L’alarme domotique passée au crible

Alarme domotique

Pour dissuader tout risque d’intrusion chez soi et garder un oeil en continu sur sa home sweet home, rien de tel qu’une alarme domotique ! Plus efficace qu’un vigile, elle est la clé pour surveiller la maison à distance, simuler une présence et être alerté sur son téléphone en cas de visite suspecte. Rôles, avantages, fonctionnement, caractéristiques, prix… On fait le point sur ce système d’alarme très prisé et grâce auquel on redouble de vigilance tout en réduisant le stress. Vive la sécurité connectée (et renforcée) à la maison ! 

Pourquoi adopter la sécurité connectée ?

1. Se protéger des incidents domestiques

Il n’y a rien de plus naturel que de chercher à protéger son nid douillet ! 

Pourtant, on a beau être prudent, on n’est jamais à l’abri d’un pépin domestique, une fuite d’eau ou, pire, un début d’incendie par exemple. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de vous rendre parano mais plutôt de cibler, à tête reposée, tous les facteurs de risque dans votre logement. Objectif : mettre à l’abri vos biens mobiliers, mais surtout, assurer, via un système domotique d’alarme, la protection de vos bambins et de votre famille. 

Lire aussi :

Pourquoi choisir un détecteur de fumée connecté ?

Reprenons l’exemple des risques d’incendie ou de fuite d’eau. Tous deux peuvent s’avérer désastreux pour les habitants vivant sous le même toit et pour vos meubles aussi. C’est pourquoi il vaut mieux jouer la carte de la prévention ! 

Bonne pioche, avec une centrale d’alarme domotique, vous voilà averti (via une appli mobile), de tout problème que votre home sweet home pourrait rencontrer. Un bon complément face aux détecteurs de fumée, devenus obligatoires en France en 2015. D’autant qu’avec une box domotique, il est possible d’automatiser une coupure de gaz ou une arrivée d’eau pour éviter qu’un début d’incident ne devienne une grosse catastrophe. 

2. Réduire les risques de cambriolage 

Mieux vaut prévenir que guérir ! Et pour ça, même pas besoin d’être de nature anxieuse ;). Dans son rapport 2019, le Ministère de l’intérieur parle des cambriolages de logement en données chiffrées. Au total, 557 000 cambriolages ou tentatives de cambriolages ont été enregistrés  pour 2019 en France.*

De quoi nous rappeler que les effractions ne sont pas des cas isolés. Pour s’en protéger coûte que coûte, l’idéal est d’être équipé d’un super système d’alarme connectée à la maison, et de passer le cap avant même de prendre le risque d’une mauvaise expérience. Une façon efficace de se blinder niveau sécurité (et sérénité). La tranquillité n’a pas de prix ;). 

D’ailleurs, ledit dispositif de compét’ vous permettra d’être prévenu à la seconde sur votre téléphone si une situation suspecte venait à se présenter chez vous. Vous pourrez ainsi réagir rapidement : vous rendre sur place, prévenir les autorités, et même – en attendant leur arrivée -, simuler une présence grâce à votre éclairage ou grâce à vos volets connectés (si vous en avez). Un “plus” pour faire fuir les voleurs ! 

3. Sécuriser tout le périmètre de la maison

Parmi les qualités connues et reconnues en matière d’alarme domotique ? La possibilité d'opter pour une installation non filaire et leur mode de fonctionnement simplement connecté à une box Wi-Fi. Pourquoi ? Eh bien, parce que l’absence de câble à installer = installation rapide, facile et efficace. Ainsi, que l’on vive dans un petit appartement ou dans une grande maison avec surface extérieure et dépendances (garage, piscine, cabane à outils…), le système domotique pourra assurer la sécurité de tout ce périmètre les doigts dans le nez, grâce à des capteurs et des alarmes couvrant les principales zones. 

Pratique ! Notamment dans le cas d’un vaste terrain impliquant de sécuriser différents espaces, du portail à la terrasse, des étages au garage.  

Sans oublier que cette mesure de sécurité peut s’opérer directement depuis smartphone. Le comble de la facilité n’est-ce pas ? 

4. Valoriser son bien immobilier en cas de revente

Parmi les avantages de la sécurité connectée, il y a… la plus-value ! Ce Graal quand on est dans la peau du vendeur. Comme il nous faut des arguments béton pour la justifier, l’installation d’un système d’alarme peut jouer en votre faveur. L’équation est simple : kit alarme domotique = plus de sécurité chez soi, donc plus de confort et plus de qualité de vie. Objectif gagnant-gagnant, côté acheteur et vendeur ;). 

Un bonus de taille qui mérite de peser sur le prix de vente au même titre que le quartier, l'orientation ou le cachet.

La sécurité de la maison, ce qui a changé avec la domotique

Avant l’arrivée de la domotique…

Avant l’arrivée de l’alarme domotique, la définition d’une maison sécurisée se résumait au déclenchement d’une sirène reliée au détecteur d’ouverture de porte/ de fenêtre, au détecteur de mouvement ou encore au détecteur de fuite de gaz. En parallèle (la sirène n’étant pas autorisée par la législation à sonner l’alarme de façon continue), un service de télésurveillance prenait généralement le relais pour prévenir les habitants et agir en cas d’urgence. 

Ça, c’était la bonne vieille époque des alarmes traditionnelles, à l’heure où la technologie n’avait pas encore déployé ses ailes dans presque tous les domaines. 

Fin des années 2000 : les premières box domotiques, et donc les premières alarmes connectées, ont débarqué sur le marché ! 

… et après !

Si les alarmes connectées ont changé la façon d’appréhender la sécurité chez soi, c’est parce que les fonctionnalités proposées vont bien plus loin que les modèles tradi. 

Première évolution majeure : la possibilité de surveiller sa maison même à distance. Il faut dire que c’est plutôt pas mal d’accéder à la vidéosurveillance depuis son téléphone, ni vu, ni connu ! 

Lire aussi :

Surveiller sa maison à distance ? Facile avec un smartphone ?

Deuxio : la possibilité de piloter sa maison, même à distance. Et soudain, fini le rôle passif, vous devenez acteur dans la sécurisation de votre maison :). Il s’agit pour vous d’activer ou de désactiver directement depuis votre smartphone, certains modes : la mise en route d’un éclairage aléatoire pour simuler une présence, la mise en veille des détecteurs de mouvement durant la nuit ou l’enregistrement des caméras en cas d’absence… 

Troisième atout des kits domotiques en terme de sécurité renforcée ? Un panel d’options dernier cri, selon le modèle choisi ! Un diffuseur de brouillard pour compliquer la tâche aux cambrioleurs, une sirène d’alarme déportée (c'est-à-dire éloignée du système central d'alame), un lecteur de badges à l’entrée… Tout pour gagner en sérénité. 

Zoom sur le fonctionnement et les options clés !

Le fonctionnement : du kit domotique à l’alarme connectée

Investir dans une alarme domotique, c’est opter pour un kit domotique dans lequel cette fonctionnalité est intégrée. Ou alors, c’est disposer d’une centrale domotique existante dans laquelle on ajoute ce service. 

Si on se concentre sur les modèles sans fil (parce que c’est moins contraignant à installer), alors, c’est le moment d’aborder le principe du “Plug and play”. Oups, on vous voit froncer les sourcils ! 

Rassurez-vous, ce n’est rien de bien compliqué. Littéralement, cette expression en anglais signifie : “brancher et jouer”, ou plutôt, “brancher et utiliser”, ce qui sous-entend une utilisation prête à l’emploi. 

Dans les faits, cela veut dire bye-bye le mode d’emploi qui donne la migraine ! 

Si on détaille brièvement, ça donne : 

  • D’un côté, un système domotique (incluant le système d’alarme) à paramétrer grâce au Wi-Fi de la maison, et dotée d’une appli à installer sur smartphone pour que vous contrôliez la sécurité de votre maison du bout des doigts. 
  • D’un autre côté : des capteurs-émetteurs qui vont envoyer des infos à cette appli (mouvement anormal, intrusion dans le jardin, sécurité ok…) et des récepteurs-actionneurs grâce auxquels vous allez mettre en place des actions (allumer l’éclairage, fermer le portail, activer le mode “absence”…). 

Options sur-mesure et 100% personnalisées

La domotique, on l’aime (aussi) pour ses scénarios à la carte ! Libre à vous de configurer les possibilités de protection de votre maison et de votre famille selon vos besoins et vos habitudes. 

Des exemples ? La programmation d’un mode “nuit” ou d’un mode “absence” en cas de départ prolongé, totalement personnalisés par vos soins. Ainsi, vous pouvez choisir de mettre le système d’alarme domotique en veille à partir d’une certaine heure en semaine, quand vous êtes systématiquement là, et définir les paramètres de simulation de présence quand vous êtes absent (allumer un éclairage aléatoire, fermer les volets ou activer un objet sonore à l’heure de votre choix). 

Autre possibilité : le paramétrage des incidents domestiques comme les alarmes d’inondation, de fuite de gaz ou de déclenchement de feu. Vous pouvez ainsi régler la durée de son de la sirène, décider d’être informé via une alerte sur votre appli ou via un SMS… Tout pour réagir au mieux et au plus vite face au problème rencontré. 

Lire aussi :

Domotique : et si votre maison prenait soin de vous ?

Certains modèles domotiques vous permettent même d’activer des automatismes visant à limiter l’incident rencontré ou à faciliter sa résolution. C’est le cas des détecteurs de fuite d’eau qui éteignent automatiquement le courant électrique, ou du déverrouillage automatique des portes et volets en cas de début d’incendie pour permettre une évacuation facile des lieux. 

La simulation de présence, fonctionnalité star !

Chargée de projet pour la détection de présence, rôle principal en matière d’alerte, agent numéro 1 de la prévention pour la sécurité des lieux… L’alarme connectée collectionne les casquettes ! Mais l’un de ses plus grands enjeux reste la dissuasion à travers la simulation de présence. 

Comme son nom l’indique, il s’agit de faire croire que l’habitat est occupé. Comment ? En manoeuvrant habilement l’éclairage, l’ouverture et la fermeture des volets et même la mise en route de votre appareil de musique. Malin…

Deux possibilités sont à envisager : 

  • Option 1 : agir en prévention. Le but : décourager les voleurs en recherche de maisons et d’appartements inoccupés. 
  • Option 2 : agir en cas de risque immédiat d’intrusion. L’objectif : faire fuir les cambrioleurs en attendant l’intervention policière. 

Et si on passait en caisse ?

L’embarras du choix sur le marché

Et maintenant, direction les rayons des grandes surfaces dédiées à l’électroménager (ou simplement, les rayons du merveilleux monde du web) ! 

Vous y trouverez tous types d’alarmes connectées en domotique, adaptées à tous les besoins et à tous les budgets (comptez entre 200 et 700€ environ). 

Bien entendu, le prix est généralement indissociable du nombre d’options proposées, lesquelles vont des plus basiques au plus complètes : 

  • Système anti-brouillage
  • Détecteur de mouvement intégré grâce à des capteurs de vibration sur les portes et fenêtres
  • Alerte anti-intrusion par texto ou appel téléphonique
  • Sirène intérieure
  • Badges d’entrée
  • Microphone et haut-parleur inclus 
  • Batterie de secours pour assurer un fonctionnement optimal en cas de panne de courant
  • Carte mémoire pour enregistrer la vidéosurveillance
  • Compatibilité avec les animaux domestiques… 

Vous l’avez compris, le choix est large et le système de sécurité choisi, plus ou moins poussé. 

Autre possibilité ? Les modèles évolutifs de type alarme domotique gsm, auxquels vous pouvez ajouter, au fur et à mesure, des services supplémentaires (une option détecteur de fumée ou caméra avec zoom et visionnage nocturne par exemple). Seule contrainte ? Savoir bricoler un peu car l’installation est plus complexe. 

Nos meilleurs conseils pour bien choisir !

Les box domotiques proposées sur le marché répondent toutes à un minimum de qualité et de fiabilité. Dans ce secteur, il n’y a pas de produit bas de gamme à éviter, mais plutôt des produits dont l’installation peut poser problème pour un néophyte en technologie (c’est le cas des alarmes domotiques gsm, mentionnées précédemment) ! 

Résultat, notre meilleur conseil pour bien choisir THE solution de sécurité connectée, c’est d’établir votre propre comparatif en surveillant les spécificités de chacune, le nombre de capteurs inclus dans le package, la méthode de notification d’alerte, les options proposées, le nombre d’accessoires que vous pourrez connecter et le prix. Mettez le tout sur une balance et pesez le pour et le contre selon vos priorités. 

Alors, prêt à vous parer d’une alarme domotique pour booster la sécurité chez vous ?

*Source : Ministère de l'Intérieur

Laissez-nous un commentaire

Pas d'inquiétude votre adresse email ne sera pas publiée