet montrent que le gain lié au changement d’heure n'est pas si important. Et tend même à diminuer au fil des ans. Logique : l'éclairage, par exemple, est de moins en moins énergivore grâce aux LEDs. D'ailleurs, Scientific American***** , l’une des plus anciennes revues scientifiques des État-Unis va encore plus loin. Selon ce magazine américain, l'heure d'été augmenterait (!!) la conso d'énergie de 1% chaque année dans le monde.

Sur quoi repose cette (drôle de) théorie ? Avec des soirées plus longues au printemps et en été, on a tendance à utiliser plus longtemps… l’air conditionné. Bon, l’article ne cache pas que cet impact énergétique est à prendre avec des pincettes, selon la région dans laquelle on habite. Même en plein mois d’août, on imagine bien qu’on aura tendance à laisser la clim’ plus longtemps à Nice qu’à Lille ! 

      2. Le sommeil vous manque et tout est déréglé ?

D'après le New England Journal of Medicine****** , en modifiant notre rythme de sommeil le changement d'heure impacte indirectement notre santé. Les études scientifiques qui se sont penchées sur la question ont constaté une hausse des accidents du travail le lundi qui suit un changement d'heure. Quant aux maladies cardio-vasculaires ou à l’obésité, elles seraient favorisées par les problèmes de sommeil liés au changement d'heure. Un rapport du Sénat******* quant à lui, montre bel et bien l’impact du changement d’heure au sein des crèches, des écoles et des maisons de retraite. Les enfants et les personnes âgées sont plus sensibles que les autres quand on touche à leur routine quotidienne… Et cela irait jusqu’à avoir des effets sur leur santé.

3. Le bonheur n’est pas toujours dans le pré

Les animaux et plus largement le secteur agricole ne sont pas fans du changement d'heure non plus. Les soins à donner à heure fixe à nos amies les bêtes se retrouvent bouleversés par ces changements. Sans parler des récoltes ! L’agriculture et la lumière naturelle font la paire."Durant les moissons, en plein été, on a un décalage de deux heures avec l'heure solaire. Du coup on démarre plutôt tard et on est obligé parfois de finir de nuit", expliquait déjà, en 2018, Luc Smessaert, agriculteur membre de la commission changement climatique à la FNSEA, à la presse française. D'après lui, ces changements répétés, c'est un stress de plus que l’on pourrait balayer en arrêtant tout simplement cette tradition d’une autre époque. 

Lire aussi :

Changement d’heure & économies d’énergie, clap de fin ?

Bon, pas facile facile de faire son choix ! Heureusement, les économies d’énergie, ça tient aussi aux petits gestes que l’on fait au quotidien. 

On vous en liste quelques uns juste ici 😉 : 

  • Je passe à l'éclairage LED
  • Je lance mes appareils électroménagers pendant les heures creuses
  • Je dégivre régulièrement mon réfrigérateur
  • J'éteins les veilles de mes appareils (TV, ordinateurs, etc)
  • Je couvre ma casserole quand je fais bouillir de l'eau 
  • Je baisse la température de ma sweet home d'1°C

 

*Source : Commission européenne

**Source : Ministère de la transition écologique

***Source : Ademe

****Source : Ademe

*****Source : Scientific American

******Source : New England Journal of Medicine 

*******Source : Rapport du sénat 1996