Le thermostat sans fil à la loupe !

thermostat sans fil

Ne pas se ruiner, oui, mais grelotter, non ! Voilà notre dilemme à tous à partir de l'automne. Trouver le système qui nous permette d'avoir toujours la bonne température au bon moment à la maison. Pour ça, le thermostat est notre meilleur allié (enfin surtout celui de notre chauffage). Et on va voir comment sa version "sans fil" peut encore décupler ses super-pouvoirs en matière de confort et d'économies d'énergie. Pour savoir comment il fonctionne, quels modèles existent et quelle est sa fourchette de prix : voici de quoi être incollable sur le thermostat sans fil !

Un thermostat sans fil, à quoi ça sert ?

Même si on a tout un article devant nous pour développer cette réponse, en quelques mots, voici, résumés autour de 3 points principaux, les multiples bénéfices du thermostat sans fil. 

1. Réguler, avec précision, la température ambiante de la maison

Trop chaud, trop froid, la notion de température idéale est souvent suggestive. Avec un thermostat, c'est plus facile de s'y retrouver. On programme ses températures et on adapte ce planning de chauffe en fonction de son ressenti. Une. programmation au degré voire au demi-degré près. De quoi booster son confort de vie !

Plutôt sympa d’être chez soi avec la température optimale tout le temps : un petit 20°C dans le salon, un peu moins dans la chambre à coucher pour bien dormir, une salle de bain au chaud et "prête à l’emploi "au moment de passer à la douche ou encore une pièce à vivre chauffée en anticipé juste avant le retour à la maison. Pièce par pièce, l’habitat fait sa météo intérieure et c’est tant mieux ! 

2. Réaliser des économies d’énergie !

Eh oui ! Sans thermostat, on a vite fait de gaspiller de l’énergie par-ci, par-là, sans s’en rendre compte car le chauffage est simplement allumé en permanence, et on n’est pas aux aguets pour le baisser ou le monter toutes les heures selon l’activité et les besoins des habitants de la maison. 

Avec un thermostat sans fil, on programme et on régule la température souhaitée au plus juste selon une plage horaire donnée. Souvent accompagnés d'une appli, ces thermostats nouvelle génération nous permettent de visualiser son suivi conso, ce qui est bien utile pour piloter son budget chauffage tout en respectant nos besoins réels. Une solution pratique, ergonomique et efficace pour (re)prendre le contrôle de son chez soi ! 

Lire aussi :

Soyez incollable (ou presque) sur la programmation du chauffage !

Et pour les économies d'énergie, elles sont loin d'être négligeables ;). Rappelons que baisser sa conso d’un degré Celsius permet de réduire la facture de 7% ! Imaginez alors le résultat quand aucun degré n’est laissé au hasard, et que l’on programme soigneusement le planning de la température ambiante selon son mode de vie. Effet boule de neige assuré : la conso énergétique et la facture sont en chute libre. Le porte-monnaie et la planète le méritent bien ! (Au passage, avec la Station connectée Sowee, c'est jusqu'à 25% d'économies…*)

3. Sans fil vs filaire, encore plus de confort !

C’est par opposition au thermostat filaire que le thermostat sans fil prend du galon au point de devenir la norme dans les maisons et appartements existants. 

Le fonctionnement de ces deux thermostats dits “d’ambiance” est le même. Ce qui change, c’est le fait de disposer d’une alimentation sans fil, facile à installer et facile à déplacer.

Plus besoin de disposer d’une alimentation électrique à proximité, plus besoin de réaliser des travaux, plus besoin faire installer par un pro l’appareil, inutile d’avoir à se diriger jusqu’à lui pour le programmer et adieu les câbles disgracieux.

Clairement, le thermostat sans fil nous simplifie la vie ! Et s’il se la joue plus pratique, il est aussi plus fiable et avantageux car c’est tout bonnement le modèle le plus récent. 

Il est temps de passer au sans fil ? Découvrons les grandes familles…

Face aux nouvelles technologies (dont le sans fil), les appareils câblés ont pris un coup de vieux. L’heure est au minimalisme et à la simplicité de pose, plus question de s’encombrer ! Quand on est face à l’achat d’un nouvel équipement de thermostat, le choix se porte illico presto vers une nette préférence pour le sans fil ! 

Derrière ce thermostat se cache… une famille nombreuse.

Au programme, plusieurs grandes catégories parmi lesquelles il est bon de s’y retrouver. 

Sans fil non programmable

C’est le plus vieux des modèles sans fil. Et comme souvent en matière de "nouvelle" techno, être une version ancienne signifie petit prix mais efficacité réduite (comparée aux nouveautés sur le marché). Celle-ci se traduit par l’absence totale d’un écran de programmation, ce qui, entre nous, est plutôt très contraignant pour piloter sa conso d’énergie. D’autant que le système manque de précision ! Un usage très limité donc, qui se contente de permettre un réglage manuel de la température via un récepteur positionné sur la chaudière. 

Pour résumer, l’unique raison d’adopter ce modèle est le prix. C’est tout !

Sans fil électronique programmable

On y va crescendo en matière de fonctionnalités. C’est notre façon à nous de prolonger le suspense ;). 

En deuxième position ? La version électronique programmable ! Elle est largement plus ergonomique et fonctionnelle que la version non programmable, mais reste moins performante que le thermostat sans fil connecté. 

Au menu : la capacité de réaliser des économies d’énergie grâce à un réglage plus précis de la température, la fonction de programmation et plusieurs modes disponibles. Il est ainsi possible de déterminer en amont les degrés de chauffage pièce par pièce pour mieux contrôler ses dépenses énergie ! On se rapproche du but :). 

Autre « must » ? L’écran digital sur lequel on a accès aux infos de conso de façon précise ainsi que la facilité d’appairage au système ne requérant pas l’intervention d’un pro.

Sans fil & connecté

Première place du podium loin devant nos amis les thermostats non programmables et électroniques programmables, le thermostat sans fil connecté est LA référence la plus élaborée pour piloter le chauffage ! 

Primo, elle est très pratique puisqu’elle se pilote aussi à distance, depuis un téléphone mobile. 

Deuxio, elle est très performante grâce à sa précision de pointe, 

Tertio, elle est intelligente ce qui lui permet, en plus d’une régulation du chauffage, d’être un véritable allié pro économies d’énergie. 

Et ce n’est pas fini. Le thermostat connecté s’adapte à vos besoins, envies et mode de vie en mémorisant vos préférences et votre programmation du chauffage, mais aussi en créant des automatismes pour combler un oubli. Son intelligence et sa capacité à lancer l’alerte en cas de surconsommation sont aussi essentielles pour vous aider à réaliser des économies d’énergie, sans compter sur l’accès donné au suivi conso pour ne pas en perdre une seule miette. À ce titre, c’est un peu la star des économies d'énergie fait maison ;). 

Côté confort thermique, on n’est pas en reste non plus, bien au contraire ! Le thermostat connecté est effectivement le numéro 1 en la matière. Eh oui, pouvoir profiter d’une température idéale en permanence, programmée pour chaque moment de la journée, c’est le rêve à la maison en hiver ! 

Pour le fonctionnement, plusieurs options

Autre grande catégorie du thermostat sans fil ? Son mode de fonctionnement, soit par courant porteur, soit par ondes radio. Pas d’inquiétude, si cette précision ne vous parle pas du tout, on va vous la traduire… sans trop rentrer dans les détails techniques :). 

Fonctionnement par courant porteur 

Dans ce premier cas de figure, les ordres de programmation de température sont transférés par courant porteur à l’actionneur central, c’est-à dire via un courant électrique. Une communication rendue possible lorsque les radiateurs sont dotés d’un fil pilote ! 

Mise en marche par onde radio 

Lorsqu’il n’y a pas de fil porteur, l’interaction entre le thermostat connecté et les appareils de chauffage, pour s’échanger les données et les ordres de programmation, a lieu par onde radio. 

Voilà, voilà.

Des économies d’énergie en cascade

L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas

C’est si bien dit, et c’est si vrai ! Un principe anti-gaspillage et économies d’énergie que le thermostat sans fil prône avec fierté… pour le plus grand bonheur de notre porte-monnaie et de notre conscience écocitoyenne ;).

Il faut dire que sans vigile (de chauffage), la surconsommation est vite arrivée. Un radiateur laissé allumé sur 22°C toute la nuit dans le salon, le chauffage qu’on a oublié de baisser avant de partir au boulot (et pire, avant de partir en vacances), une salle de bain à température tropicale quand l'heure de la douche est passée ou des radiateurs à fond les ballons alors que la fenêtre est grande ouverte. Les situations de gaspillage involontaire et d’étourderie sont nombreuses ! 

De fait, s’entourer d’un allié pour nous aider à ne consommer que le strict nécessaire, ça fait toute la différence pour gérer sa facture et ses dépenses énergétiques. 

Sans oublier la possibilité de passer l'habitat en mode absence et à distance pour ne rien consommer lorsque l'on n'est pas là pour une longue durée. 

Encore une fois, l’énergie la moins coûteuse est celle qu’on ne consomme pas ;). À force de répétition, ça finit par être gravé dans nos esprits ! 

Une mission phare : réduire la facture de chauffage !

Conséquence directe de moins consommer ou plutôt, de mieux consommer – grâce à l'emploi d'un thermostat et la possibilité d'ajuster et de programmer le mode de chauffe ? Réduire sa facture d'énergie ! 

Pour aller encore plus loin, on peut compter sur l'aide précieuse qu'apporte le thermostat sans fil connecté d'un point de vue "suivi conso", disponible sur l'appli mobile dédiée. On accède ainsi aux dépenses exactes liées à la conso de chauffage. Certaines marques (c'est le cas de Sowee), offre même un détail heure par heure, au jour le jour, pour que l'on puisse veiller au grain. Une façon efficace de pointer du doigt les mois les plus énergivores de l'année, de comparer avec les années précédentes, de s'alerter si besoin, d'être plus attentif au quotidien et de comprendre la cause d'une facture plus ou moins salée. 

Toujours dans la même quête d'alléger cette dernière, chez Sowee, il est par exemple possible de piloter le chauffage à l'euro près, en se fixant une limite de budget à ne pas dépasser. L'objectif ? Être alerté lorsque celui-ci est atteint. 

En somme, le thermostat non filaire ne veut que du bien pour notre porte-monnaie :). De quoi s’éviter quelques montées d’angoisse lorsque l’on reçoit la facture énergie !

Pensez à la planète

Comment parler d’économies d’énergie sans parler d’écologie ? Les deux font effectivement la paire ! En réduisant sa facture pour chauffer la maison l’hiver, on agit par la même occasion en faveur de l’environnement. Et vice-versa ! Ainsi, si on cherche à réduire son empreinte environnementale, surveiller de près les dépenses du pôle « chauffage », ça a du sens. Alors, quel que soit le prétexte d’aborder la quête d’une conso revue à la baisse, l’essentiel est qu’on obtient un impact positif double !

Une ambiance stable et confortable

Une température idéale à toute heure de la journée !

Avec un programmateur de chauffage, on régule la température ambiante à souhait et en continu selon les besoins et selon les temps forts de la journée. Salon, chambre à coucher, salle de bain : à chacun sa température idéale heure par heure selon les habitudes de vie et l'emploi du temps des habitants. Si c'est pas ça le confort de vie home-made ! 

La programmation d’une journée lambda en exemple

Si on prend un exemple de programmation anticipée sur une journée type, ça donne : 

  • La nuit : une température basse partout dans la maison pour grignoter le moins d'énergie possible pendant que tout le monde dort. 
  • Une demi-heure avant le réveil : la mise en route du chauffage dans la chambre à coucher, la salle de bain et la cuisine. Ainsi, les lieux sont confortables pour nous tirer du lit, nous accueillir à bras ouverts dans la douche et côté petit-déjeuner ! 
  • Lors du départ hors de la maison, en route pour la crèche, l’école ou le boulot : hop, place au mode absence. Pas la peine de chauffer quand personne n’est là ! D’ailleurs, c’est la fonctionnalité pour laquelle de nombreuses personnes choisissent un thermostat : réduire la conso en journée.
  • Une demi-heure avant le retour chez soi, le chauffage se remet en route pour qu’on n’ait pas à rentrer dans une maison gelée ! C’est quand même plus sympa d’arriver, poser son sac, enlever son manteau, et être tout de suite au chaud. C’est notamment le cas des pièces à usage immédiat à l’heure du retour (la cuisine pour le goûter, la chambre d’enfants pour la pause « jeux », le salon pour faire un détour par le canap’ ;).
  • La suite, consiste à ce que la température augmente automatiquement dans les lieux de vie de la soirée : la salle à manger pour le dîner ou le coin TV par exemple.
  • Même principe en inversé à l’approche du coucher : baisse du chauffage dans la cuisine, le salon, chez les bambins, puis dans la chambre.
  • Et c’est reparti pour un tour ! Température stable programmée à l’avance = bien-être assuré :).

Et tout ça, sans rien à gérer puisque tout est programmé !

Besoin d'aide pour l’installation du thermostat ?

Si on s’intéresse maintenant à l’installation, comment ça se passe pour brancher un thermostat sans fil sur une chaudière gaz ou pour un radiateur électrique ? Allez, on vous explique le fonctionnement pour ces deux systèmes de chauffage (les plus chouchoutés par la maison connectée) pour que ça ne soit plus le flou total !

Installer son thermostat sur une chaudière gaz

Si vous êtes chauffé au gaz, il vous faut un thermostat compatible avec votre chaudière. Dès lors que cette étape est validée, niveau branchements, ça se passe comment ? Eh bien, dans le cas d’un thermostat sans fil connecté, il faut tout d’abord procéder à l’appairage – ou association – entre un capteur de température (qui peut se trouver dans un boîtier mobile par exemple) chargé, comme son nom l'indique, de mesurer la température ambiante – et un actionneur positionné sur la chaudière (pour déclencher le chauffage à chaque fois que cela est nécessaire), et tout ça avec aussi votre Internet (et éventuellement une box domotique). L’objectif est que les capteurs communiquent avec la chaudière pour rendre possible le pilotage et la programmation du chauffage, y compris depuis une appli mobile !

Lire aussi :

Thermostat connecté & chaudière : le couple idéal pour économiser ?

Important à savoir (et à appliquer !) : l’installation du thermostat (au sens capteur de température) doit être choisie avec soin. L’idéal ? Privilégier une pièce à la juste température, c’est-à dire ni trop chaude, ni trop froide. En effet, une pièce surchauffée (la buanderie par exemple) ou sous-chauffée (comme ça peut être le cas de la chambre à coucher) a pour effet de brouiller les pistes et de donner au thermostat l’impression qu’il devrait monter (ou descendre) la température…à tort.

L’autre conseil utile ? Le placer légèrement en hauteur, environ à 1 mètre du sol, plutôt qu’au niveau du plancher et loin des ouvrants (portes et fenêtres). Cela permet de prendre la température sans interférence de courants d'air. Tenez, sur une étagère, c’est idéal !

Pour ce qui est des branchements de l'actionneur sur la chaudière, chaque modèle étant différent, impossible de décrire le pas-à-pas ici mais la plupart des marques proposent des vidéos en ligne pour vous guider. Une bonne manière de savoir à l'avance si vous vous sentez d'attaque ou si vous préférez faire appel à un technicien 😉

Dans le cas d'un radiateur élec’

Comment brancher un thermostat sans fil sur un radiateur électrique ? En voilà une bonne question ;).

Première chose, il faut que le radiateur soit équipé d’un fil pilote, ce fil noir ou gris grâce auquel le chauffage pourra être pilotable et programmable. Tous les modèles récents en sont équipés. Sinon un bon indice pour le savoir est de regarder si votre radiateur dispose d"une molette de réglage avec une position été/hiver (un soleil et un flocon, par exemple) ou un picto de maison. Dans ce cas, ça signifie que le radiateur applique déjà des "programmes".

Ensuite, il est nécessaire d’équiper tous les radiateurs que l’on souhaite contrôler à distance d’un récepteur ou actionneur. C’est la particularité du chauffage élec’ : le pilotage se fait pour chaque appareil au cas par cas, de façon indépendante. Une différence majeure avec la chaudière qui agit comme une centrale de chauffage !

Pour en revenir à l’installation, dès lors que tous les radiateurs sont équipés, l’étape suivante consiste à appairer – ou associer – le tout pour que chaque récepteur soit en mesure de recevoir et d’appliquer à la lettre les consignes de chauffe :).

Comment choisir le thermostat qu’il nous faut ?

Bien choisir son futur thermostat sans fil, ça passe par se poser les bonnes questions ;). Zoom sur nos meilleurs conseils à suivre avant de passer en caisse.

Les critères à privilégier

Premier critère déterminant : la compatibilité du thermostat avec votre système et modèle de chauffage. En effet, sans cette validation, il se peut que vous ne puissiez pas faire fonctionner le thermostat connecté avec votre mode de chauffe. Pour éviter tout retour en magasin et toute perte de temps, le mieux, c’est de vérifier en amont ! Bon à savoir : certains thermostats d’ambiance sans fil sont adaptés à tout type de chauffage. Pensez donc à privilégier ces modèles polyvalents !

Deuxième critère vous permettant d’orienter votre choix à l’achat ? Les fonctionnalités proposées par le thermostat sans fil ! En effet, les services proposés et pilotables depuis votre téléphone doivent faciliter le plus possible votre quotidien, pour que le jeu en vaille la chandelle. Pensez donc bien à lire attentivement chaque option proposée : mode absence, alertes intelligentes, programmation par plage horaire, suivi conso…

Troisième critère ? Le prix, bien entendu ! Sans lui, les deux premières cases cochées n’ont plus de sens. Votre thermostat doit répondre à vos besoins, être adapté à votre système de chauffe, mais il doit aussi, inévitablement, afficher un tarif accessible pour le budget que vous vous étiez fixé. La bonne nouvelle, c’est qu’il y en a pour tous les prix !

Marques, modèles : où donner de la tête ?

Dur dur de s’y retrouver face à l’offre impressionnante : standard, connectés, spécial chaudière gaz ou radiateur électrique.

On a notre petite idée sur notre marque préférée, et elle est propose aussi bien des thermostats pour chaudière que pour radiateur élec’ ;). On vous laisse deviner !

Pourquoi n'existe-t-il pas un modèle universel ? Un thermostat idéal standard ?

Parce qu'il existe presque autant de types de chauffage que d'habitations ! Certains cumulent chauffage au bois et à l'élec' ou bien chauffage au gaz mais aussi au sol… Chaque fabricant essaie de développer les solutions les plus universelles afin de satisfaire un maximum de besoins mais il existe un nombre incalculable de références, ne serait-ce que de radiateurs électriques et de chaudières (programmable au gaz, au fioul, …). Et si l'on ajoute à ça les pompes à chaleur, les cheminées à bois,…

Et pour le prix d’achat, ça donne quoi ?

Adopter un thermostat sans fil, ça représente un investissement. Voici de quoi se faire une petite idée du (futur) budget à prévoir, même si la fourchette de prix est très variable !

En effet, l’entrée de gamme, non programmable (vous savez, celui dont on parlait en début d’article), va de 50 à 100 €, alors qu’un thermostat connecté démarre à 150 € et va au-delà de 400 € pour les modèles les plus complets.

Le point positif, c’est que le prix d’achat est rapidement rentabilisé grâce aux économies d’énergie à venir sur la facture !

*Source : 25% d'économies d'énergie : Économies estimées sur la base de modèles thermiques dynamiques en prenant comme référence un logement chauffé à 20°C en permanence, non équipé de programmation de chauffage ni de détection de fenêtres ouvertes et ne disposant pas d’un suivi des consommations d’énergie en temps réel. Selon la structure du logement, sa localisation, son niveau d’isolation et les habitudes de vie, la Station connectée permet des économies d’énergie jusqu’à 25% pour un chauffage individuel électrique et jusqu’à 20% pour un chauffage individuel gaz. Plus de détails ici.

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée