Neutralité & compensation carbone, qu’est-ce que c’est ?

compensation carbone c'est quoi

Vous en entendez parler mais vous ne savez pas vraiment de quoi il s’agit ? Normal. Cela concerne en priorité les entreprises. Elles sont les premières visées par les objectifs de neutralité et de compensation carbone. Mais vous aussi, à votre échelle, vous pouvez agir. On vous explique !

La compensation carbone, qu’est-ce que c’est ?

Il ne vous a pas échappé que le réchauffement climatique et la pollution de l’air menacent notre environnement et notre santé.

Comment on en est arrivé là ? Nous dégageons trop de gaz à effet de serre : 33,1 milliards de tonnes de CO2 ont été émises dans l'air en 2018. Ouch ! Un record historique et un taux de croissance 70% plus élevé que le taux moyen observé depuis… 2010. 

Lire aussi :

Pollution de l’air : quels sont les principaux polluants ?

Fini de faire l’autruche ! Après des décennies à produire, manger, se déplacer, se divertir, sans penser aux conséquences sur la planète, il y a maintenant urgence à changer nos habitudes.

Lire aussi :

Comment mesurer la qualité de l’air à la maison ?

Arrêter d’acheter des pailles en plastique pour les remplacer par leur version en carton (en plus elles sont plus jolies 😀), facile !

C’est une autre histoire du côté des entreprises qui doivent revoir leurs modes de production, trouver de nouvelles ressources, etc.

Voilà pourquoi on parle de transition dans l'énergie. Car cela ne se fera pas en un jour !

Lire aussi :

Comment lutter contre la pollution de l’air à la maison ?

Et la compensation carbone dans tout ça ?

On y vient !

La compensation carbone permet justement d’agir, tout de suite, sur la part d’émissions de gaz à effet de serre (GES) que nous ne pouvons pas ou que nous ne savons pas encore réduire.

Comme son nom l’indique, l’idée est de fournir une compensation pour limiter “l’hémorragie”.

L’idéal étant bien sûr qu’à terme, il n’y ait plus d’hémorragie du tout – donc plus de pollution, vous suivez ? 😜

On va voir comment la compensation carbone fonctionne, juste après une dernière précision.

Compensation carbone, neutralité carbone, quelle est la différence ?

Les deux notions sont très proches. La neutralité carbone, c’est l’objectif ! En ligne de mire : parvenir à ne pas émettre plus de GES que ce que l’on ne peut en absorber.

La compensation carbone est un moyen d’obtenir cette neutralité qui est, dans ce cas, atteinte quand les émissions de gaz à effet de serre sont totalement compensées par des réductions de ces mêmes gaz.

La compensation carbone, comment ça marche ?

Sans attendre que nous ayons tous – les industriels en premier lieu – adopté de meilleures pratiques, un système a donc été mis en place pour limiter les dégâts.

Comment ? En investissant dans des projets d’efficacité énergétique dans des pays où c’est encore possible – c’est à dire les zones encore en voie de développement.

L’émission d’une tonne de gaz à effet de serre dans l’atmosphère a le même impact sur le climat où qu’elle se produise sur la planète. Pour la réduction c’est la même chose. Donc il est possible de compenser, globalement, ces GES. Ouf, on reprend espoir !

Un investisseur reçoit donc des crédits carbone en proportion du volume d'émissions de gaz évitées grâce à la mise en oeuvre du projet qu'il a financé.

Sowee a fait ce choix. Financer des projets certifiés par l’ONU et compenser ainsi le CO2 émis pour produire l’électricité qu’il fournit à ses clients. 

La compensation carbone, obligatoire ou pas ?

Ça dépend pour qui ! Les états signataires du protocole de Kyoto et les entrerprises qui n'ont pas pu réduire suffisamment l'impact de leur activité sur l'environnement, ont l'obligation d'obtenir des crédits carbone suffisants pour compenser ces émissions en surplus.

En Europe, il existe le système communautaire d'échange de quotas d'émissions. Il s'agit d'un marché sur lequel les entreprises peuvent compenser 10% de leurs émissions via des Unités de Réduction Certifiées d'Emissions (URCE), autrement dit, des crédits carbone. 

Les états et entreprises peuvent donc s'échanger des crédits carbone sur ce marché en fonction de leurs besoins. Les crédits échangés ici sont certifiés par les Nations Unies.

Et vous, en quoi ça vous concerne la compensation carbone ?

Le gros des efforts revient aux entreprises puisque ce sont leurs activités qui dégagent ces émissions nocives. Mais vous pouvez vous aussi contribuer à compenser les émissions de GES dont vous êtes à l'origine. Si, si !

Peut-être n'en avez vous pas conscience mais en respirant, en prenant l'avion, le train, en envoyant des emails,…(la liste serait longue) : vous émettez du gaz à effet de serre.

Pour estimer votre bilan carbone, vous avez l'embarras du choix en ligne. La plupart des associations qui oeuvrent pour protéger la planète en proposent. Mangez-vous des fruits de saison ? Jetez-vous souvent des aliments périmés ? Combien de kilomètres parcourez-vous en voiture chaque année ? Quel type de chauffage utilisez-vous ? Tout votre quotidien y passera pour obtenir un bilan global.

Lire aussi :

Comment faire des économies d’énergie au quotidien ?

Ensuite, vous pourrez acheter des crédits carbone pour financer des projets que vous trouvez intéressants comme le reboisement de zones déforestées mais aussi l'installation d'une petite usine hydroélectrique. À vous de jouer !

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée