Le scénario domotique pour programmer vos journées types !

scénario domotique

Que vous soyez un amoureux des routines du quotidien (si, si, ça existe !), un fan de nouvelles technos ou "juste" soucieux de ne pas gaspiller l'énergie à la maison, le principe des scénarios domotiques devrait vous séduire. Le tempo de nos semaines est généralement rythmé par une succession de tâches répétitives liées aux horaires du boulot, des activités perso, de la vie de famille et des week-ends. Des tâches qu’il est possible d’automatiser pour gagner en temps (en confort et en sérénité) grâce au concept de scénario domotique, véritable pilier de la maison connectée :). On vous explique tout, exemples à la clé !

Le scénario domotique : qu’est-ce que c’est au juste ?

Définition

D’après notre cher Larousse, la définition du mot “scénario” (de l’italien : “scena” qui signifie scène) se résume à un “déroulement préétabli d'une action.”

Évidemment, on associe plutôt ce terme au monde du cinéma et/ou de la bande dessinée. Mais vous allez voir qu'il s'applique très bien aussi à l'unvers de la maison intelligente.

N'est-ce pas un des atouts de la domotique que de créer un schéma ou une série d’actions planifiées à l’avance et automatisables ?

Le concept : anticiper nos faits et gestes

Pour entrer un peu plus dans le détail du scénario domotique et de sa définition, il s’agit de déclencher automatiquement des actions qui reviennent fréquemment dans nos vies ou qui ont lieu généralement à la même heure.

L’objectif est triple :

1. Se libérer de la contrainte d’exécuter manuellement, tous les jours, les mêmes tâches :

Mettre la machine à café en route, monter la température dans la salle de bain au réveil, vérifier que toutes les lumières soient bien éteintes avant de quitter la maison, arroser le jardin à la tombée de la nuit… et ainsi de suite.

Il faut reconnaître qu’à la longue, c’est pénible et fastidieux de devoir faire le tour de la maison pour activer/désactiver l’éclairage, le chauffage, la porte du garage et autres. C’est tellement mieux de déléguer le tout à notre cher système domotique !

2. Se faciliter la vie en centralisant tout ce qui bouge à la maison sur une seule et même commande :

Tout gérer depuis votre téléphone mobile ! Grâce à une appli domotique, les différents objets connectés sont pilotables à distance, sur écran, et en quelques clics seulement. C’est pas beau ça ?

3. Contrer nos oublis !

On a beau avoir une tête bien faite, on n’est pas (encore) des robots sans faille, et c’est d’ailleurs, ce qui fait notre charme ;).

Enfin, ça dépend pour qui. Car notre facture énergie ne valide pas forcément !

Pour éviter d’oublier une lumière par-ci ou un radiateur allumé par-là, les scénarios domotiques sont au rendez-vous :). Extinction des feux à 9h tous les matins en semaine ? C’est noté. Mode éco pour les radiateurs élec’ durant la journée ? C’est programmé.

Un vrai remède miracle à nos moments “tête en l’air” qui ont un prix à la fin du mois.

Comparaison et explication

Si l’on revient à l’usage du mot scénario dans l’univers de la mise en scène (qu’il s’agisse de jouer la comédie ou d’illustrer plusieurs plans d’une histoire), celui-ci présente de nombreux points communs avec le sens qu’on lui attribue côté domotique.

En effet, dans les deux cas, il s’agit de poser à plat les différentes étapes d’une histoire (réelle ou fictive) et de les segmenter : à l’aide de dialogues, de scènes à jouer, de dessins, de plans à filmer ou… d’actions quotidiennes à automatiser !

Car notre histoire à nous, c’est celle que nous "jouons" chaque jour. Pas besoin d’imagination, donc, on a déjà bien en tête la multitude de scénettes qui se répètent d’un jour sur l’autre. Et ce sont celles-ci – entre l’ouverture des volets, l’arrêt du chauffage, l’extinction de l’éclairage, la mise en route de l’alarme, l’ouverture du portail, la fermeture de la porte du garage… – que l'on va programmer pour s'en délester au maximum. (Si vous pensiez envoyer votre clone-robot à votre place dans certains dîners de famille, il faudra être patient, ce n'est pas pour demain – et tant mieux !)

L'automatisation des tâches, le vrai plus de la domotique

Planning de chauffe, lancement de l’arrosage automatique à telle heure, mise en “off” en cas d’absence… Autrement dit : un logement qui pense à notre place ? Oui, sauf que, les scénarios et la domotique, c’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf. L’un n’existe pas sans l’autre. 

Comment ça marche ?

Bonne nouvelle, le fonctionnement n’est pas bien compliqué 😉

Si le terme “scénario de vie domotique” laisse présager un fonctionnement technique, voire complexe, soyez rassuré, ce n’est qu’un préjugé ;). La domotique n’est plus réservée aux geeks, désormais, elle se la joue 100% grand public !

Merci qui ? Les systèmes domotiques de type box et leurs applis hyper pédagogues et intuitives. Grâce à leur différentes possibilités de programmation, il n’est plus nécessaire d'avoir décroché un diplôme d'ingénieur pour créer un scénario domotique chez soi (ouf !). Il suffit tout simplement de générer un scénario via son smartphone ou tout autre objet connecté qui pourra faire office de télécommande centralisée !

Le matériel qu’il vous faut

  • Un système domotique centralisé comme une box par exemple
  • Un ou des objets connectés (et les capteurs/ détecteurs qui vont avec)
  • Un smartphone
  • Une connexion Wi-Fi
  • Et une application pour créer des scénarios domotiques !

Celle-ci fera office de guide pour l’installation, avant d’être relayée au premier plan pour le pilotage à distance et le paramétrage des fameux scénarios domotiques pour la maison.

Attention, ça ne veut pas dire que les installations connectées ne seront contrôlables que depuis l’appli. Aucune obligation d’avoir son téléphone sur soi partout, à toute heure ! Les commandes manuelles (comme les interrupteurs) restent fonctionnelles en cas de besoin. Avec la Station connectée Sowee, vous pouvez piloter le chauffage, les ampoules, les volets roulants, la VMC… et même à la voix grâce à au sevice vocal Alexa intégré.

Dans la même logique, il n’est pas nécessaire d’être équipé de toute la panoplie des accessoires domotiques dès le départ. Rien ne vous empêche de miser sur un système évolutif, avec l’ajout au fur et à mesure de nouveaux objets intelligents. Pratique pour adoucir le budget au tout début !

Alors ? Ça encourage à se mettre en mode “maison du futur”, pilotable à distance depuis son téléphone, non ?

Un fonctionnement basé sur des déclencheurs et des actions

Malgré le sous-titre que vous venez de lire, on maintient : créer des scénarios domotiques, c’est facile ! Seul élément à maîtriser : l'interaction entre le déclencheur et les actions proposées.

1. Ce qu’il faut retenir des actions ou ordres indiqués sur l’application:

Les actions sont les tâches que l’on a automatisées selon une plage horaire / journalière /hebdomadaire spécifique ou selon un cas particulier repéré dans la maison :

  • Actions liées à un indicateur temporel (par exemple : la mise en route de la bouilloire tous les jours à 8h ou bien, le passage en mode absence de toute la maison entre 8h30 et 19h en semaine).
  • Actions liées à un la détection d’un changement d'état (par exemple : la désactivation de la lumière si le détecteur de mouvement ne signale aucune présence ou alors, l’ouverture du portail si la géolocalisation indique que la voiture est à deux pas de la maison).
  • Actions exceptionnelles par rapport à un planning pré-établi, c’est-à-dire, les actions qui dérogent à la règle (par exemple : pour un journée de télétravail, on active le chauffage de la maison, bien qu’habituellement il passe automatiquement au minimum aux horaires de boulot).

2. Ce qu’il faut savoir sur les déclencheurs :

Le déclencheur s’active lorsqu’il détecte un changement d’état lié à une action :

  • Un changement d’heure (par exemple : à 21h pile, l’arrosage automatique se met en marche).
  • Un changement de jour de la semaine (par exemple : le samedi et le dimanche, les volets motorisés ne s’ouvrent pas à 7h30 comme en semaine, mais à 9h30).
  • Un mouvement (par exemple : un intrus est détecté dans le jardin, alors le système d’alarme vous envoie une notification).
  • Un changement impactant un automatisme mis en place (par exemple : la fenêtre vient d’être ouverte, le chauffage passe donc en mode “éco” pour éviter le gaspillage énergétique).

Combinaison de plusieurs programmes

Bon à savoir : les combinaisons des scénarios domotiques se multiplient à l’infini ! En effet, plusieurs actions combinées peuvent activer un déclencheur, et inversement, ce qui décuple largement les possibilités d’automatismes à mettre en place.

Par exemple, il pourrait s’agir d’associer l’ouverture de la porte du garage le matin en semaine, à l’extinction automatique de tout l’éclairage et à la baisse du chauffage. Traduction : si vous quittez la maison, c’est que celle-ci doit passer en mode “off” !

Des exemples de scénarios à planifier ?

1. Des scénarios prédéterminés selon le jour et l’heure

En semaine, il y a ces automatismes calés à une heure bien précise, comme le réveil ou l’heure de départ pour que les enfants ne soient pas en retard à l’école et pour être à l’heure au bureau. À la manière d'un métronome, la domotique ryhtme nos vies :

  • Le scénario “réveil”

Le réveil sonne à 7h15 ? Dans ce cas, les radiateurs préchauffent la chambre et la salle de bain dès 6h45 du matin, les volets s’ouvrent à 7h (la lumière du jour, ça aide !) et la cafetière se met en route toute seule à 7h20. Elle est pas belle la vie en mode domotique ?

  • Le scénario “ouverture des volets”

Pour éviter d’ouvrir et de fermer les volets depuis son téléphone tous les jours quasiment à la même heure, le mieux est d’en faire un automatisme. Exemple : ouverture des stores tous les jours à 7h30, fermeture prévue à 22h30 et à minuit le week-end. Et hop, une tâche en moins !

  • Et plus encore…

Une plage horaire ou calendaire ? Vive les scénarios domotiques à volonté ! Éclairage extérieur s’allumant à 20h au jardin en été, arrosage prévu à 21h, volets ouverts tous les jours à 8h (mais pas le week-end), électroménager éteint dans la journée… Vous avez l'embarras du choix parmi les scripts automatisés.

2. Des scénarios créés de toutes pièces pour gagner du temps

Vous savez, ces petites actions répétitives du quotidien, qui, seules, ne prennent pas beaucoup de temps, mais qui, cumulées, finissent par représenter quelques bonnes minutes dans nos plans souvent millimétrés. Alors, plutôt que de les laisser revenir en boucle, automatisez-les ! Place aux modes personnalisés selon vos besoins spécifiques pour gagner un temps précieux chaque jour ;).

  • Le mode “je quitte la maison”

Ici, l’objectif est d’indiquer à votre logement que lorsqu’il détecte votre départ, c’est le moment de prendre le relai côté économies d’énergie et sécurité : en éteignant toute les lumières, en désactivant la clim’, en baissant le chauffage, en passant l’électroménager en mode “off”, en activant le système de vidéosurveillance…

Comment lui permettre de savoir que l’on quitte le domicile ? En associant tous ces scénarios domotiques à l’ouverture de portail ou en misant sur l’outil de détection de mouvement ou de bruit. Lorsqu’il ne repère plus personne dans les alentours, c’est qu’on est parti ;).

  • Le mode “j’arrive à la maison”

Ici, il s’agit d’anticiper le retour dans votre home sweet home pour avoir le moins de choses à faire en rentrant et pour retrouver un nid au top du confort ! L’automatisation aura donc pour objectif de rallumer le chauffage pour que la maison soit à la bonne température à votre arrivée (et éviter de devoir rester en manteau le temps que les pièces à vivre chauffent !), mais aussi d’ouvrir le portail à votre place et d’allumer la lumière sur le palier de la porte (pratique quand on a déjà expérimenté le retour avec des courses, dans le noir et dans le froid hivernal !).

Comment indiquer que l’on est sur le chemin du retour ? Grâce à la géolocalisation via smartphone ou bien à l’activation manuelle du mode en question !

  • Le mode “je ne suis pas là”

Ici, ce que l’on veut, c’est que la maison s’autogère pendant une absence courte ou prolongée, tout en assurant sa propre sécurité. On y reviendra plus bas ;).

3. Des scénarios pour rendre la maison moins énergivore 👛

Merci aux scénarios domotiques qui ont à l’œil nos dépenses énergétiques ! Une aide de taille pour consommer moins et mieux. Au menu :

  • Des alertes sur mobile (comme c’est le cas chez Sowee ;)), nous indiquant un risque de dépassement par rapport au budget initialement fixé pour le mois.
  • Le mode absence, qui nous permet d’éteindre automatiquement le chauffage, l’éclairage, les prises connectées et la clim’ quand on n’est pas chez soi !

4. Des scénarios qui aident à surveiller la maison 👀

Si la sécurité de la maison est l’une de vos préoccupations majeures, la domotique est là pour vous soulager ;). Les scénarios à mettre en place reposent alors sur plusieurs fonctionnalités clés :

  • La simulation de présence : à paramétrer pour faire croire que vous êtes bien là, et à personnaliser à “votre sauce”. Ce qui donne, par exemple, un éclairage allumé entre 20h et 21h dans la cuisine et dans le salon, puis entre 21h et 22h dans la chambre d’adultes et d’enfants.
  • L’alerte de détection de présence : en cas de présence suspecte, choisissez comment vous souhaitez être prévenu(e). Par SMS ? Par mail ? Sur plusieurs numéros de téléphone ?
  • La vidéosurveillance : même principe !

5. Des scénarios qui font intervenir la pluie et le beau temps

La maison intelligente n’a pas fini de nous épater ;). Voilà qu’elle est capable de s’adapter à la météo !

  • Un scénario “éclairage” s’activant automatiquement lorsque la luminosité extérieure baisse.
  • Un scénario “fermeture progressive des volets” selon l’ensoleillement extérieur. Pratique pour éviter que la maison ne surchauffe en plein été !
  • Un scénario “fermeture des volets en cas de pluie lorsque la fenêtre est ouverte”.

6. Des scénarios qui personnalisent l’ambiance à la maison

Les scénarios d’éclairage domotique qui réinventent la déco et l'ambiance, on en parle ?

  • Scénario 1 : une lumière toute douce, pour accompagner un moment de détente et de soirée cosy.
  • Scénario 2 : une lumière blanche d’intensité moyenne pour une pause lecture.
  • Scénario 3 : une lumière au max pour cuisiner !
  • Scénario 4 : une lumière colorée pour une soirée festive.

7. Des scénarios qui veulent du bien à notre santé

Autre idée de scénario domotique ? Des alertes liées à l’air que l’on respire, à recevoir sur l’appli, par mail ou SMS !

  • Alerte nous indiquant un niveau de pollution extérieure critique avec des conseils sur les activités à éviter.
  • Alerte liée au taux d'humidité ou de CO2 à l’intérieur accompagnée des préconisations à suivre (aérer, il est temps de nettoyer la VMC…).
  • Alerte liée à la détection d’une chute (grâce à un objet connecté pour les seniors par exemple).​

Ou aussi : stopper la VMC en cas de détection de fenêtre ouverte par exemple.

8. Des scénarios qui ont la solution à nos oublis

Bye-bye les oublis, la domotique arrive à la rescousse !

  • Avec le scénario “désactivation automatique de l’éclairage” grâce au détecteur de présence.
  • Avec le scénario domotique “extinction du chauffage” dès que le mode absence s’active.

Un exemple d’une journée type à programmer de A à Z ? Oui !

Timing "millimétré" pour la matinée

Il est 6h30 pile poil, c’est l’hiver et vous n’êtes pas du matin ;). Heureusement qu’il y a les scénarios domotiques dans la vie !

La douche sait que vous allez lui rendre visite dans 15 minutes. Résultat, l’anticipation de chauffe est en marche de façon à ce que la pièce soit à la température idéale pour vous accueillir de bon matin.

Côté cuisine, la cafetière est déjà prête, c’est déjà ça de gagné ;).

Plus que 30 minutes pour se préparer, il faudra ensuite filer !

7h30, vous êtes prêt, toute la petite famille aussi. En refermant le portillon de l’entrée, la maison est informée que vous décollez pour la journée. Place au mode absence !

Gestion à distance en journée et autres possibilités…

À 15h, vous êtes prévenu par le facteur qu’un colis vient d’arriver. Pas de souci, Vous lui ouvrez le portail à distance, et refermez derrière lui.

À 17h, vous rentrez exceptionnellement plus tôt que prévu. Pas d’inquiétude, il suffit de modifier le paramétrage sur l’appli, et celui-ci déroge à la règle instaurée par le scénario “journée” pour que tout redevienne fonctionnel avant l’heure à la maison.

Le soir, la domotique reprend les commandes ! 

À 20h, vous passez à table avec un éclairage modéré, comme c’est indiqué sur l’appli. Dans une heure, l’éclairage se fera plus doux. Ça aussi, c’était écrit !

21h30 : vous recevez une alerte vous suggérant d’aérer les chambres pour améliorer l’état de la qualité de l’air. Parfait, vous n’y auriez peut-être pas pensé par vous-même !

À 22h le potager est arrosé sans que vous ayez besoin de sortir en tenue de jardinage ni de bouger le petit doigt. Dans ce genre de moments, vous vous dîtes que c’est quand même pas mal de jardiner depuis le canap’ ;).

Et de fil en aiguille, l’heure du coucher des enfants arrive, c’est presque au même moment que les volets se ferment seuls, comme par magie. Bonne nuit les petits !

Les scénarios domotiques n'ont (presque) plus de secret pour vous. Le moment de se lancer pour s’alléger le train-train quotidien ? 

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée