Changement d’heure : il est urgent… d’attendre ;)

Changement d'heure

Voilà un sujet qui aura été totalement balayé par "l'effet Covid" : le changement d'heure ! Habituellement, deux fois par an, en octobre et en mars, le sujet déchaîne les passions. Les "pour" s'en réjouissent car ils affirment que cela permet de réaliser des économies d'énergie et les "contre" le redoutent car ils estiment que ça chamboule trop nos vies (au point de créer des accidents de la route !).

Pour ou contre, dans la nuit de samedi 30 octobre à dimanche 31 octobre, nous changerons tous d'heure pour passer à celle d'hiver. On reculera nos montres d'une heure, donc on dormira une heure de plus. Sur ce point au moins, tout le monde est d'accord, c'est top, non ? Mais, alors que ce changement d'heure aurait dû être le der des ders… Rien n'est moins sûr.

Le compte à rebours est (presque) lancé

Si la fin de cette pratique a bien été actée, sa mise en oeuvre semble retardée… sine die.

Approuvée à 410 voix contre 192 au Parlement européen en mars 2019, la fin du changement d'heure était programmée deux ans plus tard afin de laisser à chaque état membre le temps de réaliser le vote pour décider à quelle heure (été ou hiver) rester ; puis homogénéiser à l'échelle européenne.

Déjà, à la base, le sujet n'était pas simple, aucun consensus ne semblant se dégager. Mais en plus, avec la crise sanitaire mondiale qui perdure depuis 2020, il y a des décisions beaucoup plus urgentes à prendre que de statuer sur ce changement d'heure.

Changement d'heure = économies d'énergie ou pas ?

Alors que les prix de l'énergie flambent, le sujet du changement d'heure pourrait bien revenir sur le devant de la scène européenne. Car il avait justement été mis en place pour générer des économies d'énergie.

On s'explique ! Né au lendemain de la 1ère guerre mondiale puis abandonné après la 2e, il avait été remis au goût du jour suite au choc pétrolier de 1973. À l'époque, le but était d'économiser sur l’éclairage en profitant de soixante minutes supplémentaires de lumière naturelle le soir pour compenser le prix croissant du pétrole.

Depuis, les ampoules classiques ont été remplacées par des LEDs (sans compter pas mal d'autres progrés technologiques). C'est pourquoi, aujourd'hui, le changement d'heure permet toujours des économies mais elles représenteraient moins de 1% de la conso d’électricité en France. Là encore, on ne réconciliera pas le camp des "c'est l'équivalent d'une goutte d'eau dans l'océan" et celui des "c'est toujours mieux que rien".

Les économies d'énergie c'est toute l'année !

Et si on appliquait les bons gestes toute l'année plutôt, sans attendre les effets du changement d'heure ? Dabord, concernant le chauffage – le plus gros poste de dépenses d'énergie à la maison – on a listé dans un précédent article pas moins de 20 conseils pour réduire la conso. (Au passage, avec la Station connectée Sowee justement c'est jusqu'à 25% d'économies*…). Ensuite, il existe aussi plein de petites astuces du quotidien à appliquer sans modération !

*25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici

 

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée